Rpg basé sur la série Vampire Diaries
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Who Will Have Her Heart!
Le forum ré-ouvre ses portes et il y a encore tout pleins de PV
disponibles, comme Bonnie (qui sont très importants), Rebekah, Elijah, Tyler, Matt...Alors n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil!
N'oubliez pas la soirée Chat Box tous les Vendredi soirs à partir de 21h00! *-*

Partagez | 
 

 We really need to talk ♔ feat Stefan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 7 Mai - 0:15

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


«Comme quoi tous les miracles sont possibles! », plaisanta Elena, tout en sachant que si Damon était là et les entendait parler de lui faisant preuve de sentimentalisme, il n’hésiterait pas à leur envoyer dans les dents une phrase bien sentie et bien vexante surtout! Mais la jeune femme n’y pense pas, trop euphorique à l’idée que tout redevienne petit a petit comme avant avec Stefan. Elle n’a d’ailleurs pas perdu le sourire quand Stefan la traite de folle quelques secondes plus tard. Peut-être que le fait de sentir que les gens ont peur de lui rend Stefan plus à l’aise, parce que les gens auraient plus tendance à le fuir et ainsi il pourrait être moins tenté. Mais voilà, Elena est têtue, aussi butée que la plus difficile des mules et la faire changer d’avis ou de façon de voir serait quelque chose d’impossible, mais de drôle à voir! « Spéciale d’accord, mais je n’aime pas trop le mot folle!…Et tu es aussi cinglé que moi, Monsieur Salvatore! », répondit-elle en faisant les gros yeux, essayant de garder en elle la joie qu’elle ressent. Stefan est effrayée, elle le sait. Il est sur ses gardes, elle s’en est rendu compte aussi. Mais passer a autre chose comprend vraiment le fait de faire confiance et d’essayer de rire des expériences passées. Ou moins d’essayer de relativiser. Puis encore une fois, ils parlèrent de Damon. Après tout, Stefan avait confié Elena a lui en partant loin de Mystic Falls et elle essaya de le rassurer en lui disant que tout s’était plutôt bien passé. Et c’était une vérité…Ou presque. Tous les deux étaient comme deux gamins qui se disputent et se battent pour un rien, ils se cachaient des choses et Ric, même s’il entraînait Elena a devenir plus forte physiquement et mentalement en lui apprenant comment neutraliser un vampire, demeurait du côté de Damon et ainsi, faisait toujours capoter les plans d’Elena pour retrouver Stefan. Maintenant qu’elle y repensait, c’était une attitude plutôt ridicule qu’ils avaient eu, en réalité. Damon et Elena avaient tout deux le même but, retrouver Stefan, mais ne mêlaient pas leurs efforts au cas où il serait impossible de le faire revenir à la maison! « Arrête, c’était pas la prison non plus! Mais d’un côté c’est pas faux, il était pire que mon père! » Encore une fois, la jeune Gilbert ne put s’empêcher de regarder la porte d’entrée et le couloir, comme si elle s’attendait à voir Damon débarquer en fulminant et pestant contre eux qui parlent de lui dans son dos. Elena plissa ensuite les yeux en riant, et taquina Stefan au sujet de sa pseudo mort. Elle fut amusée quand il lui dit qu’il finirait par finalement la hanter et connaissant Stefan, il ne se gênerait peut-être pas s’il avait la possibilité de rester un peu plus près de ceux qu’il aime! « Ah oui?! Dommage pour toi que je connaisse une super sorcière qui pourrait t’exorciser, na! », répliqua le jeune femme avant de tirer la langue. Tous les deux étaient maintenant plus détendus et Elena, même si elle avait un plan en tête, n’avait pas imaginé comment les minutes d’après allaient se passer.

Jamais elle n’aurait pensé avoir le courage de se tailler les veines d’un poignet. Jamais elle n’aurait pensé avoir le cran de se lever et de s’approcher de Stefan qui commençait à paniquer par peur de lui faire du mal ou pire, de la tuer. Jamais elle n’aurait cru qu’il serait possible qu’elle se fiche totalement de ce qu’il disait et lui présenterait sa main blessée dans l’espoir de le faire changer d’avis, persuadée que ça l’aiderait pour plus tard.
Mais le fait que Stefan la supplie d’arrêter la fit légèrement redescendre sur terre. Elle voulait l’aider, plus que tout, mais à côté de ça, le voir aussi mal à l’aise la touche. Si bien que d’ailleurs Elena failli changer d’avis, rien qu’une fraction de seconde. « Fais comme tu le sens, Stefan. Mais tu seras bien obligé d’affronter la réalité un jour ou l’autre et tu le sais. Les poches ne suffirons plus et tu devras bien trouver un substitut. Un substitut vivant. » Plus les secondes passaient, plus Stefan paraissait tenté et Elena sut bien vite qu’il céderait. Même au moment où elle leva son poignet vers lui et qu’il secoua la tête en refusant une fois de plus, la jolie brune savait qu’elle avait gagné. La preuve vint peu après, quand Stefan attrapa sa main et elle grimaça en gémissant faiblement quand elle se sentit être plaquée contre le mur le plus proche. Le cœur d’Elena battait vite, mais elle savait que c’était à cause de la tentation, de l’adrénaline et de la pression que Stefan agissait comme ça. Alors elle se laissa fait et ne bougea pas, le regardant poser ses lèvres sur l’endroit blessé ou s’écoulait encore un léger filet de sang. Et là, une sensation familière envahit Elena. C’était douloureux…D’accord, très douloureux! Ca brûlait et on aurait dit que son énergie était centrée sur son poignet et s’atténuait un peu plus a chaque gorgées que Stefan avalait. Ses dents aiguisées avaient ouverts bien plus la peau que la coupure et c’était sûrement ça le plus inconfortable. La tête plaquée contre le mur et le bras tendu, Elena attendit un peu et finit par voir des points noir et blancs danser devant ses yeux, comme si elle faisait une crise d’hypoglycémie. Maintenant, Stefan devrait s’arrêter. Elena souleva son second bras, libre et valide qui paraissait aussi lourd que de la pierre a cause du manque d’énergie et elle posa sa main sur la tête de Stefan, encore penchée sur la blessure. Tirant légèrement sur ses cheveux châtains, la jeune femme espéra le faire lâcher prise: « Stefan, stop. », dit-elle d’une voix douce. Mais il n’arrêtait pas. Elle fronça les sourcils et repris d’une voix plus forte et plus dure, tirant Stefan part la peau de la nuque cette fois-ci: « Stop, arrête! S’il te plait, je sais que tu m’entends! Contrôle toi! » Les jambes d’Elena tremblaient et elle se pressa plus contre le mur pour éviter de se casser la figure. Stefan lui, était bien trop pris par ce qu’il faisait pour penser à s’arrêter et elle essaya de ne pas paniquer. Le pousser pour espérer le faire tomber a terre ne servirait à rien et serait un effort totalement inutile…Crier le ramènerait peut-être sur terre, mais sûrement trop tard. Elle choisit alors une option certes douloureuse, mais nécessaire: Elle tira fort sur son bras et l’arracha à la prise de Stefan. Une brulure martela son poignet et Elena ne put s’empêcher de crier et elle ramena son bras blessé contre sa poitrine, écartant fermement Stefan avec l’autre en la posant sur son cou, prête à l’étrangler si nécessaire. Les yeux de Stefan avaient pris une profonde couleur noir, de même que les fins traits barrant ses joues. Et du sang barbouillait ses lèvres et son menton, lui donnant une allure de bête. Mais Elena le regarda droit dans les yeux et hurla: « Ca suffit! Maîtrise toi, je sais que tu peux le faire! Tu as assez bu, tu entends?! Tu n’as plus besoin de sang maintenant! ». Elena respirait fort et l’envie de dormir était grande. Sauf que non, elle ne se laisserait pas aller tant qu’elle ne serait pas sûre que Stefan irait parfaitement bien. Lui paraissait en conflit avec lui-même. Son côté vampire essayait sûrement de prendre le dessus sur son côté humain et Elena compris à quel point ça devait être difficile pour lui. Elle repris alors d’une voix plus douce: «  Ne le laisse pas gagner Stefan. Ne laisse pas ton côté Ripper t’envahir. Tu es rassasié et tu en es conscient, ok? Ca va aller. » Voir Stefan souffrir de cette façon, devoir le mettre à l’épreuve aussi, était très difficile pour Elena. Mais elle ne lâcherait rien, elle se l’était promis. Et de toute façon, si Stefan ne résistait pas à la tentation, elle avait toujours sur elle un plan B, à savoir un pieu de poche sous son jean au niveau de la chaussure.
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.



Dernière édition par Elena Gilbert le Dim 15 Juil - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 7 Mai - 22:36

Encore une journée de plus dans l’enfer que je m’étais créé, du moins que Damon avait créé pour être exacte. En voulant me sevrer la dernière fois il avait plus ou moins réussi, j’avais bien pris le temps de réfléchir et tuer ne m’intéressait plus, évidemment la soif de sang était encore très présente et Damon n’avait eu aucun mal à me faire craquer la dernière fois avec Rebekah. Ayez confiance en la famille et elle vous poignarde dans le dos, je n’avais toujours pas digérer ce qu’il avait fait mais sur un certain point il avait raison. Je devais apprendre à me contrôler et j’avais si souvent rejeté son aide que ça ne m’avait jamais apporté grand-chose au final. En ce moment il avait beau me faire des réflexions sur le fait d’arrêter de boire autant ses poches de sang qu’il ramenait, parce qu’au final lui n’avait pas grand-chose, et moi je n’apprenais pas le contrôle. Au diable le contrôle quand on avait des poches de sang à disposition, je partais entièrement dans une frénésie lorsque j’en buvais mais c’était tellement agréable et au moins sur le moment je ne pensais pas à aller me nourrir de n’importe qui. Damon avait surement raison sur le fait que mon humanité avait refait surface, même si je ne voulais pas le montrer à tout le monde je savais qu’il disait vrai, je ressentais la culpabilité me ronger certaine fois lorsque je repensais à ce que j’avais fait lorsque j’avais suivi Klaus, la vie d’Andie que j’avais prise. Je ne comprenais pas d’ailleurs pourquoi Damon ne me tuait pas pour avoir tué la seule femme humaine pour qui il ait pu éprouver des sentiments à part Elena. Il fallait croire que Damon avait beaucoup d’espoir me concernant, comme tout le monde d’ailleurs, ils s’attendaient tous à ce que je change et que je redevienne le gentil petit Stefan mais ça ne faisait pas comme ça. D’accord j’avais fait des progrès depuis quelques jours mais ce n’est pas pour autant que j’allais redevenir tout de suite qui j’étais, je n’étais pas une machine que l’on pouvait reprogrammer selon le bon vouloir de certaine personne. Lexi avait été assez patiente lorsqu’elle me sevrait. Je passais des jours, voire des années complètement affamé, à souffrir le martyre comme ce n’était pas permis avant d’arriver à ce qu’elle attendait de moi. En repensant à ma meilleure amie je regardais par la fenêtre, me disant qu’elle me manquait, avec elle tout aurait été plus facile, elle savait comment s’y prendre pour me donner du courage lorsqu’il s’agissait de tenir le coup, elle avait toujours été de bon conseil.

Je détournais le regard de la fenêtre puis alla aux sous-sols, me dirigeant vers le réfrigérateur ou l’on gardait nos poches de sang. Enfin, celle de Damon du moins, je n’étais pas encore allé en chercher pour ma part, me doutant qu’à la première occasion je les aurais finis en route avant même d’arriver. Je remontais avec deux poches dans le salon et les posais le temps pour aller vers la cuisine me chercher un verre mais, je m’arrêtais avant même d’avoir fait trois pas… pourquoi utiliser un verre finalement. Je pris l’une des poches de sang et l’ouvris, allant boire le liquide pourpre, ne me souciant de plus rien d’autre que du gout sucré et divinement délicieux de ce sang, d’un inconnu certes, mais ce n’était pas bien grave. En entendant une voix derrière moi m’appeler je me retournais, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis Elena, sur le seuil du salon, entièrement surprise de ce que je faisais. C’est là que je remarquais que j’aurais dû prendre un verre, je m’étais mis du sang partout. Je ne savais pas quoi dire sur le moment, ne m’attendant pas à cette visite d’Elena. C’était la première fois que l’on se retrouvait seule depuis la scène du lycée, ou elle m’avait giflé et qu’on s’était presque embrassé.

« Elena… »

Je nettoyais le sang que j’avais sur le menton avec ma manche, lâchant la poche de sang, entièrement vide par terre. Elle voulait repasser. Non il fallait que l’on discute tous les deux, autant en profiter puisque je venais de me nourrir et que je n’avais pour l’instant plus faim, du moins pas de son sang, j’avais encore une poche au cas où la tentation serait trop forte.

« Attend ! Tu peux rester, j’ai fini. Je ne m’attendais pas à ta visite. »

Je m’approchais doucement d’elle, espérant qu’elle se retourne, qu’elle me regarde et peut être espérer retrouver une complicité d’antan même si j’étais encore instable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mar 8 Mai - 14:00

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


L'envie de voir Stefan, de lui parler...Elena en personne ne pourrait pas l'expliquer. Après tout, c'est comme naturel pour elle d'aller le trouver lorsqu'elle a des doutes ou qu'elle veut échapper un peu au reste du monde. C'est le premier garçon qu'elle a vraiment, vraiment aimé. D'accord, son aventure avec Matt comptait pour Elena, mais pas autant que l'histoire qu'elle avait vécu avec Stefan. Tout d'abord parce qu'il n'y avait rien de comparable, mais aussi parce qu'elle ne s'était jamais sentie aussi proche de personne auparavant. Sauf que voilà, Stefan n'est plus...Stefan. Il est redevenu la chose qui lui faisait le plus peur lorsqu'il avait son humanité: Un tueur. Il ne le disait pas forcément, mais la jolie brune a toujours plus ou moins su percer son petit ami a jour et savait parfaitement que chaque minutes, il avait peur de retomber dans son addiction pour le sang humain, qu'il était effrayé a l'idée de redevenir un monstre sans coeur. Et dans ces cas là, aussi proche qu'elle soit de lui, Elena n'avait jamais vraiment su quoi faire ni quoi dire, parce n'étant pas un vampire, elle ne comprenait pas. Puis, n'ayant jamais vu l'homme qu'elle aimait dans un état pareil, toute cette histoire d'éventreur lui paraissait assez invraisemblable. Mais là, la jolie brune y croit. Elle sait de quoi il est capable ou du moins s'en doute...Et d'un autre côté, crois dur comme fer qu'il sera assez fort pour redevenir comme avant. Même si Damon et elle devaient y passer des mois, voir des années, ils l'aideraient a se sentir mieux. Mais voilà, an arrivant, Elena ne s'attendait absolument pas a trouver Stefan dans cet état là, barbouillé de sang humain, une poche vide à la main. Même si elle côtoie les vampires depuis pas mal de temps maintenant, Elena n'est jamais arrivée a s'habituer a tout ce sang. Puis les yeux qui deviennent noirs, le visage qui change. Pour quelqu'un d'humain, ça fait toujours très bizarre! Alors sans attendre qu'il se remette lui même de la surprise qu'il avait eu en la voyant, Elena avait essayé de s'éclipser. Mais la voix de Stefan la stoppa net. Passant une main sur sa nuque, la jeune femme se tourna a nouveau vers lui et regarda une seconde la poche précédemment remplie de sang, qui venait de s'échouer lamentablement sur le sol. Néanmoins, elle ne bougea pas même en s’apercevant qu'il s'était avancé vers elle tout en parlant. Il avait l'air différent de quand il était venu lui faire une petite visite au lycée. Là il s'était montré froid et distant, le regard indifférent. Mais maintenant...Non, il avait l'air déjà plus...Normal!

