Rpg basé sur la série Vampire Diaries
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Who Will Have Her Heart!
Le forum ré-ouvre ses portes et il y a encore tout pleins de PV
disponibles, comme Bonnie (qui sont très importants), Rebekah, Elijah, Tyler, Matt...Alors n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil!
N'oubliez pas la soirée Chat Box tous les Vendredi soirs à partir de 21h00! *-*

Partagez | 
 

 Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▶ Tâches de sang : 201
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 03/03/2012
▶ Age : 28
avatar
Cassandra Calvelli
MessageSujet: Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...   Dim 20 Jan - 22:23

Toute la nuit, je m’étais retourné le problème dans tous les sens, je ne savais pas comment présenter mes excuses a Stefan. Il avait raison sur toute la ligne, je ne savais plus où j’en étais et je m’étais même engeulé avec Klaus alors qu’il comptait énormément pour moi. Il était censé n’y avoir aucun secrets ni mensonges entre nous, mais apparemment c’était faux. Je ne savais plus vers qui me tourner à part Jeremy qui était un véritable amour. Il connaissait ma véritable nature à présent, et n’avait pas cherché à me rejeter, au contraire. Il m’avait rassuré, il sera toujours là pour moi. J’en avais été rassuré, je ne sais pas ce que j’aurais fait s’il m’avait rejetée. Je me serais surement murée dans ma douleur et aurait probablement étend pour de bon mon humanité afin de ne plus rien ressentir. Mais à présent, tout était différent, j’étais prête à l’affronter, et ça passait par l’obligation d’aller voir Stefan. Je l’avais laissé en très mauvais état, et je ne savais pas comment j’allais bien pouvoir réparer mon erreur, lui prouver qu’il pouvait avoir confiance en moi, pour de bon.
Je m’était levée très tôt ce matin-là, incapable de dormir davantage, l’angoisse me tiraillait l’estomac et me renait très nerveuse, a un tel point que je devais me retenir de toutes mes forces pour ne pas franchir la porte de la propriété et aller planer mes crocs dans quelques gorges juste pour me détendre. Mais on cette Cassy la devait disparaitre, pour faire place à la véritable moi. Je regardais ma grosse peluche, un panda que Klaus m’avait gagné à la fête foraine.

-écoute Stefan… j’ai Peter les plombs mais a qui s’a arrivé pas hein… non c’est nul ! Stefan je suis désolé mais c’est dur pour moi et… pff pour lui aussi espèce d’idiote ! Stefan rien ne justifie mon geste, mais j’étais mal et je savais plus ce que je faisais…. Et merde !

J’attrapais un vase et l’explosa contre le mur de rage. Je ne savais pas quoi faire ni quoi dire et ça m’énervait. Je soupirais et serrait ma peluche dans mes bras fermant les yeux. Puis prenant mon courage à deux mains, m’habillait et partit chez Stefan. Arrivée devant la porte, il m’apparut que je ne pouvais pas simplement sonner, au risque de me faire claquer la porte au nez et ne pas pouvoir voir Stefan. Je me doutais qu’Elena et la mère de Stefan ne seraient pas ravie de me voir après ce que je lui avais fait subir, et c’était bien normal je ne pouvais pas leur en vouloir. Mais j’avais vraiment envie de changer. Je passais donc derrière la maison et grimpa jusqu’as sa fenêtre. Il était allongé sur son lit et semblait dormir. En cet instant, j’étais rongée par la culpabilité. J’ouvris la fenêtre et entra dans la chambre silencieuse. Je m’assis près de lui sur le lit en soupirant, ne sachant pas trop ce que je devais faire ou ne pas faire et de quelle façon. Je finis par poser la main sur le bras de Stefan doucement, comme si je craignais de le briser une nouvelle fois.


-Stefan….



