Rpg basé sur la série Vampire Diaries
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Who Will Have Her Heart!
Le forum ré-ouvre ses portes et il y a encore tout pleins de PV
disponibles, comme Bonnie (qui sont très importants), Rebekah, Elijah, Tyler, Matt...Alors n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil!
N'oubliez pas la soirée Chat Box tous les Vendredi soirs à partir de 21h00! *-*

Partagez | 
 

 Personne ne peut le remplacer { Cassy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▶ Tâches de sang : 42
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 10/12/2012
avatar
Jeremy Gilbert
MessageSujet: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Jeu 27 Déc - 15:50

Le réveil fut assez dur, quand j’ai entendu la sonnerie j’étais tellement loin que je n’avais même pas envie de me lever. Je soupirais en me disant que j’étais bien obliger d’y aller d’une façon ou d’une autre au lycée et je n’attendais même pas que ma sœur vienne me titiller que je me redressais doucement pour toucher mes pieds avec le sol. En ce moment je faisais tout mon possible pour l’éviter, je ne lui faisais pas la tête non mais disons que c’était compliqué… depuis que j’avais fait ce cauchemar ou je la tuais, et où j’avais même essayé de le faire par la suite quand elle était venu me rejoindre, mieux valait que je ne la vois pas sinon j’aurais cette envie permanente de m’en prendre à elle, et ce n’était pas ce que j’avais envie. J’aimais ma sœur, je voulais tant que ça la protéger, même si maintenant elle était devenue vampire mais voilà… depuis que je faisais partie du cercle des cinq, une sorte de changement s’opérait en moi, toute cette énergie que j’avais accumulée me donnait envie de tuer ma sœur et même si je faisais en sorte que ça n’arrivait pas, je n’avais aucun contrôle sur ce qui m’arrivait. J’avais des absences, comme Alaric quand son égaux psychopathe prenait le dessus, sauf que moi c’était un autre problème mais je faisais tout autant de mal sans m’en apercevoir. La dernière fois je n’avais pas compris ce qui m’était arrivé, je m’étais réveillé, Elena avait l’air d’être sur ses gardes contre moi, et lorsqu’on m’avait raconté ce qui s’était passé je m’en étais voulu sur le moment. On pourrait beau me dire que ce n’était rien, qu’on allait trouver une solution, je n’y croyais pas vraiment, alors je m’étais levé, avais pris ma douche, m’étais habillé et j’étais parti au lycée, évitant ainsi ma sœur. Il allait falloir que je l’évite encore un peu au lycée mais c’était déjà. J’allais donc à mon casier, prenant quelques cours dont j’allais avoir besoin avant de me rendre dans ma classe, en histoire en plus de ça. Je regardais le bureau d’un air triste, pensant directement à Alaric, me disait qu’il n’y a pas si longtemps que ça il occupait cette place, maintenant son remplaçant était quelqu’un de différent, quelqu’un qui n’avait même pas l’air sympathique en plus de ça… Je soupirais, avant d’écouter ce qu’il disant, enfin… écouter sans vraiment le faire, quand c’était Ric qui expliquait tout avait l’air tellement plus facile, plus intéressant aussi, là ça n’était pas le cas, je m’ennuyais à mourir, griffonnant quelques notes, faisant aussi quelques dessins. Je ne fis même pas attention quand le prof s’approcha, il finit par prendre ma feuille, regardant ce que j’avais fait.

« Je vois que ce que je vous raconte ne vous intéresse pas monsieur Gilbert. » Je posais mon regard sur lui, ne disant rien. Je n’avais pas vraiment envie de lui parler, je n’en voyais pas l’intérêt. « Vous viendrez me voir après la fin du cours. »

Il me rendit ma feuille avant de continuer son cours, marchant parmi les rangées, je continuais mon dessin tranquillement, en plus c’était le tatouage que j’avais sur la main, ça n’arrêtait pas de m’obséder. De toute façon il était hors de question que je reste à la fin du cours pour parler avec le prof, il ne m’intéressait pas du tout. Je tournais la tête quand le prof parla à une de mes camarades, Cassy, une amie à moi que je connaissais depuis peu, mais que je trouvais toujours autant sympathique.