« Oui, désolée de passer à l'improviste, je n'étais pas censée venir mais...». Elle soupira et croisa les bras en faisant prudemment un pas vers lui. « Je suppose que j'avais besoin de m'éloigner un peu de tout le monde puis, j'ai eu envie de te voir.» A quoi bon mentir ou essayer de s'inventer une excuse? Il lui avait manqué, point à la ligne. «Sans compter que je voulais aussi m'excuser, pour la gifle de la dernière fois. Ce n'était pas très malin de ma part de réagir comme ça.», avoua Elena, pas réellement gênée de sa confession. Pourtant, une fois la colère et la frustration retombée, elle s'en était voulu, d'avoir cédé a ses pulsions et d'avoir osé le frapper. Mais voilà, ça avait été plus fort qu'elle. Elle le fixa du regard quelques secondes puis demanda: « Alors hum, comment tu vas?» Question un peu bête. Mais Elena a besoin de savoir où il en est, comment il compte avancer ou même si il compte le faire! Se contenter de poches de sang doit être dur, Damon lui avait dit une fois que ce n'était pas la même sensation que lorsqu'ils se nourrissaient directement sur les humains. Mais au moins, ça permettait de ne pas tuer.

fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mar 8 Mai - 22:10

Ça serait me cacher que de dire que la visite d’Elena ne me faisait pas plaisir, mais j’aurais préféré qu’elle ne me voie pas ainsi, aussi dépendant de ma nature vampirique que je pouvais l’être en ce moment. Je n’avais pas été très discret dans ma façon de boire la poche de sang, encore moins civilisé non plus vu tout le sang que j’avais réussi à me mettre sur mon menton, je ne m’en étais même pas rendu compte lorsque je l’avais bu. Tellement en pleine dégustation, évidemment ce n’était pas du tout la même chose que si je buvais à pleine gorge quelqu’un mais au moins, je ne tuais personne et j’avais tenu le coup depuis quelques semaines, évidemment je tentais de me retenir de boire du sang humain mais à certains moment c’était tellement dur à gérer que je finissais par reprendre les poches de sang que Damon venait de récupérer, on se disputait d’ailleurs toujours autant pour ça. Mon frère se fichait bien que si j’allais chercher des poches pour moi, je finisse par dévaliser entièrement la banque de sang parce que j’aurais eu les yeux plus gros que le ventre. Je n’étais pas encore en état d’aller me jeter dans un endroit où il y avait beaucoup trop de tentation. Je me souviens la dernière fois que j’avais été en pleine crise de manque, Elena avait tout fait pour m’aider, elle m’avait donné du sang petit à petit, et j’avais pratiquement réussi à vaincre mon addiction mais évidemment Klaus avait tout gâché. Lorsque j’avais entendu Elena, j’avais mis quelques secondes à me calmer et tenter de reprendre une apparence tout à fait normale, pas la peine que je sorte les crocs et que je m’attaque à elle. Klaus déjà voulait la protéger et je ne pouvais aller à l’encontre de ses désirs ayant toujours ce lien avec lui mais aussi parce que même si mon humanité était parti pendant un temps, cela faisait depuis quelques semaines maintenant que je ressentais les même sentiments qu’avant, en particulier pour Elena. Mon amour pour elle n’avait jamais cessé d’exister, il ne s’éteignait pas aussi facilement. Je devais avouer que je me sentais un peu honteux qu’elle assistait à ce genre de chose, j’aurais préféré qu’elle me trouve dans n’importe quel situation, mais pas celle-là, pas après ce qui s’était passé. Je regardais donc Elena après lui avoir dit qu’elle pouvait rester, que je ne m’attendais pas à sa visite, elle venait de se retourner et avait observé la poche que je venais tout juste de vider. Elena s’excusa donc de venir comme ça, en la voyant faire un pas vers moi je ne bougeais pas, elle n’avait pas peur de moi ce qui était une bonne chose, de toute manière même en tant que ripper elle n’avait pas eu froid aux yeux quand je l’avais revu au lycée. Lorsqu’elle m’annonça qu’elle avait eu envie de me voir je fus très étonné. C’était une bonne chose qu’elle ne me tienne pas rigueur de ce qui s’était passé, que ce soit au lycée ou même la dernière fois quand Damon et moi avions voulu l’empêcher d’aller au bal des originels. Elle finit par s’excuser de m’avoir donné la gifle la dernière fois.

« Je l’avais mérité, tu n’as pas à t’excuser Elena. C’est à moi… tout ce que je t’ai fait, toute la souffrance que tu as enduré, ce n’était pas voulu. Je suis vraiment désolé de t’avoir fait subir toutes ses choses. »

Je mis mes mains dans mes poches, regardant Elena, je n’avais plus l’habitude de ce genre de déclaration et autant l’avouer tout de suite, depuis que j’étais parti rejoindre Klaus notre relation était plus tendu qu’à la normale. Elle me demanda par la suite comment j’allais, je finis par croiser les bras pour ne pas montrer ma nervosité par rapport au sang que j’entendais couler dans ses veines.

« Je serais tenté de te répondre que je vais bien mais ça serait te mentir, et je n’ai plus envie de jouer à ce genre de jeu avec toi. » Je marquais une petite pause. « Je tente de recoller les morceaux de ma vie, savoir à nouveau qui je suis réellement… je dois avouer que ce n’est pas ce la chose la plus simple au monde. »

Je m’éloignais d’Elena et alla m’assoir sur le canapé, l’invitant à s’assoir près de moi pour qu’elle ne reste pas debout. Si on devait parler, autant le faire confortablement.

« Et toi comment tu vas ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mer 9 Mai - 23:26

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Se retrouver là, devant Stefan, fit assez bizarre à Elena. Comme si la dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés seuls et que Stefan était "normal", remontait à des années alors que ça ne faisait que quelques mois. Elle n'avait qu'une envie, lui sauter dans les bras et le serrer très fort, à s'en faire mal. Elle voulait retrouver ce qu'ils avaient avant en sachant que, d'une certaine manière, ce ne serait certainement pas possible. Elena avait vu, vécu des choses, Stefan en a fait certaines...Leur relation ne serait comme avant, mais ce qui est certain, c'est qu'Elena est déterminée a faire tous les efforts qu'il faut pour retrouver celui dont elle était tombée éperdument amoureuse, il y a quelques années. Mais peu importe qu'elle le reconnaisse ou non, Elena n'hésite pas une seconde avant de s'approcher d'un pas. Sa confiance en lui est totale, l'a toujours été et le sera sûrement toujours, parce qu'il est Stefan tout simplement. Elena n'a jamais perdu foi en lui, en ses capacités et s'est toujours montrée assez forte face aux angoisses de son ex petit ami, tout comme il l'avait fait pour elle certaines fois. Et ce n'est pas maintenant, alors qu'il est manifestement sur la voie de la guérison, que la jeune Gilbert va reculer et faire marche arrière, peu importe ce que lui disent les autres. En réalité, le seul a être encore de son côté concernant Stefan, c'est bel et bien Damon. Caroline et Bonnie, elles, lui ont conseillé de passer a autre chose, mais Elena l'aurait sans doute regretté toute sa vie. On ne peut ni rayer ni effacer les souvenirs d'une relation comme celle-là. La jolie brune sourit en voyant son expression étonnée quand elle lui avoue qu'elle avait envie de le voir. C'est vrai que ça doit faire un peu bizarre dit comme ça après tout ce qu'il s'est passé entre eux...Puis elle haussa les épaules et secoua la tête en l'entendant lui présenter ses excuses a son tour.

« Je ne t'en ai jamais voulu pour tout ça, Stefan. Niklaus est le seul responsable de tout ce qu'il s'est passé et c'est le seul qui doit payer alors inutile de te sentir coupable.».Elena aurait pu lui en vouloir a mort. D'ailleurs, elle avait essayé de ressentir de la haine envers Stefan, espérant qu'il lui manquerait moins comme ça. Mais impossible. Parce qu'à chaque fois, Elena revoyait l'expression de Stefan le jour où Niklaus lui avait ordonné d'éteindre son côté humain. Il avait lutté pendant de longues minutes contre sa nature pour éviter de lui sauter dessus et de la vider de son sang...Bon, même si a la fin, il avait tout de même réussi à la mordre t a l'envoyer a l'hôpital, Elena ne retient que le courage et la volonté dont Stefan avait fait preuve ce jour là. Puis Elena le regarde s'éloigner tout en lui faisant part de son état. Elle le suivit, acceptant silencieusement son invitation muette et s'installa près de lui, mais assez éloignée tout de même. Elena n'avait aucune idée du calvaire que Stefan devait vivre, mais essaya tout de même de ne pas trop tenter le diable et garda de simples distances de sécurité, autant pour lui que pour elle. « J'imagine que recommencer tout ce que Lexi et toi avaient fait par le passé ne doit pas être la chose la plus facile du monde...Mais je te connais, tu y arrivera.», répondit-elle d'une voix douce en levant ses yeux couleur noisette vers lui. «D'ailleurs j'ai l'impression de te retrouver de plus en plus. Tu changes et tu reprends petit a petit la bonne voix, c'est plutôt prometteur!» Un léger sourire aux lèvres, Elena passa une main dans ses cheveux longs et les rabattit en arrière pour éviter de les avoir devant les yeux, tic qu'elle avait adopté au fil des années. Puis, tripotant le collier qu'elle porte aujourd'hui, elle se pince les lèvres. « Moi? Je vais bien, je suppose.» Elle fronça les sourcils et soupira, lâchant à la fois ses cheveux et son collier. « Parfois je suis vraiment tentée de m'en aller loin de tout ça. De juste...Prendre mes affaires et Jeremy puis l'emmener hors de Mystic Falls. La mort de Jenna est encore fraiche et j'ai du mal a gérer toute seule mais, je pense que ça pourrait être pire.» Elena se tait quelques secondes, ne sachant pas vraiment pourquoi elle venait de dire tout ça, aussi franchement et facilement. Le fait d'être avec Stefan la rassure et elle n'hésite pas a lui dire ce qu'elle pense quand elle le pense. C'est comme ça, entre eux. « Je me suis inquiétée pour toi, tu sais. Je suis heureuse que tu sois rentré.»

fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Jeu 10 Mai - 21:21

J’avais l’impression de ne pas avoir vu Elena pendant une éternité, autant dire que c’était plus ou moins le cas puisque que quand je l’avais vu la dernière fois je n’étais pas encore tout à fait moi-même, je n’avais pas encore réussi à redevenir le vampire que j’étais quand je sortais avec Elena mais j’étais sur la bonne voie, enfin… du moins presque puisque je n’arrivais toujours pas à m’empêcher de boire du sang humain lorsque je voyais une poche de sang. Et encore ce n’était pas aussi pire quand je sentais le sang couler dans les veines des humains, c’était une telle torture de savoir qu’ils avaient une telle quantité de sang que je pourrais boire sans me soucier des conséquences mais je ne voulais pas. Sachant très bien que je finirais par les tuer, je ne me sentais pas suffisamment en confiance avec mon côté vampirique pour tenter l’expérience. Si Damon n’avait pas été la quand il m’avait tenté, déjà ça ne serait pas arrivé et j’aurais laissé cette fille tranquille, mais je l’aurais entièrement tué, décapité ou que sais-je encore. D’un certain côté je ne savais pas si je devais être heureux qu’il m’ait empêché de boire tout son sang ou rancunier de m’avoir tenté comme il l’avait fait. Pour l’instant je lui en voulais d’avoir joué avec ça, d’avoir tenté de m’apprendre le contrôle avec une manière qui ne m’avait guère plut mais on ne referait pas Damon. Quand il avait une idée derrière la tête il ne se gênait pas du tout pour la mettre en œuvre comme il le voulait. En me refaisant replonger dans le sang il ne s’était pas du tout attendu à ce que je lui vide toute sa réserve de poche mais c’était soit ça, soit je tuais, je préférais donc me prendre la tête avec lui que de ressentir une fois de plus cette culpabilité qui me rongeait depuis quelque temps. Je n’arrêtais pas de repenser aux gens que j’avais pu tuer depuis et même à Andie, d’un certains côté c’était ça qui m’empêchait de trouver le sommeil, ça et mes envies de sang. Les poches c’étaient bien, mais ce n’était pas assez. En cet instant je ne savais pas du tout comment faire avec Elena, faire comme si rien ne s’était passé ou alors prendre en compte les évènements récents ? Je serais d’avis de tout oublier mais ça serait bien assez compliqué.

Je venais de présenter mes excuses à Elena et elle me répondit qu’elle ne m’en avait jamais voulu, que Klaus était le seul responsable et que je n’avais pas à me sentir coupable. C’était facile à dire qu’à faire, j’avais quand même tué, torturer et en plus de tout ça j’avais complètement adoré mes moments avec Klaus, pas comme si j’en avais pas été obligé. Klaus m’avait juste ouvert la voie sur l’envie du sang et je l’avais saisi pour sauver Damon, si j’avais appris à me contrôler beaucoup mieux que ça par le passé ça ne se serait pas passé et avec toute la quantité de sang que j’avais pu ingérer lors de mon accord avec l’originel je n’avais pas pu tenir. Même si le fait qu’il m’ait hypnotisé pour que je taise mon humanité n’avait pas arrangé les choses non plus.

« Je suis autant responsable que Klaus dans cette affaire, j’aurais dû faire comme Katherine et m’immuniser contre la verveine pour éviter qu’il ne prenne le dessus sur mon esprit… peut être qu’Andie serait encore en vie à l’heure actuelle ainsi que tous ces pauvres gens… »

Mais je n’avais pas pu prévoir ce qui allait se passer, tout comme je n’aurais pas pu prévoir de tomber amoureux d’Elena, alors qu’elle ressemblait tant à Katherine. Heureusement qu’elle n’était pas comme elle, je ne l’aurais pas supporté. Et ce que j’avais fait pour Elena le soir ou Klaus avait tout éteint en moi, je ne l’aurais pas fait pour Katherine. Une fois assis je regardais Elena, qui avait accepté mon invitation, je l’en remerciais de tenir cette sorte de distance de sécurité, au moins je ne serais pas tenté de m’en prendre à elle si la tentation devenait trop forte. Elle ne croyait pas si bien dire quand je l’entendis dire que ce n’était pas facile, c’était extrêmement difficile me concernant. Je luttais contre cette soif depuis des années, la première fois d’ailleurs que Lexi était entré chez moi, elle m’avait appelé boucher. Chose dont je ne comprenais pas la signification jusqu’à ce qu’elle me l’explique, j’étais un jeune vampire à l’époque, c’est elle qui m’avait tout appris et beaucoup de souvenir remontaient à la surface en cet instant. Elena croyait que j’allais y arriver, elle avait toujours cru en moi, même quand j’étais persuadé que je n’avais pas besoin d’aide, ni de personne. Je souriais en entendant le reste.