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...   Dim 27 Jan - 21:30

Le sang continuait toujours autant de m’obsédé depuis quelques jours, je croyais quand même avoir dépassé ce cap avec Elena la dernière fois quand j’avais bu son sang mais non… depuis l’histoire avec Cassy, c’était devenu un peu plus compliqué. L’envie était revenue au galop depuis qu’elle m’avait affaibli, qu’elle m’avait fait boire du sang humain et laissait dans un puits. J’ai vraiment cru que je me dessécherais dedans, que je ne reverrais pas Elena de sitôt pour la serrer dans mes bras, que je ne pourrais pas arranger les choses avec Damon, mais contre toute attente, alors que je me laissais sombrer un peu dans un sommeil, sans avoir de force pour remonter jusqu’en haut, je ne pouvais rien faire d’autres, des pas avaient retentit au loin. A mon grand soulagement, Elena et Damon étaient là, ils m’ont aidé à sortir de cet enfer, malgré mon état assez faible, je leur en étais assez reconnaissant de m’avoir trouvé mais le plus dur était là maintenant. Elena m’avait donné de son sang pour m’aider encore une fois, je m’étais rétabli assez vite en quelques heures, mais même si je n’avais pas envie qu’elle s’inquiète, ce n’était pas possible. Elle savait très bien ce que j’avais dans la tête, elle me faisait quand même confiance et tentais de m’aider du mieux qu’elle pouvait, comme à son habitude. Je ne la méritais pas, j’étais dangereux mais elle continuait toujours d’être aussi intentionnée. Et le fait qu’elle soit devenu un vampire n’avait pas changé les choses, quoique, c’était plus facile de rester avec elle sans avoir envie de la croquer, je lui apprenais à chasser les animaux quand nous partions en forêt et notre relation restait la même, aussi soudé, comme à notre première rencontre. Elle était vraiment celle que j’aimais le plus au monde, et lorsque j’avais toujours un problème, elle était la seule sur qui je pouvais compter. En ce moment on ne se quittait plus tous les deux, j’étais vraiment content. Je me sentais bien, même si je voulais quand lui trouver un remède, elle était faite pour rester humaine, vieillir et avoir une famille, j’étais même prêt à devenir humain pour elle si Elena me le demandait, elle n’avait qu’à dire oui et je n’hésiterais pas un seul instant. Tout ce que je voulais c’était être qu’avec elle, rien de plus.

Après une bonne journée à l’avoir passé ensemble, avoir fait tout un tas de chose que les couples en général font, j’avais décidé de revenir à la pension. Ma mère était là, en train d’être dans ses bouquins, comme à son habitude, je ne préférais pas la déranger et partis dans ma chambre avec ma petite amie, allant me coucher sur le lit avec elle. On ne faisait rien à part discuter, tranquillement, oui un lit ne servait pas qu’à une seule fonction. Néanmoins je finis par m’endormi, avec Elena dans mes bras. Je dormais si bien que je ne la sentis même pas sortir, c’est lorsque je sentis une présence dans ma chambre qui tentait de me réveiller, j’ouvrais doucement les yeux. En voyant Cassandra, je me redressais très vite, n’attendant pas qu’elle recommence à m’avoir comme la dernière fois, je la pris par le cou et l’a mis contre le lit, moi sur elle, l’empêchant de bouger.

« Qu’est-ce que tu fais ici ? Si tu es venu pour te venger, ce n’est pas la peine, rebrousse ton chemin Cassandra, je ne veux plus jouer à ça. »

J’avais été blessé la dernière fois qu’elle m’avait torturé et qu’elle m’avait abandonné dans ce puits… pas seulement physiquement, mais aussi dans mon égaux. J’avais essayé de l’aider, de la faire changer d’avis et tous mes efforts se sont révélé inutile, je l’avais perdu, j’avais eu un échec, j’en étais conscient. Rien ne rachèterait ce que je lui avais fait, elle serait toujours traumatisé, je ne pourrais rien faire avec elle sans qu’elle ait peur que je lui fasse du mal. J’en assumais les conséquences, même si j’avais peur pour son devenir.