« Vous aussi vous viendrez me voir à la fin des cours mademoiselle Calvelli et je vous confisque ceci. »

Il prit son mp3 dans les mains avant de revenir à son bureau, le mettant dans son tiroir. Mon regard croisa celui de Cassy, je levais les yeux au ciel pour lui faire comprendre que je la comprenais, elle n’avait pas l’air d’apprécier ce qu’il venait de lui faire. Je me tournais en face du tableau, attendant avec impatience la fin du cours, quand ce dernier arriva enfin, à peine la sonnerie avait-elle retenti que je me levais, sans même prendre le temps de voir le professeur qui m’appelait pour que je revienne, pour aller me diriger vers les casiers, reposant mes bouquins d’histoire avant de fermer la porte, voyant que Cassandra m’avait rejoint.

« T’as pu récupérer ton mp3 ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 201
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 03/03/2012
▶ Age : 28
avatar
Cassandra Calvelli
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Dim 20 Jan - 20:16

Je n’avais pas envie de sortir de ma couette, à quoi bon de toute façon je n’avais aucune envie d’aller à ce fichu bahut. Depuis plusieurs jours, je m’étais engoulé avec Klaus, et ça n’allait pas en s’arrangeant. J’avais décidé de parler avec lui de ce que m’avait dit Stefan mais comme c’était prévisible, il s’était refermé comme une huitre et m’avait fait le grand jeu sur la famille et la confiance qu’il devait y avoir entre nous. C’est quand je lui avais sorti que la famille justement il la gardait dans des cercueils et que ce n’était pas juste, et tout un tas d’autres horreurs, c’est là que tout avait dégénéré. Pour la première fois, il avait levé la main sur moi. C’était la toute premiere fois qu’il faisait ça. Je ne l’avais pas vu depuis deux jours, j’en étais malade, je savais plus où j’en étais.

Il fallait que j’aille m’excuser auprès de Stefan c’était lui qui avait raison sur toute la ligne, j’aurais dû l’écouter, mais non j’avais préféré céder a mes pulsions et le torturer. Je m’en voulais énormément. La vérité c’est que j’avais besoin de lui et ça me faisait peur, et maintenant encore plus après ce que j’avais fait. Est-ce qu’il allait me pardonner ou tout simplement me chasser définitivement ? Mais ça je ne le saurais qu’un peu plus tard, je n’avais pas le courage d’aller le voir maintenant.

Ce qui pourrait me remonter le moral, c’est que j’allais pouvoir voir Jeremy Gilbert. C’était un garçon extraordinaire, très sima, et mignon en plus. Jamais je n’avais ressenti une telle affection pour aucun homme. A la vérité, j’étais tombée amoureuse de lui, mais un vampire est un chasseur, c’était une relation impensable. J’étais au courant pour sa nature de chasseur, et cela ne m’effrayait pas du tout. Bien sûr je ne lui avais absolument pas dit pour ma nature de vampire, et redoutait le jour où je devrais le faire. Quand ce moment arrivera, il ne voudra probablement plus me voir ni entendre parler de moi, voir carrément me tuer… Quoi que mourir de sa main ne me déranger pas des masses, au moins je ne souffrirais plus.

Bref quoi qu’il en soit, quelques heures plus tard, je me retrouvais assise sur cette chaise, dans cette salle de cour à écouter un prof barbant faire son cour, qui visiblement n’intéressait personne, et moi y comprit. Je m’étais muse à écouter discrètement de la musique jusqu’as ce que ce vieux barbant se plante devant moi et me confisque ce mp3, ce qui éveilla immédiatement en moi une colère sans nom. Colère que je devais réprimer sans quoi il se retrouverait par terre dans une mare de sang mes crocs profondément enfoncé dans sa gorge. Je croisais le regard de Jeremy qui compatissait. Je lui adressais un petit sourire suivit d’un clin d’œil, je n’allais pas en rester là, je comptais bien récupérer mon bien.
A la fin de la cour, Jeremy ne prit même pas la peine de rester et sortit directement, ne faisant même pas attention au prof qui l’appelait, ce qui me faisait sourire. J’attendis que tout le monde sorte de la classe pour utiliser mon don sur le professeur. 5 minutes plus tard, je me retrouvais près de Jeremy, mettant mes affaires dans mon casier qui était juste à côté du sien


-oui je l’ai récupérer, un jeu d’enfant !