« Avec Damon comme coach anti ripper je ne risque pas de replonger. Il est beaucoup moins drôle dans ses méthodes que l’était Lexie.»

Quoique je devais avouer qu’avec ma meilleure amie je me serais passé des séances de torture, mais je préférais souffrir moi plutôt que mordre une pauvre fille comme m’avait tenté Damon la dernière fois. Elle répondit ensuite à ma question, je voulais moi aussi m’assurer qu’elle allait bien et apparemment pour elle aussi ce n’était pas la grande forme. J’hésitais à poser ma main sur la sienne mais je voulais lui montrer que désormais je serais là pour elle, que je ne la laisserais plus. Je m’approchais donc un peu plus d’Elena et posais donc ma main sur elle.

« Peut-être qu’un peu de vacance vous ferez du bien à tous les deux. Te voir malheureuse est la dernière chose que je veux. Maintenant que je suis revenu, si tu as besoin de quoique ce soit, n’hésite pas à venir me voir. »

La proximité que nous avions pour le moment ne me faisait aucun effet sur mon envie de sang, autant dire que l’état d’Elena me préoccupait beaucoup plus en cet instant qu’autre chose. Cette dernière m’avoua qu’elle s’était inquiétée pour moi et qu’elle était heureuse que je sois rentré. Moi aussi, même si je devais avouer que je craignais le moment ou Klaus reviendrait, je n’étais pas encore sorti d’affaire et j’étais encore sous son emprise. Tant qu’il sera encore en vie, je serais obligé de lui obéir mais je n’avais pas envie de penser à ça pour l’instant, je voulais rester avec Elena, profiter d’elle, même si nous n’étions plus ensemble.

« Moi aussi, et je suis content que tu sois venue me voir. J’avais peur que tu me détestes après ce qui s’était passé au lycée, de ce que j’ai pu te dire. Mais malgré tout ça, tu as cru en moi. Tu ressembles au médaillon que je t’ai offert d’ailleurs, la dernière fois que j’ai sombré dans ma période ripper je l’ai trouvé et pour moi il représentait l’espoir… tout comme toi. »


C’est ce qui me faisait avancer le plus, l’espoir de pouvoir me remettre avec elle et savoir qu’elle croyait en moi était une bonne chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Sam 12 Mai - 21:48

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Oui, Stefan était bel et bien en train de changer, incontestablement. Il n'avait plus rien a voir avec l'homme a qui elle avait fait face la dernière fois au lycée. Il n'avait plus l'air arrogant ou méchant. Le fait qu'il essaie de s'en sortir en s'empêchant de tuer a nouveau des humains fit plaisir a Elena. De toute façon, elle avait toujours été sûre qu'il redeviendrait lui même un jour ou l'autre. Rien que le fait de le voir s'en vouloir pour les décisions qu'il a prises, les choses qui la faites et notamment la mort d'Andie, prouve bien que son humanité est revenue. Elena espère juste que sa conscience ne lui en fera pas trop baver après tout ça. Peu importe les meurtres et toutes les autres choses, selon la jeune Gilbert, Stefan a bien assez souffert comme ça. « Même si c'était une mauvaise décision de rejoindre Niklaus, tu l'as fait pour quelque chose de juste! Tu as sauvé Damon, rends toi compte! Il est ta seule famille et il est toujours là. Je pense qu'il est temps que tu te pardonnes, tu sais...». En disant cela, Elena pense en premier a Jeremy. Elle aurait remué ciel et terre pour son frère, tout comme Stefan l'avait fait avec Damon. C'est bien pour cela qu'elle peut le comprendre, que même si elle n'approuve pas forcément la décision qu'il a prise, elle le comprend tout de même. Elena sait ce qui l'a motivé a faire ça et finalement, se dit qu'elle aurait pris exactement la même décision. Et dans le fond, si c'était Damon qui avait du se sacrifier, il l'aurait fait sans hésiter comme a chaque fois. C'est un point commun qu'ils partagent et qui est flagrant: Les deux frères Salvatore tiennent l'un a l'autre et prendraient des risques inconsidéré rien que pour garder l'autre en vie et en bonne santé.

Et, c'est en ayant une confiance totale en Stefan qu'Elena était allée s'assoir près de lui, sur le canapé du salon spacieux de la pension Salvatore. Elle se surpris a rire lorsqu'il lui dit que Damon était un coach assez dur et sérieux. Normal, en fin de compte! Damon tien autant qu'Elena a ce que Stefan redeviennent quelqu'un de bien et d'assez digne pour pouvoir rester a Mystic Falls et refaire partie de la vie de ses "anciens" amis. « Ne me dis pas que tu ne te doutais pas qu'il allait être vache avec toi! Mais ne le prends surtout pas mal...En fait, je suis sure qu'il veut vraiment que tu ailles mieux et il met toutes les chances de son côté!» Elena sait, depuis le temps, que toutes les fois ou l'aîné Salavtore se comporte comme un con, c'est finalement pour bien faire. Parce qu'il a les pieds sur terre et une solution a tout, qu'il serait prêt a prendre tous les risques et endosser tous les rôles, du moment qu'au bout du compte, il ai ce qu'il veut. Elena n'avait aucune idée de comment Lexi avait pu procéder pour faire revenir l'humanité de Stefan, mais sûrement qu'elle avait toujours été plus douce que Damon, a n'en pas douter! Puis peu a peu, le sourire d'Elena s'effaça lorsqu'elle fit part a Stefan de ses doutes et de ses angoisses. Au début, elle avait été tentée de dire que tout allait bien, comme elle l'avait fait avec tout le monde l'année ou ses parents étaient morts...Mais là, ce n'était pas n'importe qui qu'elle avait en face d'elle, mais son premier vrai amour. Il n'y avait pas de place pour le mensonge ou l’omission entre eux. Et, a sa grande surprise, Stefan posa une main sur la sienne dans le but de la réconforter, comme il le faisait toujours, avant. Elle réussit tout de même a sourire quand il lui conseilla des vacances. «J'ai attendu des mois avant que tu reviennes, ce n'est pas pour partir au premier coup de blues venu, tu sais! J'irais mieux.» , promit-elle en serrant doucement la main de Stefan pour le réconforter aussi, appuyant sa réponse.

« Te détester?! Oh, Stefan, depuis le temps, je pensais que tu aurais compris que jamais je ne pourrais te haïr! Tu as fait tellement pour moi! Tu m'as sauvé la vie!» Incertaine, elle s'approcha un peu plus de Stefan et posa sa main libre sur sa joue, son pouce caressant le dessous le l'oeil, là où, lorsqu'il laissait aller son côté vampire, de petites veines noires apparaissaient. « ...Qu'est-ce qui t'as fait changé d'avis?», demanda-t-elle soudainement en le regardant dans les yeux. « Je veux dire...Tu avais l'air soulagé quand tu étais sous l'emprise de Niklaus. Plus libre. Pourquoi avoir voulu abandonner tout ça alors que tu te sentais enfin "mieux"?». Si Elena demandait cela, c'est parce qu'elle était intimement convaincue que ce n'était pas uniquement pour elle qu'il était revenu. Mais bel et bien pour son frère. Elle les sait bien plus proches qu'ils ne veulent le montrer et a même partagé sa pensée à Damon, qui n'a rien su répondre. Finalement, c'est Elena qui est entre les deux, et pas Stefan entre Damon et elle, ou Damon entre Stefan et elle. Cette pensée réconforte un peu la jeune Gilbert qui espère de tout coeur qu'ils sauront mettre leurs différents de côté et rester unis, comme des frères, de vrais.

fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 14 Mai - 20:05

Quand je repensais à tout ce qui s’était passé, tout ce que j’avais pu faire je me demandais comment j’avais pu laisser les choses allaient trop loin. Encore au début quand je suivais Klaus j’étais encore moi-même, je savais ce que je faisais, enfin… du moins avant et après, pendant c’était une autre chose. J’obéissais à Klaus, je vidais mes victimes de leurs sangs avant de les remettre comme dans leur quotidien, tellement je me sentais coupable de ce que je pouvais leur faire subir. A ce moment-là j’avais encore mon humanité, jusqu’à ce que Klaus me la prenne le soir ou il avait découvert qu’Elena était encore en vie. Avoir lutté autant de temps pour ne pas lui faire du mal avait été dur, j’avais même fini par me blesser pour m’empêcher de la poursuivre mais lorsque l’originel m’avait hypnotisé je m’étais senti libéré de cette humanité, je savais que je pouvais faire ce que je voulais sans me soucier de quoique ce soit. Evidemment, quand j’y repensais maintenant je n’aimais pas du tout ce genre de chose, j’avais toujours tenté de taire cette part d’ombre en moi mais il fallait croire qu’elle revenait tout le temps à la charge. Je ne pouvais pas dire que je regrettais quand même tout ce qui s’était passé, au moins j’avais sauvé mon frère, il était encore en vie, même s’il devait me détester pour avoir tué Andie. Quoique, depuis quelques jours je le voyais revenir avec un sourire, bien sûr quand il me voyait il s’arrêtait aussitôt et je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qu’il se tramait dans sa tête. Je regardais Elena lorsqu’elle finit par me dire que c’était une mauvaise décision d’avoir rejoint Klaus mais que je l’avais fait pour quelque chose de juste. C’est vrai que Damon avait été sauvé, j’aurais agis de la même façon si c’était à refaire mais le mal était encore là et je devais subir les conséquences de mes actes après tout. Je n’étais pas encore prêt à me pardonner, c’était encore trop tôt, je devais me racheter. Je devais taire mon côté vampire une bonne fois pour toute. Certaine fois je regrettais ce qui s’était passé, j’aurais préféré rester humain ou même mourir avant d’achever ma transition mais ça n’avait pas été le cas. D’un certain côté j’aurais manqué Elena et maintenant que je la connaissais je ne voulais pas revenir en arrière.

« Il est encore trop tôt pour me pardonner. Elena tu m’as vu à l’œuvre, tu sais ce que je peux faire quand je perds le contrôle, j’ai mis 50 ans avant de réussir à être de nouveau moi la dernière fois et même si je ne regrette pas d’avoir sauvé Damon, ça risque de prendre pas mal de temps pour tout le reste. »

Ça me rassurait quand même qu’elle comprenne toute mes décisions, même si je n’avais pas été tendre avec elle lorsqu’elle avait voulu me ramener lorsqu’on s’était vu au lycée. Je l’avais fait souffrir et elle ne m’en gardait aucune rancune. Ça faisait plaisir de voir Elena rire par la suite, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas entendu et je devais bien avouer que ça m’avait manqué. Depuis le soir ou Damon avait vu que mon humanité refaisait surface, que j’avais gouté au gout de la liberté avec lui, tout était différent et j’avais repensé à pas mal de chose. Je souriais doucement en entendant Elena, en effet il était très vache avec moi sur ce genre de chose, la dernière fois il m’avait tenté pour que je me nourrisse d’une fille alors que je tentais de revenir doucement vers mon régime traditionnel.

« Ça m’aurait étonné qu’il soit doux dans ses manières, je sais qu’il veut bien faire mais j’aurais juste voulu qu’il évite de me tenter avec cette fille… »

J’aurais pu la tuer, j’y étais presque arrivé mais il m’avait empêché d’aller jusqu’au bout, il aurait quand même dû faire très attention car ca aurait pu être dangereux, réveillé le vampire en moi pour l’instant n’était pas une bonne solution, pas après ce qui s’était passé et surtout pas pendant que j’étais encore sous l’emprise de Klaus. Il reviendrait, c’était sûr, et j’espérais que ça durerait aussi longtemps que possible. Je ne voulais plus être sous ses ordres. J’avais par la suite mis ma main sur celle d’Elena pour la réconforter comme elle me faisait part de ses soucis. Je n’aimais pas la voir comme ça et il était temps que j’agisse comme j’aurais dû faire depuis que j’étais revenu. En sentant sa main serrer la mienne, je ne pus m’empêcher de repenser à notre couple, je voulais qu’on revienne ensemble mais pour l’instant ce n’était pas encore possible, je n’étais pas encore stable. Je ne voulais pas la faire souffrir.

« Tu n’aurais pas dû m’attendre comme tu l’as fait. »

J’écoutais Elena lorsqu’elle me dit que depuis le temps j’aurais dû comprendre qu’elle ne pouvait pas me haïr, pourtant j’avais tout essayé, même quand Klaus n’avait pas encore pris mon humanité, je ne voulais pas qu’elle me suive, je voulais la protéger. Elle s’approcha de moi et posa sa main sur ma joue, en sentant sa caresse je la regardais dans les yeux, restant calme. Nous étions proches en cet instant et même si je sentais la moindre goutte de sang dans son organisme je me retenais, avec difficulté mais ce n’était pas aussi horrible que je l’aurais pensé. Elle me demanda ensuite ce qui m’avait fait changé d’avis, pourquoi j’avais abandonné alors que je me sentais mieux avec Klaus. Je détournais mon regard quelques instants.