« T’as eu l’occasion de me tuer pendant mon sommeil… mais tu ne l’as pas fait. Qu’est-ce que tu veux Cassy ? »

Oui j’étais méfiant maintenant, je ne lui faisais plus confiance, autant dire qu’on n’avait pas intérêt à me poser la question d pourquoi, après tout ce qu’elle m’avait fait. On ne pouvait pas lui donner tort comme c’était un retour des choses après tout, mais j’avais essayé de la raisonner, elle ne m’avait pas fait confiance sur ce coup-là, je ne pense pas que ce soit possible plus tard. Pourtant d’habitude je ne lâchais jamais prise quand il s’agissait d’aider quelqu’un mais là, le fait d’avoir subi le martyr m’avait donné une bonne leçon, je resterais désormais sur mes gardes dans ce genre de situation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 201
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 03/03/2012
▶ Age : 28
avatar
Cassandra Calvelli
MessageSujet: Re: Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...   Dim 26 Mai - 18:01

Je m’en voulais terriblement de ce que je lui avais fait subir, mais à ce moment-là je n’étais pas en état d’écouter qui que ce soit. Il avait chamboulé toutes mes certitudes, fait remonter à la surface mes peurs les plus anciennes. Je n’ai fait que me défendre contre tout ça, mais maintenant je le regrettais amèrement, il n’avait cherché qu’as m’aider. Stefan avait changé, il n’était plus l’être cruel qu’il avait été, ce monstre qui m’avait torturé et tué… Je ne l’avais compris que maintenant.
Je ne pouvais plus faire confiance à Klaus, je venais d’ouvrir enfin les yeux sur ce qu’il considérait comme famille, ce qu’était ses hybrides pour lui… Ils n’étaient que des toutous obéissant à leur maitre, ce n’était pas une vie. J’étais donc partie en claquant la porte. Je doutais qu’il en reste là mais pour le moment j’avais mieux à faire que de m’occuper de ça.
J’étais donc entré dans la chambre de Stefan pendant son sommeil. Sa réaction était prévisible, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, je me retrouvais plaqué sur son lit, sa main sur la gorge, le poids de son corps m’empêchant de bouger. Je ne cherchais pas à me débattre, ni de me dégageait. Je le laissais faire tout simplement. Aucune lueur sadique ni d’animosité dans mon regard. Rien que du regret et de la tristesse.

-Je ne suis pas venue pour ça Stefan…

Il ne me lâchait pas, je me contentais juste de poser ma main sur son poignet, plus par peur qu’il ne me broie la gorge que pour me dégager. Je ne savais plus quoi lui dire, tout se bousculait dans ma tête. Tout ce que j’avais préparé comme excuse s’effondrait, ma gorge se nouait et les larmes me montaient aux yeux. Larmes que je m’efforçais de refouler. Je finis par me dégager et m’appuyait contre le mur près de la fenêtre, n’osant plus le regarder.

-J’avais pas de raison de te tuer…

Je levais enfin les yeux vers lui, un peu tremblant. A l’idée qu’il refuse mes excuses, pire encore qu’il ne veuille rien entendre et me foute à la porte…enfin à la fenêtre vu que j’étais entrée par là.

-Je suis venue pour m’excuser Stefan ! T’avait raison sur toute la ligne…

Je me retenais de faire la seule chose que j’avais toujours faite… prendre la fuite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...   Dim 14 Juil - 21:12

Je dormais si bien, je n’entendais plus rien là tellement mon organisme était au repos. J’étais tellement fatigué de ce que j’avais subis, et je m’en remettais plus doucement que les autres vampires en général, pas étonnant avec mon régime mais… Elena m’avait sorti de là, elle m’avait donné de son sang pour que je récupère au moins quelques forces, mais son sang avait une fois de plus réveillé la frénésie qui sommeillait en moi. J’avais réussi à me contenir quand même mais depuis j’avais un peu de mal, une fois de plus, avec le sang humain, alors tous les animaux que je pouvais trouver, je les vidais de leur sang, les pauvres. Je n’en avais pas envie mais c’était soit ça, soit je tuais encore des vies humaines innocentes, et ce n’était pas ce dont j’avais envie. Je n’étais plus ce meurtrier, j’étais Stefan, celui qui voulait vivre normalement, pas comme un vampire assoiffé de sang. Heureusement que Lexie était revenu, elle m’aidait beaucoup, ca allait mieux. De plus Elena était avec moi et je ne faisais même plus attention au sang dans ses veines, ca allait mieux, mais je n’étais pas encore remis, j’avais besoin de repos, ca ne faisait que peu de temps qu’on m’avait retrouvé, il fallait que je me repose m’avait dit ma mère. Elle était toujours autant maman poule on dirait. Elena m’avait donc raccompagné à ma chambre, nous nous étions couchés, je m’étais endormi et elle en était profité pour redescendre voir ma mère.