Je le rangeais d’ailleurs dans ma poche avec un sourire, mon dieu qu’il était beau et bien foutu…. Jeremy hein pas le mp3 !


-Tu sais qu’il ne va pas te rater à la prochaine cour ?


J’avais une horrible envie de rire en imaginant la tête de ce prof quand Jeremy lui tiendra de nouveau tête. Je repris mon sac, prit le bras de Jeremy comme une amie l’aurait fait et me mit en route avec lui dans les couloirs direction l’extérieur, c’était la pause.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 42
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 10/12/2012
avatar
Jeremy Gilbert
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Dim 27 Jan - 21:21

Aucune motivation aujourd’hui, on se demanderait bien pourquoi, pas facile à deviner… l’école. Malgré le fait que j’avais commencé à aimer étudier, à me sentir apprécié des professeurs, là je devais avouer que je n’en avais aucune envie, pour cause, j’avais un cours avec le nouveau prof d’histoire. Voir qu’Alaric n’était plus là, qu’il était mort et qu’il n’y avait aucune possibilité de retour, je devais avouer que c’était assez dur de rester là, à se concentrer sans pour autant pouvoir sortir pour aller se changer les idées ailleurs. Je m’étais donc mis à dessiner en plein cours sur mon tatouage qui avait apparu sur ma main depuis la mort du chasseur. J’avais été très surpris de voir ce qui se passait sur le moment, j’avais cru rêver mais j’étais un potentiel chasseur, destiné à tuer tous les vampires de la terre, à trouver même un remède qui pourrait surement sauvé ma sœur de cette vie de vampire. J’avais beau l’aimer comme avant, elle n’avait pas changé, elle restait toujours ma sœur mais c’était assez compliqué de se dire qu’elle ne pourrait jamais vivre ce qu’elle avait toujours voulu. J’avais lu son journal, oui bon, j’avoue, c’était mal, mais elle n’avait jamais voulu devenir ce qu’elle est maintenant, et même si elle s’y était fait à l’idée, je voulais les aider à retrouver le remède. Ca risquait d’être compliqué pour le moment, d’après Klaus, le tatouage serait une sorte de carte et tout ce que j’avais pour le moment, n’arrivait que sur ma main. Je pourrais la compléter mais… je ne voulais pas devenir comme ce chasseur, je ne voulais pas laisser cet énergie prendre le contrôle. Déjà que j’avais failli tuer ma sœur la dernière fois, il était hors de question que je pousse les choses un peu plus loin.

Tout en poussant un léger soupir, c’est là que je remarquais que le prof était à côté de moi, me faisant la réflexion que je n’écoutais pas du tout en cours et que j’allais devoir venir le voir une fois que la sonnerie aurait retenti. Une fille de ma classe subit la même chose, sauf qu’en plus il lui confisqua son lecteur mp3. Lorsque je regardais Cassandra pour compatir de son sort, je la vis me sourire et je lui répondis, tournant ensuite la tête pour continuer mon dessin. Une fois que la sonnerie eut retenti, je pris mes affaires, les ranger et partis de la salle de cours pour me diriger vers mon casier, sans même me demander ce qui arriverait comme je n’avais pas répondu à l’appel de mon professeur. Après tout je m’en fichais un peu, je n’étais pas d’humeur aujourd’hui, je n’avais pas envie, c’est tout, on pouvait le comprendre, mon professeur préféré, celui que je considérais comme un père était mort et en plus de ça, un espèce de crétin le remplacer, on pouvait comprendre que je n’ai envie de rien faire à son cours. Tandis que je rangeais mes affaires, Cassy arriva à côté de moi pour faire de même avec les siens, nos casiers se trouvant côte à côte on s’était connu comme ça lorsqu’elle était arrivée. Elle me répondit qu’elle avait récupéré son mp3 et le rangea, elle devait être contente de l’avoir récupéré vu le sourire qu’elle affichait en cet instant.

« Je me demande comment tu as pu réussir à le récupérer, c’est un vrai crétin ce prof. »

Je fermais la porte de mon casier, mettant mon sac à dos sur mon épaule alors que Cassy me demandait si je savais que le prof n’allait pas me rater au prochain cours. Ca me fit rire, avec tout ce que j’avais vécu depuis 4 ans, ce n’est pas un prof qui allait me faire peur. Je la regardais tandis que nous marchions vers l’extérieur pour prendre l’air, sa main sur mon bras.