« J’étais soulagé parce que c’est ce que Klaus voulait, je n’avais plus d’humanité, juste l’envie de faire le mal et de m’amuser en tuant les gens. J’avais beau me sentir libre de mes actes, de faire tout ce que je voulais mais en réalité c’était une prison. Je ne m’en suis rendu compte que quand Damon m’a refait gouter à la vrai liberté, après avoir passé plusieurs heures dans la cave de la pension j’ai vraiment apprécié. J’ai pas mal réfléchis après ça et je me suis rendu compte de ce que je faisais… j’ai envie de ressentir à nouveau les choses... je ne veux plus être un monstre Elena…»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Ven 18 Mai - 13:54

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Depuis le temps, Elena connait Stefan. Elle sait qui il est et a eu un bref aperçu de ce qu'il peut être si son humanité s’éteint. Mais elle sait également a quel point il est têtu et qu'il a une légère tendance a tout dramatiser. Et aujourd'hui, elle se rend compte qu'il se sent très coupable pour les meurtres qu'il a commis a cause de Klaus. La jeune femme aura beau essayer de le raisonner, de lui faire comprendre qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et que finalement maintenant on ne peut plus rien y faire...Non, elle ne pourra jamais le faire arrêter de se sentir coupable. D'ailleurs elle se sent perdue en le voyant lui-même un peu à côté de la plaque alors qu'il essaie vainement de s'en sortir. « Oui j'ai vu. Mais si je gardais en tête uniquement le mauvais côté des gens, je n'aurais plus aucun amis et je pense que je ne pourrais même plus me regarder dans un miroir, Stefan!...Laisse toi le temps qu'il faut pour arrêter de t'en vouloir mais voilà, ce qui est fait est fait. Tu as déjà réussi a passer au dessus de ça une fois, tu y arriveras forcément encore!». Elena a une confiance aveugle envers Stefan et ne comprends pas pourquoi il ne croit pas plus en lui même et en ses capacités. D'ailleurs elle n'est pas la seule a savoir tout ce qu'il peut arriver a faire de bien, c'est pour cela que Damon le pousse, le brusque beaucoup. « Damon il...Oui il n'a peut-être pas la méthode la plus simple ou la plus adéquate mais je pense que te voir attaché sur une chaine a souffrir lui faisait du mal aussi, tu sais.» La jolie brune avait entendu parler et avait même pu voir comment procédait Lexi lorsqu'elle voulait sevrer Stefan...L'attacher a une chaise, le blesser et arrêter de lui donner du sang humain, le laisser lentement se dessécher pour qu'il souffre et puisse ensuite ressentir a nouveau. Le traitement était certes efficace, mais légèrement barbare et il serait étonnant que Damon soit insensible a ce spectacle.

Elle se retint de soupirer en entendant Stefan lui dire qu'elle n'aurait pas du l'attendre. Au lieu de cela elle sourit et secoue la tête, comme si elle désapprouvait totalement. «Et qu'est-ce que j'aurais du faire? A quoi est-ce que j'aurais pu me raccrocher si ce n'est qu'à l'idée que tu reviennes le plus vite possible?» demanda-t-elle en regardant une seconde leur mains jointes, avant de lever les yeux vers Stefan.
Après ça, c'est tout naturellement qu'Elena avait essayé de se rapprocher de Stefan, posant sa main sur sa joue. Le tester n'est pas du tout dans son intention, elle avait juste envie de le toucher, de le retrouver un peu plus. Malgré son net rapprochement avec Damon, jamais Elena ne pourra oublier ce qu'elle a vécu avec le plus jeune des Salvatore, impossible. Aucune fille ne pourrait oublier son premier amour...Surtout si celui ci est un vampire qui lui apporte un certain nombre d'ennuis sans le vouloir! Puis elle avait osé poser ses questions, certes gênantes mais nécessaires et vit Stefan détourner le regard, l'air un peu mal a l'aise durant sa réponse. Ses révélations secouèrent d'ailleurs plus Elena qu'elle ne l'aurait cru. Elle se sentit assez bouleversée par la vision de son ex petit ami si vulnérable et fragile a cet instant. La gorge nouée et les yeux brulants, Elena s'approcha un peu plus et fit céder les dernières barrières en enroulant ses bras autour du cou de Stefan avant de le serrer fort. Aussi fort qu'une petite humaine ne peut serrer un vampire mille fois plus fort qu'elle du moins...« Tu n'est pas un monstre! Et tu veux savoir pourquoi?! Parce que justement, un vrai monstre ne se dirait pas qu'il a besoin de ressentir des choses. Il prendrait plaisir a faire du mal autour de lui et ne penserait pas une seule seconde a changer quoi que ce soit.» Puis, tout en se reculant légèrement, elle poursuivit: « En réalité, tu es bien plus humain qu'autre chose, Stefan!»

fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 21 Mai - 12:21

Maintenant que j’avais arrêté de vouloir suivre les ordres de Klaus, d’arrêter d’être un monstre sans cœur, d’être un ripper, je n’aimais pas savoir qu’Elena avait vu mon autre personnalité. J’avais fait les choses les plus inimaginable qu’un vampire ou être humain ait puisse faire et en repensant au fait qu’Elena avait pu voir vu ce que j’avais fait j’aurais préféré la laisser en dehors de tout ça. Evidemment Damon n’avait pas pu empêcher de la laisser espérer, je devais avouer que je l’avais toujours laissé faire ce qu’elle voulait, qu’elle fasse ses propres erreurs mais maintenant en y réfléchissant bien, Damon avait eu de très gros risque en la laissant faire. Ça aurait pu être très dangereux. J’écoutais Elena lorsqu’elle finit par me dire qu’à force de penser aux mauvais côtés des gens, elle n’aurait plus aucun ami, que ce qui était fait est fait et que j’arriverais à le surmonter. Elle avait sans doute raison, Lexi me servait pratiquement le même discours lorsqu’elle m’aidait dans mes sevrage, évidemment ça avait toujours été dur les premières années. J’avais toujours été tenté d’éteindre mon humanité pour arrêter toute cette souffrance… sauf que tout ce que j’avais enduré, tout ce que Lexi avait tenté de faire pour m’aider n’aurait servi à rien et j’avais tenu bon, jusqu’à ce que je devienne le Stefan qu’Elena avait connu. Maintenant j’avais l’impression que j’avais plus de mal, peut-être parce que Lexi n’était plus là, que Damon me tenter à boire du sang humain, à apprendre le contrôler alors que ma meilleure amie avait toujours respecté mon régime particulier. Voir quand même qu’Elena avait confiance en moi me donner quand même assez de courage pour continuer, à la base si je tentais de redevenir celui que j’étais c’était pour elle.

« Tu as sans doute raison… mais Lexi n’est plus là maintenant, je me sens totalement perdu alors qu’elle savait exactement comment me canaliser… »

Bien sûr Damon arrivait à m’empêcher de faire le pire mais il me tentait, ce qui n’était certainement pas mieux, je ne savais plus… quand j’avais une telle envie de soif de sang j’étais ailleurs, je ne pensais qu’à ça, je ne sais même plus ce qui est bon pour moi en cet instant, comme si je perdais totalement le contrôle de moi. Un petit sourire apparut lorsqu’Elena me dit que mon frère n’avait peut-être pas la méthode la plus simple ou la plus adéquate mais que ça avait dû lui faire du mal de me voir attaché à cette chaise. Je repensais au moment où il m’avait libéré, au début j’avais pensé que c’était un piège mais même s’il ne le disait pas, je savais qu’Elena avait raison, quoiqu’on fasse de toute façon, Damon et moi tenions aussi bien l’un à l’autre, même lorsque nous n’étions pas dans le même camp.

« Je sais… comme je sais aussi qu’il ne le montrera jamais. Il est beaucoup trop fier. »

Ses méthodes à lui était beaucoup plus douce que celle de Lexi mais je devais avouer que pour l’instant, celle de ma meilleure amie avait marché du premier coup, même s’il m’avait fallu des années pour y arriver. Avec celle de Damon j’avais encore du mal à me contrôler, le moindre sang ou la moindre odeur alléchante était un tel supplice qu’arrêter d’y penser devenait très difficile. Je regardais Elena en l’entendant me parler à quoi elle aurait dû s’accrocher, autre qu’à mon retour, je ne peux m’empêcher de caresser le dos de sa main avec mon pouce, ne quittant pas son regard un seul instant.

« A ta vie en tant qu’humaine, à Jeremy et à tes amies. J’aurais pu ne pas revenir et il aurait fallu que tu penses à autre chose. »

Je ne savais d’ailleurs pas si je pouvais revenir vraiment, après tout je n’étais pas encore tirer d’affaire et Damon le voyait bien avec tout ce que je faisais avec ses poches de sang, j’en vidais plus d’une quinzaine par jours quelques fois ce qui avait le don de l’agacer. Je n’avais rien dis lorsqu’Elena m’avait touché, j’aurais pu certes la rejeter, lui faire comprendre que pour l’instant j’avais une envie de planter mes crocs dans sa chaire mais je n’avais pas envie de lui faire peur, je voulais qu’on revienne ensemble, pas qu’elle me fuit comme la peste. Quoiqu’avec son tempérament j’étais sûr qu’elle serait restée si je lui avais dit que son sang me donnait envie. Elle avait tellement confiance en moi qu’elle n’aurait pas eu peur. Je lui avais ensuite avouer pourquoi j’avais changé d’avis, un peu mal à l’aise parce que je repensais à tout le mal que j’avais pu faire, comme c’était encore récent j’avais du mal avec tout ça. Et c’est là que je restais stupéfait, Elena me prit dans ses bras et mon envie redoubla de plus belle. Je sentais mon visage changeait et je fermais les yeux, posant mes mains sur le dos d’Elena, inspirant et expirant pour me contrôler, il fallait que je pense à autre chose qu’au sang que j’entendais encore plus dans mes oreilles. Je préférais me concentrer sur ce qu’elle me disait. Elena était convaincue que je n’étais pas un monstre, elle était une fois de plus si sûre d’elle. Je finis par la regarder dans les yeux quand elle finit par reculer. Ce qu’elle me disait me touchait et ça me donnait envie de continuer, il fallait croire que si Damon avait la manière brusque pour me dire les choses, Elena, elle, avait une manière douce qui marchait tout autant. Et une fois de plus, elle avait encore raison.

« Merci Elena… merci de croire en moi depuis le début, Damon m’a tout raconté depuis mon départ. Tu aurais été une très bonne infirmière pour remonter le moral des malades. »

Et je le pensais sincèrement, elle avait toujours été attentionné envers les gens plus qu’à elle-même et je me promettais de faire des efforts, pour elle, pour nous, même si pour l’instant je ne savais pas si un nous pouvait être possible plus tard.

« Tu veux boire quelque chose au fait ? Je crois avoir autre chose au frigo que des poches de sang. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mar 5 Juin - 9:49

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Elena n'a jamais perdu aucun de ses meilleurs amis, donc elle ne pourra pas se mettre a la place de Stefan. Mais bon, elle qui n'a plus de parents et qui a vu sa tante mourir sous ses yeux, peut au moins imaginer la douleur intense qu'il doit ressentir. « Oui, elle savait te gérer parce qu'elle te connaissait. Mais au fond, rends toi compte que peu importe l'aide que tu recevras, si tu arrive a guérir, ce sera uniquement grâce a toi-même et a ta volonté. Damon et moi on fait que te soutenir, c'est tout!». La jeune femme aimerait tellement qu'il sache que c'est lui qui fait a chaque fois le plus gros du travail et non pas ceux qui le soutiennent. Parce que justement, ils ne peuvent rien faire d'autre, alors que Stefan lui, doit faire des efforts pour supporter la douleur et l'addiction. Puis elle sourit en entendant Stefan dire que son frère serait trop fier pour dire qu'il tient a lui et que de le voir dans cet état là le fait souffrir. Oh oui, se cacher derrière son masque est la chose que Damon sait faire le mieux! Il ne montre jamais ses sentiments et préfère toujours rester vague par rapport a ce qu'il ressent. Sauf que là, ça crève les yeux! Qui resterait insensible face a la douleur de son propre frère?! « Ne t'attends juste pas a une immense déclaration d'amour suivie par des torrents de larmes, c'est tout!» , répondit Elena en riant. «Mais ton frère t'aime, ça se voit plus qu'il ne le voudrait je pense!»

En s'asseyant près de Stefan, Elena eut l'impression de revenir à l'époque d'avant. Celle où ça ne faisait pas longtemps qu'elle avait appris que Stefan n'était qu'un vampire inoffensif. Celle où elle ne connaissait pas encore l'existence de Katherine, de ses parents adoptifs etc etc...Elena se sentait a nouveau bien en la présence de son ami, contrairement à leur précédente rencontre au lycée. Elle n'était tout de même pas super à l'aise mais plus les minutes passaient, plus elle arrivait a se détendre. « Ma vie en tant qu'humaine? Ca fait un moment qu'elle est partie, tu sais! Maintenant que j'ai vu...Ce monde. Maintenant que je sais que Jeremy est une sorte de médium, que Caroline est un vampire, que Bonnie est une sorcière et que Tyler est un loup garou, me penses-tu vraiment capable de redevenir parfaitement normale?! Et puis j'étais certaine que tu reviendrais. J'en ai pas douté une seule seconde, même quand j'ai su que tu avais recommencé a tuer comme avant.» Et c'était la vérité. Elena avait toujours un côté d'elle qui savait pertinemment que Stefan reviendrait a Mystic Falls, peu importe pourquoi.[/color]»
Mais quand Stefan lui dit qu'il ne voulait plus être un monstre, ce fut trop. Sans prévenir, la jolie brune le pris dans ses bras, ne craignant même pas sa réaction. Là, maintenant, elle savait qu'elle devait le réconforter et le faire surtout battre sa peur de lui faire du mal. Il ne céderait pas a ses pulsions, Elena en était certaine! Puis, triste de voir qu'il se considérait encore comme quelqu'un d'horrible, elle se sentit obligée de lui dire que non. Parce que c'est le contraire, évidemment! Jamais Elena ne l'a vu comme un monstre ou comme un tueur. Il est...Stefan! Quelqu'un de doux, gentil, sensible, romantique et drôle aussi! Et même si elle lui connait tout de même des défaut, les mots "tueur" et "violent" ne lui viennent jamais en tête. Elle sourit en sentant les mains de Stefan sur son dos, satisfaite et rassurée. « Une bonne infirmière? Tu crois? Je ne supporte presque pas la vue du sang, mais pourquoi pas!», répondit-elle, un sourire étirant ses jolies lèvres. « ...Evidemment que je crois en toi! Et attends! Qu'est-ce que Damon t'as raconté?», demanda Elena, tout d'un coup suspicieuse. Il s'était passé tellement de choses depuis le départ de Stefan, après tout! Puis connaissant Damon et sa façon de tourner certaines histoires, elle préférait être sûre! Et même si elle fut surprise quand Stefan lui proposa a boire, Elena sourit et hocha la tête. Elle vient d'ailleurs de se souvenir que c'est sa pause déjeuner et que bientôt les cours reprendront. Mais finalement, Elena compte bien sécher. Après tout, le lycée lui parait tellement futile maintenant...
« Oui, je tuerais pour un soda!...Oh et tu sais, si tu veux...Enfin si tu as envie de sang, il n'y a aucun problème! Tout à l'heure si j'ai eu l'air choquée, c'est vraiment parce que je m'y attendais pas! Je veux dire...ne crois pas que je trouve ça dégoutant, c'est tout!»

fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mer 13 Juin - 21:11

C’est fou comme Lexi me manquait, lorsque je n’étais qu’un éventreur je me fichais de ses méthodes, allant même jusqu’à l’insulter de tout et n’importe quoi, chose que je regrettais maintenant, mais elle avait toujours été compréhensive par rapport à ma force de caractère. Elle ne m’en avait jamais voulu, tout comme Elena, je ne comprenais d’ailleurs pas. Je pouvais être un véritable monstre quand j’étais sous l’influence de sang humain et tout le monde me pardonnait, hormis Damon, qui lui avait encore du mal que j’ai pu tuer Andie… même si je le regrettais, je savais qu’il lui faudrait du temps pour s’y faire, c’était encore trop récent. Quoiqu’en ce moment il était pas mal bizarre, je le voyais tout le temps sur son téléphone à envoyer des messages, un petit sourire sur le coin des lèvres. Soit il préparait un mauvais coup, soit il s’était trouvé un nouveau jouet avec qui il pouvait se satisfaire. Je n’aimais pas ça en tout cas, même s’il avait le droit d’être heureux je me posais pas mal de question quand même. J’observais Elena, écoutant ses paroles.