C’est lorsque je sentis une main sur ma joue que je me réveillais, croyant que c’était l’une des femmes de ma vie… sauf qu’à ma surprise ce n’était que Cassandra, ma tortionnaire… enfin, ca pouvait être bizarre de sortir ce mot envers elle, sachant très bien qu’il y a plusieurs années je lui avais fait subir des choses horribles … mais je n’avais pas confiance et sur le moment, j’avouais avoir paniqué. C’était pour ça que je l’avais bloqué, l’empêchant de bouger pour me protéger moi, et elle surtout, je ne voulais pas la tuer, il en était hors de question. Elle ne se débattait pas, mais je restais sur mes gardes. Je restais septique quand elle me disait qu’elle n’était pas venu pour me tuer, mais pourquoi alors ? Avait-elle changé d’avis ? Je ne la lâchais pas pour autant quand même, même quand sa main atterri sur mon poignet. Je voyais qu’elle avait envie de pleurer, qu’elle refoulait tout ça et le manque de confiance que j’éprouvais pour elle, s’évaporer en l’espace de quelques instant lorsque je compris qu’elle était vraiment désolé. Ses yeux étaient baignés de larmes qu’elle retenait et puisque je ne faisais pas une grosse prise sur elle désormais, Cassy finit par se dégager, s’appuyant contre le mur près de la fenêtre. Je la regardais attentivement, restant assis sur mon lit, alors qu’elle levait les yeux enfin vers moi. Elle avait l’air d’avoir peur, mais de quoi ? Je n’allais pas lui faire du mal, à moins qu’elle s’en prenne à moi mais là ca n’avait pas l’air d’être le cas. Je ne sentais aucune colère en elle, elle était comme une enfant, apeuré, perdu dans un monde qu’elle croyait connaitre mais qui venait totalement de s’écrouler en une seconde. Elle finit enfin par m’avouer qu’elle venait pour s’excuser, que j’avais raison sur toute la ligne. Je restais silencieux un instant, attendant de voir si elle voulait continuer mais elle avait l’air d’hésiter alors je ne l’embêterais pas plus longtemps.

« Cassandra tu n’as pas à t’excuser, le ressentiment que tu as eu envers moi était tout à fait normal. J’aurais agis de la même façon si j’avais été face à mon tortionnaire. La vengeance est un chemin facile mais il faut faire attention quand tu l’empreintes, c’est un coup à perdre toutes les bonnes choses qui sont en toi. J’en sais quelque chose et je peux t’aider. »

Oui vous m’avez bien entendu, j’ai dis que je voulais l’aider et je le ferais. Je n’avais toujours pas confiance mais le fait qu’elle soit venue s’excuser alors qu’elle pourrait me tuer ou me torturer une fois de plus était un bon point. Et si elle était sur le bon chemin de la guérison, je me devais de l’aider, juste pour me racheter de ce que je lui avais fait, qu’elle se sente en sécurité avec moi et qu’elle puisse vivre en paix avec ce qu’elle a vécu. J’allais utiliser les mêmes méthodes que Lexie utilisé envers moi, ca avait plutôt bien marché.

« Tu es d’accord pour passer du temps avec moi ? Je comprendrais que tu ais du mal à me faire confiance mais je suis ton ami. »

Je lui fis un sourire confiant, essayant de la mettre à l’aise je lui tendais ma main doucement et quand elle finit enfin par la prendre je l’attirais à moi, l’enlaçant tendrement tout en lui caressant les cheveux.

« Tu n’es plus seule maintenant. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'effacera ce que j'ai fait.... je te demande juste pardon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINEE]"Rien n'est plus égoiste que le pardon." [TOUS]
» Pédophilie: pourquoi la justice ne fait rien ?
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» agir comme si on ne ressentait rien.
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Who Will Have Her Heart? :: C'est Mystic Falls! Rien de spécial n'arrive ici. :: Les Habitations. :: Manoir des Salvatore.-