« Je l’attends de pieds ferme tu sais, il ne me fait pas peur, il faudra qu’il se fasse à l’idée que jamais il ne pourra remplacer Alaric… enfin monsieur Saltzman. » Je regardais doucement le sol, continuant de marcher, une fois dehors j’allais m’assoir sur un banc avec Cassandra pour parler librement avec elle. « Ca t’es déjà arrivé d’avoir quelque chose de très important à faire mais de ne pas vouloir t’en occuper de peur de faire du mal à quelqu’un ? » Je voulais me confier mais je ne pouvais pas lui dire tout ce que je savais, elle ne me croirait surement pas et me prendrait pour un fou, après tout ca ne faisait que peu de temps qu’on se connaissait tous les deux mais j’avais confiance en elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 201
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 03/03/2012
▶ Age : 28
avatar
Cassandra Calvelli
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Dim 26 Mai - 16:48

Je n’avais pas envie d’être en cour aujourd’hui. Tous ces étudiants dont le sang bouillonne dans leurs veines, tout ça était attirant, si seulement je pouvais mordre leur gorge, boire leur sang… Mais ce n’était pas possible aussi j’essayer de me sortir cette idée de la tête. Le seul hic est que je n’avais pas chassé, je ne m’étais pas nourrit, alors c’était un peu plus dur que d’habitude.
Je retrouvais avec plaisir Jeremy, ce garçon qui bien malgré lui muselait la bête en moi pour ne laisser plus que la jeune fille qui se sentait bien en sa compagnie. Je n’avais pas envie de lui faire de mal, et m’efforçait de tout faire pour que ça n’arrive pas. Je n’osais pas imaginer ce qui se passerait s’il venait à connaitre ma véritable nature. Surement effrayer, il ne voudrait probablement plus me voir ni entendre parler de moi, et ça je voulais a tout prix l’éviter.
Je détestais me faire réprimander, aussi je pris aussitôt en grippe le professeur qui eut l’audace de me prendre mon lecteur. Celui-là ne perdait rien pour attendre. A la fin de la cour, je restais comme le professeur l’exigeait, mais pas pour écouter ses réprimandes. Je l’hypnotisais et récupérait mon lecteur comme je l’avais décidé puis quitta la pièce sans encombre. Je rejoignis donc Jeremy qui rangeait ses affaires puis rangeait les miennes dans mon casier, un sourire amuser sur les lèvres. Je refermais la porte et le regardait avec un clin d’œil.

-Question de persuasion féminine voilà tout ! Mais tu as raison c’est un crétin !

Je marchais avec lui dans les couloirs écoutant ce qu’il disait. Je devinais que cet Alaric, cet ancien professeur qui était décédé avait été très important pour Jeremy. Je ne l’avais pas connu, je ne pouvais donc rien dire sur lui, si ce n’est qu’il devait être beaucoup mieux que l’actuel.

-Je m’en doute… Il a dû beaucoup compter pour toi à la façon dont tu parles de lui…

Je l’attirait donc dehors, un peu d’air frais lui ferait le plus grand bien et puis c’était la pause alors autant en profiter. Je m’assis près de lui, posant mon sac par terre. Je ne savais pas trop quoi lui répondre sans lui dévoiler mon secret. Je ne m’étais jamais beaucoup soucié des autres, pour moi, ce n’était qu’une bande de proies juste là pour me nourrir et me divertir. C’était la vision de Klaus, je n’en avais jamais eu d’autres avant que je rencontre Jeremy. J’avais très peur de l’attaqué à cause de ma soif et de lui faire du mal, voir même le tuer. Je sentais la faim dévorante se réveiller en y pensant. Je ne savais pas si c’était comparable à ce que pouvait ressentir Jeremy. Il avait l’air d’avoir besoin de se confier à quelqu'un, je l’encourageais donc à me parler. Je n’aimais pas le voir aussi triste et préoccuper.