« C’est justement parce que vous êtes là que j’ai envie de guérir, sinon je n’en aurais même pas la force tu sais. »

Je lui fis un sourire, c’est vrai que sans elle ou même Damon je n’aurais même pas envie de revenir un Stefan qui savait se contrôler. Bien sûr mon frère ne devait pas savoir que si je me battais pour ne pas revenir un vampire sanguinaire c’était aussi pour lui, je voulais qu’il croie que je ne faisais ça que pour moi. Pas la peine d’entré dans le sentimental alors que notre relation était encore un peu tendu, mais je comptais arranger ça. Je me mis à rire en entendant Elena me dire de ne pas m’attendre à des déclarations d’amours et des torrents de larmes venant de Damon mais qu’il m’aimait. C’était réciproque, il fallait croire qu’on avait beau se bouffer le nez tous les deux, on ne pouvait pas se passer l’un de l’autre, c’est qu’il y avait une chance de tout rattraper entre nous.

« J’ai déjà eu droit à une déclaration quand j’étais enfermé, très belle d’ailleurs, j’ai même cru qu’on avait remplacé Damon par quelqu’un d’autre. Mais oui tu as raison, il a beau vouloir cacher les choses, on le connait bien maintenant… tu crois que je devrais lui offrir une carte de remerciement pour vouloir m’aider ? »

Voir Elena un peu plus détendu que tout à l’heure me rassurait, au moins elle ne pensait pas du tout être en compagnie d’un monstre. Le fait qu’elle m’ait aperçu en train de boire une poche de sang m’avait gêné, surtout que je ne faisais pas comme Damon, lui prenait un verre alors que je n’avais pas pu résister et j’avais bu complètement la poche. Elena me raconta que sa vie en tant qu’humaine était parti maintenant, qu’elle était certaine que je serais revenu… ça faisait plaisir de voir qu’elle avait cru en moi alors que j’avais fait toutes les choses les plus affreuses pour la tenir éloigné.

« Ta vie en tant qu’humaine sera toujours présente ici. » Je posais ma main sur son cœur avant de la poser sur sa joue doucement. « Tu n’as pas peur que je recommence ? Je ne suis pas encore tout à fait stable pour le moment. »

Et en cet instant aussi, c’est vrai que j’étais tenté de la mordre, de boire son sang mais je n’en avais pas envie. Pourquoi fallait-il que je sois tenté alors que je ne voulais pas faire de mal à Elena ? Mais être dans ses bras en cet instant était plus dur que ce que je pensais, j’étais beaucoup trop attiré par son odeur. Mais l’entendre parler me changeait les idées peu à peu, c’est comme si je n’avais pas vécu tout ce qui nous était arrivé, comme si rien n’avait changé entre nous et même si j’étais tenté par elle, j’étais aussi tenté de l’embrasser. Evidemment après tout ce qui s’était passé, ça ne serait surement pas la bienvenue, du moins pas tout de suite. Je riais par la suite lorsqu’elle finit par me dire qu’elle ne supportait pas la vue du sang, qu’elle croyait en moi et me demanda ce que Damon avait bien pu me raconter.

« Disons que tu es une infirmière pacifiste qui n’exerce pas. » Je souriais avant de la regarder sérieusement. « Tu connais Damon il n’entre pas dans les détails, il m’a juste parlé de toi avec tes espérances, de votre acharnement à vouloir me sauver, toutes les choses qui m’ont bien fait comprendre que je n’aurais jamais dû partir, même s’il le fallait bien. Il a même été jusqu’à me dire que je n’aurais pas dû le sauver. »

Je me levais par la suite après lui avoir proposé de boire quelque chose, elle m’avait répondu oui, qu’elle tuerait pour un soda. Mais c’est sa phrase qui me surpris par la suite, elle voulait que je boive du sang si j’en avais envie. En effet elle était choqué tout à l’heure mais je n’avais pas envie de boire du sang devant elle, je n’avais pas envie de la dégouter, je savais qu’elle n’aimait pas trop ce genre de chose.

« Alors je ferais mieux de t’en apporter un de suite avant que tu ne tues toute la ville. Elena… c’est très gentil de ta part de penser à moi mais ca va aller, je n’ai pas faim. » Ce qui était totalement faux. « Et ne t’en fais pas pour tout à l’heure ce n’est rien, je ne buvais pas comme un être civilisé non plus. »

Je lui fis un sourire réconfortant puis partis dans la cuisine prendre un soda dans le frigo et revenir le donner à Elena avant de me rassoir auprès d’elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Ven 22 Juin - 0:13

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Voir Stefan même un tout petit mieux la rendait heureuse et elle savait que ça allait aller en s'arrangeant. Il ne pouvait en être autrement, de toute façon! Parce que ni Damon ni elle ne le lâcheraient d'une semelle! « Ne te sous estime pas, d'accord?! Tout ça sera bientôt derrière toi et on pourra avancer...Attends, quoi?! Damon, notre Damon? Il t'as fait une sorte de déclaration?!», s'exclama Elena en croisant les bras, ne sachant pas si elle devait rire ou être étonnée. Même si elle sait que Damon adore son frère plus que n'importe quelle autre chose, jamais elle n'aurait pensé qu'il veuille lui faire part de ses impressions et de ses sentiments en face! «Tu es certain que c'était lui et qu'il était pas bourré ou possédé?!», ajouta-t-elle en riant, cette fois. Elle aurait tout donné pour voir Damon s'ouvrir au moins un peu. En réalité, la seule fois ou Damon lui avait dit des choses très personnelles, c'était le soir où il a failli mourir a cause de la morsure de Tyler. Mais elle ne le dira pas a Stefan qui ne doit certainement pas être au courant que son frère lui a avoué son amour alors qu'ils étaient encore plus ou moins ensembles a ce moment là. Après le départ de Stefan, c'était comme si sa vie lui avait filé entre les doigts, comme si elle avait perdu quelque chose de tellement important que plus jamais elle n'arriverait à vivre sans. Aujourd'hui, retrouver enfin son ex petit ami presque...Lui-même, rendait Elena folle de joie. En réalité, c'était un peu comme si tout se remettait en place, même si des choses avaient tout de même changé durant ces mois passés. Elle sourit quand Stefan posa une main sur son coeur puis sur sa joue en lui expliquant que sa vie d'humaine, sa vie d'avant serait toujours quelque part en elle. Oui, Elena le sait et partage son avis...Mais voilà, tout lui parait tellement lointain! Elle préfère se concentrer sur le présent, sur ce qu'elle et ce que ses amis sont devenus plutôt que sur ce qu'ils étaient tous avant. Maintenant les petits lycéens ignorants et superficiels ne sont plus. Ils ont grandi, évolué, on perdu des proches, sont devenus des sortes de créatures qui ne devraient normalement exister que dans les livres! Mais finalement, Elena ne se plaint pas, étant donné qu'ils sont encore tous là. Différents certes, mais encore près d'elle. C'est pour cela qu'elle ne tient pas non plus rigueur a Stefan et qu'elle n'a jamais eu peur de lui, sachant parfaitement ce qu'il est et a toujours été.

« Peur? Stefan, rares sont les fois ou tu as réussi a me terrifier, tu sais!...J'ai peut-être vu des choses, dont le mur où tu as écris le nom de toutes tes victimes...Et oui, j'imagine que je devrais probablement être morte de trouille en ta présence. Mais non. Je t'aime beaucoup trop pour ça, Stefan. Je te confierais ma vie, tu sais. D'ailleurs je le fais en ce moment. Damon m'as prévenue et m'as dit que tu avais encore quelques problèmes avec le sang humains...Sauf que voilà, tu serais incapable de me faire du mal, même si Klaus en personne t’hypnotisait à nouveau avant de t'ordonner de me tuer!» Elena est consciente des risques, mais se souvient de Stefan combattant ses pulsions pour qu'elle soit saine et sauve. Elle sait parfaitement qu'il n'est pas dangereux...ou du moins, qu'il ne l'est pas autant qu'avant. Si il n'a pas confiance en lui-même, Stefan devra au moins avoir confiance en elle sur ce coup là. Le prendre ensuite dans ses bras fut certes dangereux, mais Elena se sentit soulagée de pouvoir s'autoriser à le faire. Ça lui avait vraiment trop manqué, encore plus que leurs discussions ou sa simple présence dans une pièce. Ils étaient un couple très tactile et même si aujourd'hui ils sont amis, Elena ne pourra jamais vraiment s'empêcher de le toucher ou d'avoir une proximité particulière, c'est comme ça.
« D'accord, va pour infirmière pacifiste!», répondit-elle en riant. Puis elle grimaça légèrement en entendant ce que Damon avait dit a son frère lors de son retour.« Tu sais...je vais être franche. L'espace d'un instant, je t'en ai voulu aussi de t'être sacrifié. Seigneur, j'étais tellement en colère contre toi que j'aurais pu tout casser! Mais j'ai réfléchi et je me suis dit que j'aurais fait exactement la même chose pour Jeremy. Et dans le fond, même si Damon ne le dira jamais, il ferait sans aucun doute le même choix que toi. Il aurait sûrement vendu sa pauvre âme au diable si ça pouvait te maintenir en vie rien qu'une heure de plus.» Ces choses là, les notions de sacrifice et de protection, ne peut être compris que par ceux qui ont des frères ou des soeurs. Et de son côté, Elena soutient Stefan, même si elle est toujours persuadée qu'il y aurait sûrement eu un autre moyen d'avoir l'antidote, si seulement il avait pris le temps de lui en parler. Soufflant légèrement, la jeune femme passa ses doigts distraitement sur la nuque de Stefan et finit par dire: « Mais c'est du passé maintenant tout ça, ok? C'est derrière nous et on devrait un peu...oublier! Tu es revenu et c'est ce qui compte, le reste je m'en fiche. Tout comme Damon, j'en suis sûre.» Elle regarda ensuite Stefan se lever pour aller chercher a boire et elle lui lança un faux regard noir en lui tirant la langue quand il osa lui dire qu'il devrait aller chercher son soda avait qu'elle ne s'en prenne a tout Mystic Falls. « Ne me cherche pas trop sinon tu seras le premier sur ma liste!» Et même si elle aimait le fait de redevenir complice avec Stefan, elle savait qu'il mentait à propos du sang. Parce que même avant qu'il ne redevienne l'éventreur, le sang humain était sa faiblesse. Elle hocha pourtant la tête quand il lui répondit qu'il n'avait plus soif et le regarda partir, son sourire s'effaçant d'un coup. Damon l'aidait à se rétablir mais voilà, Elena aussi veut donner un maximum de chance a Stefan. Et soudain, une idée lui vint à l'esprit. Une idée bonne mais affreusement mauvaise à la fois. Le genre d'idée qui serait risquée pour elle, encore plus que de prendre Stefan dans ses bras! Et ce serait quelque chose qui donnerait à Damon envie de l'attacher et de l'enfermer dans une des chambre de la pension pour éviter qu'elle ne pense même à refaire ce qu'elle s’apprêtait à faire! En un éclair, Stefan revint et lui tendit une canette de soda bien frais avant de s'installer à nouveau près d'elle. « Merci! Tu as épargné de nombreuses victimes, Mystic Falls te doit beaucoup!», plaisanta Elena en regardant Stefan avant de reporter son regard vers la boisson qu'elle décapsula. Son idée prenait de plus en plus de place dans son esprit et Elena pesa rapidement le pour et le contre. Ce serait de la folie, mais et si jamais ça marchait et permettait à Stefan de s'en sortir plus vite?! Ne pas tenter le coup serait bête. "Damon va me tuer", pensa-t-elle avant de dire à haute voix: « Stefan. Je te connais bien maintenant et je sais quand tu me ment ou pas.» La jeune femme releva ses yeux couleur chocolat vers son ex petit ami. « Et je ne suis pas bête. Tu as faim, c'est pas la peine de me le cacher.» Elle prit une profonde inspiration. « Tu te souviens du jour où tu as voulu faire comme Katherine qui s'était immunisée contre la verveine? Le sang humain était ta faiblesse et tu voulais en prendre un peu tous les jours pour pouvoir être plus fort » Tout en parlant d'une voix calme et douce, Elena arracha discrètement le petit bout métallique et tranchant qui servait à ouvrir la canette. « Ce ne serait pas une mauvaise idée de recommencer...Peut-être pas pour une question de force cette fois, mais juste pour apprendre le contrôle. Avec un peu d'entrainement, tu finiras par ne plus vider la réserve de poches de sang de ton frère comme ça.» Osant regarder à nouveau Stefan, Elena vit bien la surprise dans ses yeux. Après tout, ce n'était pas quelque chose de très intelligent et prudent. Mais venant d'elle, il fallait s'attendre à tout, non?! Elle lui adressa un léger sourire pour l'apaiser. « ...Tu auras le droit de m'en vouloir à mort après, mais je veux essayer. Et tu sais quoi? J'ai confiance.» Là, elle se servit enfin du fameux bout de métal tranchant qu'elle avait laissé entre son pouce et son index puis fit une petite entaille nette sur son poignet gauche. La coupure n'était pas profonde, mais assez pour faire perler le sang. Oui, cette fois-ci, elle ne laisserait pas trop le choix à Stefan, sachant qu'en sentant l'odeur il ne pourrait s'empêcher de se laisser aller. Mais au fond, elle préfère le provoquer elle-même et lui prouver qu'il peut s'arrêter et se maîtrise s'il le veut sans avoir le temps de se reculer et de se rétracter. Non, cette fois-ci, Elena le met devant le fait accompli et il n'aura aucun moyen de fuir sa peur de lui faire du mal.




"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 25 Juin - 20:54

Elena était vraiment sur que j’allais guérir, que je me retrouverais comme le gentil Stefan d’avant, sauf que je n’étais pas sûr que tout redevienne comme avant, Klaus avait tout fait pour, bien sûr j’avais réussi à retrouver une once d’humanité lorsque Damon m’avait fait gouté à la liberté mais je sentais que tout était différent. Lorsque je repensais à ma relation avec Elena, je me sentais tellement coupable de l’avoir abandonné, au profit de sauver mon frère, mais je me serais senti tout aussi coupable si je n’avais rien pour lui sauver la vie. Même si Damon et moi ce n’était pas le grand amour parfois, il était quand même mon frère, je n’aurais jamais pu le laisser sur son lit de mort. Je pouvais quand même faire des efforts, mais pour l’instant tout n’était qu’une véritable torture, lorsque j’étais en présence d’humain, je n’avais qu’une seule envie, c’était de les tuer, de me nourrir d’eux jusqu’à plus soif, en gros, ce qui n’arrivera jamais comme j’avais toujours soif. Même la présence d’Elena me donnait envie, mais comme je la connaissais, je redoublais d’effort pour ne pas lui faire du mal, heureusement que j’avais bu juste avant, ça atténué quand même les choses. J’eus un sourire à la phrase d’Elena, elle aussi était surprise que Damon m’ait une déclaration. J’ancrais mon regard dans le sien avant qu’elle n’ajoute en me demandant si j’étais sûr que c’était bien mon frère, s’il n’était pas possédé ou bourré, ce qui me fit rire.