-oui ça m’est arrivé… ça m’arrive encore maintenant. A quoi tu penses Jeremy ? Tu sais que tu peux tout me dire…

Je lui fis un sourire encourageant. Je promettais de ne pas le juger ou autre connerie dans le genre. On ne se connaissait pas depuis très longtemps, mais c’était comme si je l’avais toujours connu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 42
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 10/12/2012
avatar
Jeremy Gilbert
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Dim 14 Juil - 21:07

J’avais très envie de me retrouver dans le chalet de mes parents, à m’entrainer, même si Damon était l’entraineur le plus fatiguant et irrespectueux que je n’avais jamais vu, crétin aussi, je devais avouer qu’au moins avec Matt, nous nous étions pas ennuyé et nous avions travaillé malgré qu’ils nous avaient supprimé de pizza… Il y a eu des moments où j’avais vraiment eu envie de le tuer mais… c’était Damon, il était comme ça, il ne changerait jamais. Alors j’ai essayé de faire exactement comme il me disait, sauf que ce n’était jamais assez, ça a été un soulagement que de partir de là-bas mais maintenant que j’avais repris les cours, je devais bien avouer que je m’ennuyais. J’avais envie de bouger, de me dépenser et aussi j’avais vraiment envie de casser du vampire. Chose dont j’essayais d’enlever de ma tête quand même. Je m’étais donc mis à dessiner, sauf que je me suis fait découvert par le prof. Je n’aimais pas ce dernier, sa façon d’être là, de présenter son cour, ce n’était pas grand-chose par rapport au vide que laissait Alaric derrière lui. Autant le nouveau n’y pouvait rien, ce n’était pas à cause de lui si Ric était mort, mais à cause de sa double personnalité, d’Esther. Heureusement que cette dernière n’était plus là, Alaric était arrivé à temps la dernière fois pour nous empêcher de nous tuer l’un et l’autre avec Matt. Je me souviens de cette sensation… le fait de ne rien pouvoir faire, d’avoir envie de tirer mais de ne pas se dissuader de vouloir appuyer sur la gâchette alors qu’on ne se voulait aucun mal, tout ce qu’on voulait à la base c’était nous occuper de la sorcière originelle. Heureusement que nous n’avions pas eu le temps de faire quoique ce soit, je m’en serais voulu s’il était arrivé quelque chose à Matt, et puis, mourir n’était pas dans mes options, plus maintenant, il y avait tellement de chose à faire pour protéger ma sœur de tous ces vampires. Ces derniers temps ils s’étaient aussi passé tellement de chose, Elena en était devenu un et moi j’étais devenu un chasseur. C’était assez ironique quand on réfléchit bien, une vampire et un chasseur, sœur et frère, c’est très compliqué. Tellement, que l’envie de la tuer s’est fait présente dès l’instant ou mes yeux de chasseur se sont posé sur elle… Je n’aime pas avoir ce genre de pulsion, surtout envers ma sœur, elle n’y était pour rien dans tout ça, elle ne l’avait même pas voulu donc j’étais constamment mal à l’aise depuis que je m’en étais pris à elle, je préférais prendre mes distances même si je savais qu’elle avait quand même besoin de moi. Autant le fait que j’ai pu acquérir de nouvelles choses, une nouvelle force, ca me donne envie de continuer à protéger ceux que j’aime mais avoir cet instinct de destruction pour les vampires, je m’en serais bien passé.

Je réfléchissais encore à tout ça une fois que j’ai quitté la salle de classe alors que le prof m’attendait, et que je rangeais mes cours de ce matin. Cassandra vint me voir, elle avait récupérer son mp3, une chance pour elle, il n’avait pas l’air d’avoir une âme généreuse. Je fermais mon casier avant de m’adosser sur le côté et de la regarder alors qu’elle fermait le sien, elle finit par me dire que c’était une question de persuasion féminine, ce qui me fit rire, surtout quand elle rajouta que j’avais raison, que le prof était un crétin.

« Persuasion féminine ? Tu l’as dragué c’est ça ? »

Je finis par marcher avec elle, lui parlant dans les couloirs d’Alaric. Oui il avait beaucoup compté, c’était comme une sorte de père pour moi. Je sais qu’il est toujours là, en tant qu’esprit, sauf que je ne le vois pas, il est passé de l’autre côté.