« J’aimerais te répondre que ce n’était pas lui mais il était bien sobre à ce moment-là. Je suis tout ce qui lui reste et il ne me lâchera pas tant que je n’arriverais pas à me contrôler. »

Elle n’avait pratiquement jamais eu peur de peur, pourtant, même en voulant me montrer humain je restais un vampire avant tout. Je détournais le regard lorsqu’Elena me parla de ma liste de mes victimes dans le mur de mon appartement à Chicago, je n’étais vraiment pas fier de cette liste, ça me rappelait à quel point je pouvais être quelqu’un sans cœur à l’époque. Je reportais mon regard sur mon ex petite amie, oui elle devait être morte de trouille, rien que le fait de savoir que je la désirais devrait la mettre en garde contre moi mais après tout c’est moi qui lui ait demandé de rester pour qu’on discute. Je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même sur ce coup-là. Damon avait en effet raison.

« Justement, tu devrais faire attention, ne me confie rien trop vite. Je n’ai pas envie de rajouter ton nom sur cette satané liste Elena, je sais que je ferais tout mon pouvoir pour ne pas te faire du mal et Damon a raison en te mettant à garde, rappelle-toi la dernière fois que Klaus m’a obligé à m’attaquer à toi, je t’ai quand même mordu. »

J’aimerais parfois qu’il y ait eu une autre solution que le sang de Klaus pour l’antidote contre la morsure de loup garou, je n’aimais pas du tout être loin d’Elena, ne plus l’embrasser comme avant ou même la serrer dans mes bras sans avoir une envie folle de la mordre. Avant j’avais réussi ce cap, le sang humain ne me faisait pratiquement plus rien, j’arrivais à maitriser, sauf que j’étais revenu au point de départ à cause de l’originel. Et dire qu’avant on était « ami », bien sûr c’était dans ma vie de ripper, mais ce n’était pas en poussant les gens à revenir ceux qu’ils étaient, qu’on gagnait leur confiance. Et c’était le cas avec lui, déjà je n’appréciais pas ses méthodes mais m’attirer dans ses filets en me faisant craquer sur le sang humain c’était encore pire. J’écoutais par la suite Elena qui me disait, avec toute franchise, qu’elle m’en avait voulu un instant de m’être sacrifiée pour sauver Damon. Elle aurait fait la même chose pour son frère et je la reconnaissais bien là. On se ressemblait vraiment sur beaucoup de chose tous les deux. Mais elle avait raison, Damon aurait fait la même chose. Je me souviens du jour ou les vampires de la tombe m’avait capturé, il m’avait bien fait voir à la vue de mon frère pour le rendre fou de rage alors que ce dernier ne pouvait même pas entrer et je l’avais bien vu, nos regards s’étaient croisé et il était plein de colère alors qu’il ne pouvait rien faire.

« Tu avais toutes les raisons d’être en colère contre moi, je n’avais pas le droit de te laisser ici mais je savais que Damon serait là pour te protéger durant mon absence, quoiqu’il n’a pas été aussi bon que je l’aurais souhaité dans ce rôle. Au moins Jeremy a le mérite d’avoir une sœur qui s’occupe de lui mais fais quand même attention, il n’a que toi maintenant. » Je souriais, regardant Elena dans les yeux avant de redevenir sérieux en pensant à Damon. « Il faut croire que nous sommes dans un cercle vicieux, quoiqu’on fasse, il y a toujours quelqu’un pour vouloir faire un sacrifice à la place d’un autre… »

En sentant les doigts d’Elena sur ma nuque je frissonnais, c’était une sensation vraiment agréable et je ne me lassais pas, au contraire ça me calmait. J’approuvais d’un signe de tête.

« Tu as raison, je préférais oublier tout ce que j’ai fait durant mon absence, faire comme si je n’étais jamais parti. »

Je m’étais ensuite levé pour aller chercher à boire à Elena et à son faux regards noir + sa langue, je me mis à rire. Le premier sur sa liste ? Mademoiselle Gilbert allait vraiment finir par devenir une sérial killer.

« Et je reviendrais te hanter ? Ne me tente pas. »

Et c’est avec un sourire que je quittais la pièce, allant chercher un soda pour le ramener à Elena, me remettant sur le canapé à ses côtés, regardant de temps à autre la poche de sang qui me restait sur la table. J’avais gardé mon sourire amusé sur le visage, regardant Elena.

« C’était un plaisir de servir les habitants mademoiselle Gilbert. »

Je fus ensuite surpris par la phrase d’Elena, elle savait que je lui mentais, mais je ne me doutais pas un seul instant de ce qui se tramait dans sa tête. Je ne disais pas un mot et elle continua dans sa lancée, me reparlant du moment où j’avais tenté de faire comme Katherine, buvant du sang un peu plus chaque jour pour arriver à mes fins. Ca avait bien marché mais juste peu de temps, nous n’étions pas dans les mêmes circonstances qu’avant. Je voulais répondre mais j’étais tellement surpris qu’elle prit les devants, me disant que j’aurais le droit de lui en vouloir après mais qu’elle devait essayer, je fronçais les sourcils. De quoi elle parlait ? C’est lorsque je la vis se tailler le poignet que je compris… non… elle n’avait pas pu me faire ça ? Pas dans l’état actuel ou je me trouvais pour l’instant… Je me levais du canapé, l’odeur du sang inondant mes narines. C’était si alléchant, délicieux… Non ! Je n’allais pas boire son sang, pas question.

« Elena… je refuse. Je ne peux pas, je n’arrive déjà pas à me calmer sur la réserve de Damon, alors toi c’est impossible… j’ai déjà failli tuer cette pauvre fille l’autre soir, je ne veux pas que ça t’arrive à toi… »

Damon ne sera pas là pour m’arrêter si je perds entièrement le contrôle de moi-même en plus de ça. Je me tournais, tentant d’empêcher mon vrai visage de vampire de sortir, sauf que c’était assez dur de résister à la tentation avec du sang qui sortait des veines d’Elena en cet instant précis. Je serrais les poings, tremblant légèrement, m’empêchant de sauter sur elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Ven 6 Juil - 12:12

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


Elena rit, encore sous le coup de la surprise. Rien que d’imaginer Damon faire preuve de gentillesse et débordant de sentiments fait bizarre à la jeune femme. C’est un phénomène quasi rare qui doit arriver au moins une fois par décennies, pas plus! Mais au fond, Elena trouve ça logique: Stefan aime son frère autant que lui l’aime, ce n’est pas nouveau ni un scoop. Au contraire, ça se voit plus souvent qu’ils ne le pensent! « Wow! Eh bien, je suis contente que tu puisse compter sur lui a nouveau…même si je suis a peu près sûre que tu n’as jamais perdu la loyauté de ton frère! » Puis elle croisa les bras et demanda:  « Sérieusement, quel effet ça fait de voir le très grand et très froid Damon Salvatore mettre ses sentiments à nu comme ça?! » Curieuse, elle? Oh si peu!
Elena parla ensuite de sa confiance envers Stefan, et de son absence totale de peur. Malgré tout ce qu’elle avait vu et vécu, malgré la liste de personnes tuées dans son appartement, malgré Klaus et son emprise…Malgré tout ça, Elena n’a pas changé d’optique. En grande romantique, elle croit dur comme fer que l’amour qu’elle ressent pour lui sera bien plus puissant que toutes ces merdes qui leur arrivent. Caroline lui a souvent dit, durant l’absence de Stefan, que c’était sûrement un coup du destin. Pourquoi pas?! Mais le destin n’a pas mis Stefan sur le chemin d’Elena pour rien, ça elle en est certaine. Elle leva les yeux vers lui en entendant ses avertissement et lui adressa un petit sourire rassurant: « Je ne compte pas me retrouver sur ce fichu mur, Stefan! Et ne t’inquiète pas, si je dois être la victime de quelqu’un, ce ne sera pas de toi. » Confiante, Elena attrapa les mains de son ex petit ami et les serra comme pour lui transmettre son calme et sa sérénité. Combien de fois devrait-elle lui répéter que si elle ne ressent aucune peur ni aucune appréhension, il devrait faire de même?! « Tu venais de te faire hypnotiser de façon plutôt violente et juste avant, tu as vraiment combattu tes instincts. Le fait que tu m’es mordue après, je m’en fiche! Elena Gilbert est encore là et te collera jusqu’à la fin! » Mais, même si Elena se sent particulièrement heureuse en ce moment, elle ne peut s’empêcher d’être franche, comme elle l’est toujours…Ou presque! Elle lui avoua a quel point elle avait été pleine de colère et de frustration en apprenant le départ précipité de Stefan, qui n’avait même pas cherché a donner un signe de vie avant de partir avec Niklaus. Et étonnamment, le vampire le pris assez bien, sachant qu’il était en tort, même s’il avait de bonne raisons pour être parti, le faire de cette façon n’était pas forcément la meilleure. « Mmmh…Oh, tu sais, Damon a été plutôt bien. Chiant, comme d’habitude, ultra possessif et collant. En fait Damon était simplement…typiquement Damon! », ajouta-t-elle en souriant. Mais son sourire se fana légèrement quand Stefan lui dit qu’elle était tout ce qui restait à Jeremy. Ce n’est pas faux. Et Jeremy est tout ce qui lui reste, il est sa famille. « Je pense qu’en effet les sacrifices font partie du lot! Les petits frères doivent être livrés avec ça à la naissance! »

Elena fut ensuite rassurée, quand quelques secondes plus tard, Stefan accepta de passer à autre chose, de laisser le passé là où il est et de partir sur de nouvelles bases. Un peu comme si rien de tout ça ne s’était passé. D’ailleurs, comme pour se prouver qu’ils pouvaient commencer à appliquer leur nouvelle résolution maintenant, ils se mirent à se taquiner et à plaisanter ensembles. Elena, heureuse que la tension retombe enfin totalement, rentra dans le jeu de Stefan et arqua un sourcil quand il lui dit qu’il allait revenir la hanter si jamais elle osait le tuer: « Me hanter? Tu oserais?!…Avoir le fantôme de mon ex en permanence avec moi?! Oui, je crois que non, ça ne pourrait définitivement pas le faire! ». Rien qu’en imaginant la scène, Elena secoua la tête en riant. Puis elle le regarda sortir de la pièce pour aller lui chercher la boisson qu’elle avait demandé. Assise sur le canapé, la jeune femme commença a réfléchir à une sort de plan d’action, histoire de tester sa propre technique pour remettre Stefan en confiance. Boire du sang humain n’était le tout, apprendre le contrôle non plus…Selon elle, tant qu’il ne prendrait pas conscience qu’il n’est pas un danger pour ceux qu’il aime, il ne pourrait pas se maîtriser totalement. Alors quand il revint, elle pris une décision non seulement dangereuse, mais aussi assez folle…Rien de bien nouveau pour elle, quoi! Tout en parlant, elle prépara correctement son coup, sachant parfaitement que Stefan serait plus concentré sur ce qu’elle disait plutôt que sur ce qu’elle faisait. Puis vint le moment ou Elena passa à l’action et se sectionna légèrement le poignet à l’aide d’une lame de fortune, trouvée sur sa canette. Le sang sortit de la fine entaille et Elena se retint de grimacer en ressentant la brûlure familière que provoque la coupure. La jolie brune n’eut pas le temps de dire ouf que Stefan s’était déjà relevé et éloigné d’elle, l’air paniqué. S’attendant à ce genre de réaction, Elena se leva très lentement, comme pour ne pas le brusquer et cacha son poignet derrière son dos. Faire ça ne changerait sûrement rien, mais au moins il n’aurait plus le sang dans son champ de vision. «  », murmura-t-elle doucement en faisant un pas vers lui, puis deux. Le visage de son ami avait changé et il se détournait pour ne pas le montrer. Mais, entêtée et sûre d’elle, Elena leva une main, celle intacte et la posa sur la joue de Stefan, de façon à tourner son visage vers elle pour le regarder dans les yeux. Ils avaient changé de couleur, les petites veines familières commençaient juste à s’étirer le long de ses joues. Ce visage lui avait fait peur la première fois et elle se souvient avoir hurlé, mais aujourd’hui, tout est différent. « Stefan, regarde moi…Comment est-ce que tu veux réussir a faire quoi que ce soit si tu pars dans l’optique que tu vas échouer?! » Elle mordit sa lèvre inférieure, souffla et poursuivit: « D’accord, tu as failli tuer une autre fille…Mais là c’est pas d’une inconnue qu’il s’agit, mais de moi! ». Son poignet meurtri la pique affreusement et elle sent le sang s’écouler le long de son bras, chose qui n’est pas très agréable, mais elle fait passer ça au second plan et essaie encore de persuader Stefan. Si elle devait se vider lentement de son sang ici, très bien, mais elle allait le résonner, sinon elle ne s’appelait plus Elena Gilbert! « Tu ne me feras pas de mal, et je suis sûre que tout sera plus facile après, Stefan! » Elle ne se retrouverait pas sur sa liste, il arriverait à se maîtriser. Alors, dans un geste lent, Elena retira son bras de son dos et le laissa pendre le long de son corps, faisant tomber de petites gouttes de liquide rouge foncé sur le sol en bougeant. De toute façon, la jeune femme avait bien vu la poche de sang pleine restante sur la petite table, non loin d’eux: Alors en un sens, il avait le choix. Faire confiance à Elena, ou alors se ruer sur la poche de sang et continuer son petit système plus « sécuritaire », tout en ayant pas la vraie garantie de pouvoir se maîtriser suffisamment vite. « La coupure va s’arrêter de saigner bientôt. Fais ton choix. », murmura-t-elle en levant légèrement son poignet blessé. En effet, l’afflux de sang commençait déjà à se calmer. La coupure n’est pas assez profonde pour être grave et cicatrisera vite. 




"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Mar 10 Juil - 21:27

J’étais aussi content de voir que je pouvais compter sur mon frère, même si je savais qu’il était toujours autant attrister de la perte d’Andie et qu’il ne me le pardonnerait jamais mais j’allais tout tenter pour me faire pardonner du mieux que je pouvais. Quoique, même en m’en voulant il était prêt à m’aider à chaque fois, ce qui était aussi réciproque venant de mon côté. Je souriais, amusé lorsqu’Elena me demanda sérieusement quel effet ça faisait de voir Damon mettre ses sentiments à nu. A vrai dire je ne m’y serais jamais attendu, surtout qu’il s’était ouvert à moi alors que je n’étais pas dans un état idéal pour écouter, mais ce qu’il m’avait dit m’avait très surpris sur le moment, j’avais même cru qu’on avait remplacé mon frère par quelqu’un d’autre tellement c’était inhabituel chez lui. Même quand il était encore humain il ne montrait jamais ses sentiments.

« Pour te dire la vérité, j’ai vraiment cru que c’était quelqu’un d’autre qui parlait à sa place. C’est assez surprenant et en même temps ça fait du bien de voir qu’il a quand même de l’humanité en lui. »

Et c’est moi qui disait ça, après tout ce que j’avais fait ces derniers temps. Je n’en étais pas du tout fier. Et ce que me disait Elena ne me rassurait en aucun cas, si elle ne finissait pas par être une de mes victimes, elle le serait de quelqu’un d’autre, c’était censé me calmer ? Je la laissais me prendre mes mains ensuite, elle avait l’air si calme, si sereine. Je me demandais comment elle faisait après tout ce qu’on avait vécu, en particulier elle. Elena avait perdu sa tante, elle m’avait perdu moi pendant un moment et elle était même morte pendant un moment lors du rituel de Klaus. Ça faisait beaucoup et elle arrivait quand même à rester tranquille, moi-même je n’avais jamais su garder mon calme comme ça quand j’avais appris pour les vampires. A part en présence de Katherine mais c’était différent. Pour en revenir à Elena, elle me parla du fait que j’avais été hypnotisé d’une façon plutôt violente et que j’avais combattu mes instincts, c’est vrai mais ca n’avait pas été suffisant. Klaus m’avait vraiment obligé à faire des choses atroces.

« J’ai toujours su que tu étais une fille spéciale mais là, tu es folle allié. »

Il fallait croire qu’elle trouvait les mots pour me faire sourire puisque c’est ce que je fis en cet instant. Je n’avais pas autant souris qu’en sa présence, ça faisait vraiment du bien de se retrouver avec elle, seul à seul, sans Damon entre nous deux. Elena m’avait fait part de sa colère lors de mon départ et je l’avais entièrement compris, je n’avais pas eu le choix d’une certaine façon, une fois auprès de Klaus il ne m’avait pas laissé partir. Lorsqu’Elene me dit que Damon avait été lui-même cela ne m’étonna même pas, il pouvait être un emmerdeur quand il voulait protéger quelqu’un mais pour avoir laissé Elena l’accompagner lors de certaines expéditions je pensais vraiment que ses méthodes laissaient à désirer.

« Toujours fidèle à lui-même. »

Je remarquais que son sourire s’était un peu effacé lorsque j’avais parlé de Jeremy mais oui, il faut croire que nous étions tous livré avec des sacrifices à prendre, que ce soit autant les petits frères que les ainés. Je caressais doucement la main d’Elena pour la consoler, quand on sera débarrassé de Klaus nous n’aurions plus besoin de penser à ce genre de chose. Je me mis ensuite par plaisanter avec Elena en lui disant que si elle me tuait je finirais par la hanter, maintenant que je savais que les fantômes existaient, je pouvais au moins plaisanter avec ça.

« Je sais que tu aimerais que je te réveille toutes les nuits. »

Je fis une tête d’ange, amusé de nos bêtises, ça faisait du bien de plaisanter après les évènements récents. Au moins en présence d’Elena j’oubliais tout, je me sentais moi-même et pas un vampire qui avait besoin de sang humain, j’étais normal, comme le Stefan de l’époque. Par contre je ne m’attendais pas en revenant que la réalité me rattraperait. Elena s’était ouvert une veine et je ne comprenais pas… pourquoi elle me faisait ça ? Tout était bien parti pour qu’on passe un bon moment tous les deux, en tant qu’ami et non en tant qu’ex et il avait fallu qu’elle s’ouvre les veines. L’entaille n’était pas profonde, mais elle était suffisamment importante pour que le sang sorte et me donne envie d’y gouter. Je m’étais vite éloigné d’Elena, tentant de me contrôler comme je pouvais, je n’avais pas envie de boire… je ne pourrais sans doute pas m’arrêter et je n’avais aucune envie de lui faire du mal. Mais qu’est ce qui lui était passé par la tête ? Mon visage était différent, je sentais mes crocs sortir, l’odeur devenant de plus en plus alléchante au fil du saignement et de la proximité d’Elena qui avait fini par se rapprocher et poser sa main sur ma joue pour que je la regarde. Je n’avais jamais aimé quand elle voyait ma véritable nature… je finis tout de même par poser mon regard dans le sien alors qu’elle poursuivait en me disant qu’il ne s’agissait pas d’une inconnue mais d’elle. Justement, c’était d’autant plus difficile… je l’aimais et je ne pouvais pas garantir que je réussirais à me contenir une fois que j’aurais son sang entre mes lèvres.

« C’est pour ça que c’est d’autant plus dur, je ne veux pas te faire mal. Je ne me sens pas prêt Elena, ne me demande pas de faire ça… »

Je sentais le sang couler le long de son bras, je ne voyais pas mais j’entendais que trop bien le sang quittait les veines d’Elena pour glisser et s’échouer sur le sol… l’odeur m’enivrait tellement que j’avais du mal à me contenir, ma raison me dictait de ne rien faire mais l’envie prenait le déçut, j’avais du mal à cesser mes tremblements. Elle venait de pendre son bras le long de son corps et je ne pus m’empêcher de regarder, fermant les poings, le sang m’appelait… Elena pensait que tout serait plus facile après, sauf que j’en doutais. Pour le moment je luttais pour éviter de me laisser aller, ce qui était dur en sentant le fer imprégné toute la pièce. Lorsqu’elle me mit en garde que la coupure allait bientôt s’arrêter de saigner, qu’il fallait faire mon choix, elle leva son poignet et je fis non de la tête.

« Elena… non... »

Je ne pus m’empêcher de prendre son poignet tout de même et de coller, par la suite, Elena contre le mur, je n’arrivais plus à me retenir, la tentation était beaucoup trop forte et j’approchais son poignet à mes lèvres, une fois le sang en contact avec ces dernières je buvais ce si délicieux et chaud liquide qui finit par s’écouler dans ma gorge, j’étais en pleine euphorie que je n’avais même plus envie de m’arrêter, de continuer jusqu’à ce qu’il n’y ai plus rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Dim 15 Juil - 23:03

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »


«Comme quoi tous les miracles sont possibles! », plaisanta Elena, tout en sachant que si Damon était là et les entendait parler de lui faisant preuve de sentimentalisme, il n’hésiterait pas à leur envoyer dans les dents une phrase bien sentie et bien vexante surtout! Mais la jeune femme n’y pense pas, trop euphorique à l’idée que tout redevienne petit a petit comme avant avec Stefan. Elle n’a d’ailleurs pas perdu le sourire quand Stefan la traite de folle quelques secondes plus tard. Peut-être que le fait de sentir que les gens ont peur de lui rend Stefan plus à l’aise, parce que les gens auraient plus tendance à le fuir et ainsi il pourrait être moins tenté. Mais voilà, Elena est têtue, aussi butée que la plus difficile des mules et la faire changer d’avis ou de façon de voir serait quelque chose d’impossible, mais de drôle à voir! « Spéciale d’accord, mais je n’aime pas trop le mot folle!…Et tu es aussi cinglé que moi, Monsieur Salvatore! », répondit-elle en faisant les gros yeux, essayant de garder en elle la joie qu’elle ressent. Stefan est effrayée, elle le sait. Il est sur ses gardes, elle s’en est rendu compte aussi. Mais passer a autre chose comprend vraiment le fait de faire confiance et d’essayer de rire des expériences passées. Ou moins d’essayer de relativiser. Puis encore une fois, ils parlèrent de Damon. Après tout, Stefan avait confié Elena a lui en partant loin de Mystic Falls et elle essaya de le rassurer en lui disant que tout s’était plutôt bien passé. Et c’était une vérité…Ou presque. Tous les deux étaient comme deux gamins qui se disputent et se battent pour un rien, ils se cachaient des choses et Ric, même s’il entraînait Elena a devenir plus forte physiquement et mentalement en lui apprenant comment neutraliser un vampire, demeurait du côté de Damon et ainsi, faisait toujours capoter les plans d’Elena pour retrouver Stefan. Maintenant qu’elle y repensait, c’était une attitude plutôt ridicule qu’ils avaient eu, en réalité. Damon et Elena avaient tout deux le même but, retrouver Stefan, mais ne mêlaient pas leurs efforts au cas où il serait impossible de le faire revenir à la maison! « Arrête, c’était pas la prison non plus! Mais d’un côté c’est pas faux, il était pire que mon père! » Encore une fois, la jeune Gilbert ne put s’empêcher de regarder la porte d’entrée et le couloir, comme si elle s’attendait à voir Damon débarquer en fulminant et pestant contre eux qui parlent de lui dans son dos. Elena plissa ensuite les yeux en riant, et taquina Stefan au sujet de sa pseudo mort. Elle fut amusée quand il lui dit qu’il finirait par finalement la hanter et connaissant Stefan, il ne se gênerait peut-être pas s’il avait la possibilité de rester un peu plus près de ceux qu’il aime! « Ah oui?! Dommage pour toi que je connaisse une super sorcière qui pourrait t’exorciser, na! », répliqua le jeune femme avant de tirer la langue. Tous les deux étaient maintenant plus détendus et Elena, même si elle avait un plan en tête, n’avait pas imaginé comment les minutes d’après allaient se passer.

Jamais elle n’aurait pensé avoir le courage de se tailler les veines d’un poignet. Jamais elle n’aurait pensé avoir le cran de se lever et de s’approcher de Stefan qui commençait à paniquer par peur de lui faire du mal ou pire, de la tuer. Jamais elle n’aurait cru qu’il serait possible qu’elle se fiche totalement de ce qu’il disait et lui présenterait sa main blessée dans l’espoir de le faire changer d’avis, persuadée que ça l’aiderait pour plus tard.
Mais le fait que Stefan la supplie d’arrêter la fit légèrement redescendre sur terre. Elle voulait l’aider, plus que tout, mais à côté de ça, le voir aussi mal à l’aise la touche. Si bien que d’ailleurs Elena failli changer d’avis, rien qu’une fraction de seconde. « Fais comme tu le sens, Stefan. Mais tu seras bien obligé d’affronter la réalité un jour ou l’autre et tu le sais. Les poches ne suffirons plus et tu devras bien trouver un substitut. Un substitut vivant. » Plus les secondes passaient, plus Stefan paraissait tenté et Elena sut bien vite qu’il céderait. Même au moment où elle leva son poignet vers lui et qu’il secoua la tête en refusant une fois de plus, la jolie brune savait qu’elle avait gagné. La preuve vint peu après, quand Stefan attrapa sa main et elle grimaça en gémissant faiblement quand elle se sentit être plaquée contre le mur le plus proche. Le cœur d’Elena battait vite, mais elle savait que c’était à cause de la tentation, de l’adrénaline et de la pression que Stefan agissait comme ça. Alors elle se laissa fait et ne bougea pas, le regardant poser ses lèvres sur l’endroit blessé ou s’écoulait encore un léger filet de sang. Et là, une sensation familière envahit Elena. C’était douloureux…D’accord, très douloureux! Ca brûlait et on aurait dit que son énergie était centrée sur son poignet et s’atténuait un peu plus a chaque gorgées que Stefan avalait. Ses dents aiguisées avaient ouverts bien plus la peau que la coupure et c’était sûrement ça le plus inconfortable. La tête plaquée contre le mur et le bras tendu, Elena attendit un peu et finit par voir des points noir et blancs danser devant ses yeux, comme si elle faisait une crise d’hypoglycémie. Maintenant, Stefan devrait s’arrêter. Elena souleva son second bras, libre et valide qui paraissait aussi lourd que de la pierre a cause du manque d’énergie et elle posa sa main sur la tête de Stefan, encore penchée sur la blessure. Tirant légèrement sur ses cheveux châtains, la jeune femme espéra le faire lâcher prise: « Stefan, stop. », dit-elle d’une voix douce. Mais il n’arrêtait pas. Elle fronça les sourcils et repris d’une voix plus forte et plus dure, tirant Stefan part la peau de la nuque cette fois-ci: « Stop, arrête! S’il te plait, je sais que tu m’entends! Contrôle toi! » Les jambes d’Elena tremblaient et elle se pressa plus contre le mur pour éviter de se casser la figure. Stefan lui, était bien trop pris par ce qu’il faisait pour penser à s’arrêter et elle essaya de ne pas paniquer. Le pousser pour espérer le faire tomber a terre ne servirait à rien et serait un effort totalement inutile…Crier le ramènerait peut-être sur terre, mais sûrement trop tard. Elle choisit alors une option certes douloureuse, mais nécessaire: Elle tira fort sur son bras et l’arracha à la prise de Stefan. Une brulure martela son poignet et Elena ne put s’empêcher de crier et elle ramena son bras blessé contre sa poitrine, écartant fermement Stefan avec l’autre en la posant sur son cou, prête à l’étrangler si nécessaire. Les yeux de Stefan avaient pris une profonde couleur noir, de même que les fins traits barrant ses joues. Et du sang barbouillait ses lèvres et son menton, lui donnant une allure de bête. Mais Elena le regarda droit dans les yeux et hurla: « Ca suffit! Maîtrise toi, je sais que tu peux le faire! Tu as assez bu, tu entends?! Tu n’as plus besoin de sang maintenant! ». Elena respirait fort et l’envie de dormir était grande. Sauf que non, elle ne se laisserait pas aller tant qu’elle ne serait pas sûre que Stefan irait parfaitement bien. Lui paraissait en conflit avec lui-même. Son côté vampire essayait sûrement de prendre le dessus sur son côté humain et Elena compris à quel point ça devait être difficile pour lui. Elle repris alors d’une voix plus douce: « Ne le laisse pas gagner Stefan. Ne laisse pas ton côté Ripper t’envahir. Tu es rassasié et tu en es conscient, ok? Ca va aller. » Voir Stefan souffrir de cette façon, devoir le mettre à l’épreuve aussi, était très difficile pour Elena. Mais elle ne lâcherait rien, elle se l’était promis. Et de toute façon, si Stefan ne résistait pas à la tentation, elle avait toujours sur elle un plan B, à savoir un pieu de poche sous son jean au niveau de la chaussure.
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Dim 5 Aoû - 19:35

Venant de Damon c’était sûr que les miracles existaient vu comment il m’avait sorti ces mots la dernière fois, je n’avais vraiment pas cru qu’il le ferait tôt ou tard et j’avais été touché par ses paroles. C’était pour ça d’un côté aussi que je tentais de retrouver ma vraie personnalité et pas celle du ripper. Déjà pour Elena, et aussi pour lui d’un certain côté. Comme il me l’avait bien fait comprendre il était ma seule famille et je n’avais pas du tout envie de le voir un jour disparaitre sans avoir passé du temps avec lui et lui dire tout ce que j’avais à dire. Je souriais à Elena, imaginant quand même mon frère dire le contraire de tout ce qu’on venait de dire sur lui en cet instant, il n’était pas très sentimental alors le fait que ça se sache n’allait pas du tout lui plaire.