« Il était comme un père pour ma sœur et moi. »

Je la suis ensuite dehors avant de m’assoir sur un banc, je n’allais pas dire ce que je savais à Cassandra, après tout, elle ne comprendrait pas, ou prendrait peur, voire pire, elle me prendrait pour un fou et partirait en courant. Je regardais donc Cassy qui répondait à ma question, me disant que ca lui était arrivé, que c’était encore le cas maintenant. Je ne sais pas exactement ce qui se passait de son côté mais je me demandais comment elle le gérait, c’était surement une situation moins pire que ce qui se passait en ce moment pour moi mais peut être serait-elle de bon conseil, après tout, on se connaissait depuis peu de temps mais elle était déjà très présente et m’avait toujours épaulé pour les cours lorsque j’avais des difficultés. En plus le courant passait bien entre nous, ce qui était facile pour parler avec elle.

« Comment tu gères ça ? C’est compliqué, je ne peux pas en parler, disons que j’ai des envies qui me prennent, mais que j’essaie de les refouler pour ne pas blesser des personnes en particulier... je suis en train de changer, je le sens et ca ne me plait pas en fait. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 201
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 03/03/2012
▶ Age : 28
avatar
Cassandra Calvelli
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Ven 4 Oct - 23:22

Je détestais ma condition, et je détestais cette envie horrible de saignait tout ce qui bougeait. J’avais toujours apprit à prendre ce que je voulais par la force et de tuer tout ce qui me gênait. Mais maintenant tout était différent. Stefan m’avait accueillis chez lui et m’aider à être enfin en paix avec moi-même et par la même occasion à ne pas sauter sur tout ce qui bouge, même si je devais bien avouer que c’était très dur par moment. Stefan trouvait que c’était une bonne idée que je continue à aller en cour, que je continu a fréquenter des humains, alors c’est ce que je faisais. Et puis il y avait Jeremy, même s’il n’était au courant de rien. Ça me faisait beaucoup de bien de parler avec lui, de le voir sourire, de plaisanter avec lui. J’en avais bien besoin en ce moment.
J’avais donc récupéré mon mp3 par la force de l’hypnose et retrouvait donc Jeremy. Il supposait que j’avait dragué le prof pour recuperer mon appareil, ce qui me fit beaucoup rire. Ce n’était pas du tout mon genre, trop vieux pour moi, enfin si je peux dire ça comme ça.

-Qui lui ? Non beurk même pas en rêve

Je l’entrainais ensuite dehors, il m’avouait que ce prof dont il parlait avait été comme un père pour lui et sa sœur. J’ignorais qu’ils avaient été aussi proches. Je ne savais pas quoi lui dire sur le coup pour le réconforter. Je savais que la perte d’un être cher faisait mal, très mal, et qu’il était difficile de s’en remettre. Il me demandait ensuite comment je gérais ma situation, et s’ouvrit un peu sur ce qu’il ressentait. Je ne comprenais pas ce qu’il lui arrivait, mais Stefan m’avait enseigné une chose que j’avais bien retenue, c’est qu’il ne fallait pas garder les émotions négatives en soit, mieux valait se confier, comme il le faisait en ce moment.

- Je ne gère pas… j’ai l’impression que tout dérape dans ma vie, j’ai jamais eu vraiment de contrôle sur rien… Mais si je sais une chose c’est qu’être bien entouré aide à affronter les difficultés. Tu es quelqu'un de bien Jeremy je sais que tu feras de mal à personne ce n’est pas dans ta nature… et si tu as envie de parler comme maintenant je serais toujours là pour toi…

Je n’eus pas le temps d’en dire plus qu’un groupe de jeune arrivait vers nous, des fouteurs de merde en fait. Des paroles menaçantes, des propos injurieux envers moi qui me blessait, et un Jeremy qui sautait du banc pour aller leur casser la gueule, remonté à bloc. Si j’intervenais, je revenais ma nature, et j’avais peur d’utiliser ma force et faire plus de mal que de bien. Ils finirent par partir, par contre Jeremy était bien amoché et…. Avait du sang qui coulait. J’attrapais un mouchoir et le pressait sur sa plaie essayant de me contrôler mais c’était trop dur. Je le laissais s’occuper de sa blessure tout seul détournant le regard, afin qu’il ne voit pas mes veines noir sous les yeux, ni mes canines sortantes.

-je suis désolé… je ne peux pas… je dois y aller…

Je m’enfuis a toute jambe, abandonnant même mon sac, m’obligeant à ne pas aller plus vite qu’une allure humaine, mettant le plus de distance entre moi et ce sang si tentant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 42
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 10/12/2012
avatar
Jeremy Gilbert
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   Dim 3 Nov - 19:20

Je n’aimais pas ce nouveau prof, ni aller en cours alors que je n’arrivais pas à faire mon deuil et que je ne faisais que repenser à Alaric. C’était vraiment l’homme le plus courageux et le plus censé de nous tous, une sorte de père de famille, même envers Damon, il était le seul à vouloir lui tenir tête. Et il fallait croire qu’on récompense toujours les meilleurs en les faisant partir les premiers, puisqu’à l’évidence… Ric était le meilleur de nous tous et il ne méritait pas ça. J’étais tellement plein de colère et de rage envers cette injustice. C’est pour ça que je n’ai pas préféré répondre à mon prof, sinon j’aurais été capable de me faire remarquer et d’avoir encore des ennuis, plus que ceux que j’allais avoir. Cassy m’avait retrouvé à la fin du cours dans le couloir et nous parlions de son mp3, je lui parlais qu’elle avait dû jouer de ses charmes pour le récupérer.

« Oh allez je suis sur que tu le trouves super attirant comme prof. »

J’aimais parler avec Cassy, ça faisait toujours plaisir de la voir, de lui parler et lui dire ce que je ressentais. En fait j’avais l’impression qu’elle me comprenait, mieux que personne et même si cela faisait peu que l’on se connaissait, je me sentais bien avec elle, allez savoir pourquoi. Je l’écoutais attentivement me dire qu’elle ne gérait pas, mais être entouré aidé beaucoup, ça je le savais mieux que personne même si dans ma période noire je ne faisais que suivre mes idées, je n’avais jamais écouté personne, chose que j’aurais dû en fin de compte. Elle rajoutait que j’étais quelqu’un de bien et que je ne ferais du mal à personne, même si elle ne connaissait pas ma nature de chasseur, j’étais content qu’elle me le dise. Une bande de mec nous interrompt et je le regarde, le regard mauvais alors qu’ils s’en prennent à Cassandra. Je ne le supportais pas et finis par me lever assez vite, leur sautant dessus pour leur apprendre le respect. Un se recu un coup sur le nez, un autre dans son ventre. Le troisième gars me prit par les bras et me retenait tandis que le premier que j’avais frappé vint se venger en m’assénant plusieurs coups. Je finis ensuite par me dégager, et avec une rapidité déconcertante, les mit tous les trois au tapis en moins de deux. Ils finirent par s’enfuir en courant, me traitant de monstre. Je les regardais s’en aller, essayant de calmer mes nerfs et eut un mouvement de recul en sentant Cassy prêt de moi, je desserrais les points alors qu’elle pressait un mouchoir sur ma blessure à l’arcade. Je souriais doucement, histoire de la rassurer et prit le mouchoir pour compresser ma plaie, ce n’était rien, ça guérira vite. Je restais surpris et sur le cul quand je vis Cassy s’enfuir à toute jambe, me laissant tout seul, avec son sac par la même occasion.

« Hey cassy ?! Ton sac ! »

Je pris son sac et couru pour la rattraper, ne comprenant toujours rien à ce qui lui était passé par la tête. En voyant qu’elle n’était plus là, je me suis demandé si elle n’était pas partie pour rentrer chez elle. Je pris donc la voiture et partis en sa direction, au moins histoire de lui poser son sac. Une fois devant, je fermais le contact du moteur et marchais vers la porte, me mettant à sonner, il y avait de la lumière alors elle devait surement être là. J’étais quand même inquiet.

« Cassy. Je te ramène ton sac… ouvre moi s’il te plait. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Personne ne peut le remplacer { Cassy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Personne ne peut le remplacer { Cassy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» « Personne ne peut m'empêcher de faire ce qui est bon pour mon pays »
» Régime des quatre jours
» La vie est une énigme que personne ne peut résoudre. (Swann)
» Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Who Will Have Her Heart? :: C'est Mystic Falls! Rien de spécial n'arrive ici. :: Le lycée. :: Les couloirs.-