« Venant de lui c’est assez rare mais je suis prêt à y croire. »

J’éclatais de rire par la suite, elle disait être spéciale, n’aimant pas être traité de folle. Surtout qu’elle me dit que j’étais aussi cinglé qu’elle. Je m’en serais douté qu’elle me sortirait une petite pique, ce qui m’amusait puisque j’avais quand même l’impression qu’on reprenait une certaine complicité tous les deux après ce qu’il s’était passé depuis mon départ. Je n’avais pas été tendre avec Elena, en particulier quand je l’avais revu au lycée et je voulais me faire pardonner mes erreurs, quoique qu’avec Klaus je n’avais pas du tout eu l’occasion de décider de ce que j’allais faire.

« Nous nous complétons parfaitement alors. »

Même si d’un certain côté je plaisantais, je faisais très attention à ne pas me laisser aller et me dire qu’Elena était appétissante. Si Damon était là il m’empêcherait tout de suite de penser à ce genre de chose, j’avais beau essayé, ça revenait toujours alors lui pourrait sans doute m’aider à les faire taire. J’avais vraiment envie qu’on revienne en arrière. Au moins Damon avait protégé Elena, à sa façon, mais il l’avait protégé et je lui en étais reconnaissant pour ça.

« C’est Damon, je te rassure qu’il était comme ça quand nous n’étions pas encore vampire. »

Je ne m’attendais pas par la suite à ce qu’Elena me parle de m’exorciser si je venais à devenir un fantôme qui finirait par la hanter. Ca me fit sourire et je fis semblant d’éprouver une tête choqué.

« Tu oserais me faire ça à moi ? »

Je n’avais jamais pensé qu’Elena puisse m’obliger à faire une chose pareille, je ne voulais pas lui faire du mal et là, elle voulait que je boive son sang. Je n’étais pas rétabli encore pour me permettre de faire ça, j’allais finir par la tuer à force. Pourtant je me retenais, je l’aimais beaucoup trop ça et je ne pouvais pas me permettre de la mordre. Lorsque je l’avais supplié elle m’avait répondu que je faisais comme je le sentais, mais que je serais obligé d’affronter la réalité un jour tôt ou tard… chose que je n’avais pas envie d’affronter maintenant, c’était beaucoup trop tôt pour que je tente une personne vivante… surtout que je ne voulais plus mordre personne, il en était hors de question.

« Elena il est hors de question que je prenne un humain pour assouvir mon envie de sang… »

Je serrais les dents, me retenant de la mordre, boire le sang qui continuait de couler le long de son poignet. L’odeur était si délicieuse que j’avais beaucoup trop de mal à ne pas résister et voilà qu’Elena se retrouvait contre le mur, mes crocs au contact de sa chaire tandis que le sang couler dans ma gorge, c’était tellement bon… tellement sucré que je ne voulais que ça, Elena était vraiment délicieuse et entendre son cœur battre la chamade n’en était que plus divertissant. En sentant les mains d’Elena sur mes cheveux je continuais, n’y prêtant pas attention, elle voulait me stopper, me disant de me contrôler en tentant de me retirer, sauf que je n’avais pas envie. Mon côté ripper s’était réveillé, me disant de la tuer sur le champ… sauf que je n’en avais pas envie mais j’avais du mal à m’arrêter et je serrais son poignet un peu plus. Elena finit par retirer son bras de mon emprise et mettre son autre sur mon cou, m’empêchant d’aller plus loin si nécessaire. Mes yeux étaient entièrement noir et mes veines complètement ressorti. Le sang dégoulinait le long de mon menton et je ne bougeais pas d’où j’étais, entre l’envie de continuer l’envie d’arrêter. Elena finit par me dire de me maitriser, que j’avais assez bu, sauf que dans mon esprit je n’avais pas la même idée qu’elle. Mon cerveau en réclamait plus alors que ma raison voulait arrêtait. Je détournais la tête une seconde, bougeant légèrement les doigts. Elle me disait que ca allait, sauf que je sentais que ca ne serait pas le cas. J’aimerais… mais là les pensées qui m’envahissaient n’était plus celle du Stefan qu’elle connaissait, celui du ripper prenait complètement le dessus en cet instant malgré mes tentatives pour lutter.

« Elena... je préférais que tu me tues… sinon c’est moi qui vais commettre une grosse erreur. »

Je tournais la tête, il fallait quelque chose pour m’empêcher de nuire à sa vie et je pensais en cet instant à la poche de sang que je n’avais pas encore entamé. Je me dirigeais vers elle pour la prendre et la boire comme ça, sans retenue, évidemment je buvais tellement vite que je ne pris pas la peine de savourer la chose et l’envie de sang était encore là. Mon regard se posa sur Elena et je retournais auprès d’elle, la humant de partout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Sam 11 Aoû - 15:46

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »

Elena rit a nouveau. Parler ainsi de Damon est risqué, mais elle aime bien taquiner et rire de lui a ses dépends et même lorsqu’il n’est pas là! «Je pense que ton frère n’a tout simplement pas fini de nous surprendre! », avoua-t-elle avec un léger sourire restant au coin des lèvres. Elle vient d’énoncer une simple vérité. Elle qui pensait quelques années Damon Salvatore sans cœur, sans âme, habité seulement par une simple envie de vengeance…Eh bien elle s’était lourdement trompée. Il est bien plu que ça, tout comme Stefan est bien plus que l’éventreur. D’ailleurs Elena et lui se mettent rapidement a plaisanter, s’attaquant l’un et l’autre gentiment en se lançant des répliques un peu bizarres et absurdes, mais drôles. Stefan dit qu’Elena était folle et la jeune femme lui retourna le compliment! Elle sourit et hocha la tête lorsqu’ils lui dit qu’ils se complétaient. Parce que c’était vrai, il y a encore quelques temps. Lorsque Elena était encore un minimum heureuse et très amoureuse de lui. Ils avaient toujours eu cette complicité, ce lien très fort qui maintenait leur couple en vie. A cet instant, elle aussi à l’impression de se retrouver loin en arrière, quand ils avaient été tous les deux dans la maison au bord du lac de la famille Gilbert par exemple. Ce jour là avait été l’un des plus beaux qu’ils aient passé ensembles, et Elena adore s’en souvenir, se revoir en train de rire avec Stefan, de lui faire croire qu’elle ne pourra pas lui permettre d’entrer dans la maison et qu’il devrait rester dehors…Ces petits instants étaient rares et précieux pour la jeune femme. Mais elle est quand même contente de pouvoir avoir l’occasion de s’en fabriquer d’autres avec lui, signe que tout n’est pas perdu. « Ah oui? Damon était déjà si autoritaire et chiant de son vivant?! Wow, t’as pas du rigoler tous les jours! …Mais vu ce qu’il m’as dit, à choisir j’aurais préféré l’avoir lui que votre propre père. » Oui, Damon avait raconté à Elena combien leur père était horrible, méchant, insensible, sans cœur. Elle se demande d’ailleurs toujours comment un monstre pareil à pu procréer des enfants aussi géniaux…La génétique et ses mystères! « Et puis il m‘as aussi raconté l‘anniversaire de tes dix sept ans…Alors! Il parait que tu ne tiens pas l‘alcool! », ajouta-t-elle en riant et en lui donnant un léger coup d’épaule. Parler de leur père avait rendu Damon un peu hargneux et Elena ne voulait pas prendre le risque de faire retomber l’atmosphère si joyeuse qu’ils avaient réussi a instaurer. Ils continuèrent alors à se lancer des répliques bien senties, mais légères et sans conséquences: Elena alla même jusqu’à dire que si jamais Stefan devenait un jour fantôme et cherchait à la hanter, elle enverrai Bonnie l’exorciser vite fait bien fait! La jolie brune, en voyant l’air choqué qu’il cherchait à imiter, pris elle un air très sérieux et répondit: « Evidemment…tu ne me crois pas capable de ça?! », puis elle ne tient plus et éclata de rire et secoua la tête avant de le poser sur le dossier du canapé où elle est encore installée: « Non, sérieusement. Si jamais un jour tu venais à être un fantôme, tu pourrais me hanter autant que tu veux…a condition que tu ne me matte pas sous la douche! ». Quoi? C’est honnête comme proposition non?!

Ce qui est moins honnête par contre, c’est le fait qu’à peine quelque minutes plus tard, Elena tendit à Stefan son poignet tout ruisselant de sang, espérant arriver à lui faire combattre le vampire qui est en plus et qui le ronge en le forçant a tuer. « Ah oui? Et comment tu compte y arriver si jamais tu ne combats pas ton envie?! Imagine si tu croise un humain, qu’il vient d’avoir un accident et qu’il saigne beaucoup? Tu pourrais te détourner et t’en aller?! » Ensuite, le visage de Stefan avait changé si rapidement qu’Elena en fut elle-même surprise et en vient a se demander si finalement, c’était une très bonne idée…Sauf que voilà, le temps qu’elle y réfléchisse, c’était trop tard. Stefan avait déjà attrapé sa main et aspirait rapidement son sang. Courageuse et déterminée, la jeune Gilbert avait tout d’abord essayé de se clamer, de respirer un bon coup, laissant à son ex petit ami le temps de boire un peu plus, avant de lui demander d‘arrêter…Sauf que, comme elle l’avait imaginé, ça ne se passa pas vraiment comme prévu: Il ne lâcha pas prise et au contraire, la resserra pour essayer de l’empêcher de bouger. Au bout d’un moment, Elena finit par prendre peur et essaya de le tirer par les cheveux, par la peau de la nuque, mais rien. Sentant les secondes s’écouler et son énergie partir petit à petit, elle décida de souffrir un peu et arracha son bras à la prise de Stefan, ouvrant on poignet pour de bon. Le sang coula encore plus et elle le serra maladroitement contre son dos en tremblant, regardant Stefan partir chercher la poche de sang et l’avaler d’un trait. Il n’avait jamais terrifié Elena, même dans cette état là. Au contraire, elle eut envie de pleurer, triste de ne pas pouvoir l’aider. Puis, quand il revint vers elle, son visage était encore celui d’un vampire: Il avait encore soif. Mais bizarrement, il la supplia de le tuer pour ne pas qu’il lui fasse plus de mal. Là, Elena laissa échapper une larme et secoua la tête. « Hors de question, espèce d’idiot! ». Les jambes de la jeune femme tremblent et elle lutte pour rester debout. Jamais elle n’aurait pensé qu’il puisse lui pomper autant d’énergie d’un coup, mais ce n’était pas le moment pour elle de se sentir faible! Pas en présence d’un vampire qui pouvait la tuer en un quart de seconde. « Mais moi, je risque de mourir, si tu ne m’aide pas! », ajouta-t-elle en montrant son poignet dont le liquide rouge sortait et se déposait sur le sol a une vitesse déconcertante. « Il ne m’en reste pas beaucoup et je vais finir par m’écrouler si je continue à en perdre! » Elle s’approcha d’un pas vers lui et attrapa le menton de Stefan avec sa main valide pour qu’il arrête de la sentir comme le ferait un chien a la recherche de son os. « Stefan, écoute moi bien. Finalement, t’as le choix. Le sang, ou moi. La question est: Est-ce que ton envie de sang est plus importante que ton amour pour moi?! »
Elena le regarda dans les yeux, espérant que Stefan ferait le bon choix. Et bizarrement, même encore maintenant, alors qu’elle est en train de se vider de son sang en plein milieu du salon des Salvatore, elle continue a avoir confiance en lui.
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Sam 11 Aoû - 22:13

Je souriais, complètement amusé alors qu’on parlait de Damon. D’habitude je n’avais pas trop envie de parler de lui mais là, je devais bien avouer que sa petite déclaration alors que j’étais enfermé dans la cave de la pension m’avait assez touché. Evidemment le fait qu’il m’ait obligé à boire le sang de cette pauvre fille ne m’avait pas du tout plus… ça c’était mal terminer et j’en éprouvais d’ailleurs une grande culpabilité.

« Tu ne sais pas à quel point il est plein de ressource. »

Damon avait tout fait pour me faire une vie infernale, il avait tué la première femme que j’avais aimé quand nous débutons tous les deux notre vie de vampire, il m’avait ensuite obligé à me marier avec une fille qui ne m’attirait pas du tout, tout ça parce que monsieur voulait son confort personnelle et j’en passe. Mais l’autre soir, avec Rebekah, je savais qu’il voulait m’aider, mais il avait conduit cette fille à la mort… je ne préférais pas du tout en parler à Elena parce qu’elle finirait par se fâcher contre Damon et ce n’était pas le moment, on commençait à peine à s’amuser tous les deux. On retrouvait notre complicité d’antan et j’éprouvais une sensation de bien-être, ça faisait tellement longtemps qu’on avait pas vécu ça tous les deux et je voulais qu’on reparte là où l’on s’était arrêté tous les deux. J’éclatais de rire ensuite quand elle me fit que Damon était déjà autoritaire étant humain, il l’était oui, mais pour mon bien, il voulait que je dise non à notre père, que je fasse ce dont j’avais envie, sauf que je n’avais jamais réussi à tenir tête à notre père. Je fus surpris quand même lorsqu’elle parla de lui.

« Il voulait seulement que je m’assume, que je ne me laisse pas faire contre mon père. D’ailleurs que t’a-t-il dit à son sujet ? »

J’étais assez curieux, comme je connaissais Damon j’étais sûr qu’il avait descendit Giuseppe à un niveau très bas, après tout il n’avait pas tort mais beaucoup de chose il l’avait fait pour notre bien, hormis nous tirer dessus comme de vulgaire vagabond qu’il ne connaissait pas…. Dis donc, Damon avait beaucoup parlé avec Elena, il avait parlé de mon anniversaire et du fait que je ne supportais pas l’alcool. J’eus un sourire qui s’afficha sur mes lèvres, repensant à cette journée.

« C’était la première fois que j’en buvais et j’ai vite été débordé par la suite des évènements. Damon aussi, notre père nous a pris en flagrant délit en train de vider sa réserve de whisky. »

Bien sûr ensuite j’avais fini par terre, avec un bras cassé tandis qu’il nous avait renvoyé dans ma chambre, c’est le lendemain que je m’étais réveillé en sursaut tandis que père engueulait Damon, je m’étais levé pour leur dire d’arrêter et j’étais tombé inconscient, c’est après qu’ils avaient fait venir le médecin. Au moins Damon et père c’étaient bien entendu quand je n’étais pas bien. C’était des moments rares. On continuait de se lancer des répliques marrante tous les deux jusqu’à ce qu’elle me dise qu’elle voulait m’exorciser par Bonnie si je devenais un fantôme. Je restais sur ma tête choqué puis en la voyant éclaté de rire par la suite je ne pus me retenir aussi. En particulier quand elle me dit que je pourrais la hanter comme je voulais à condition que je ne matte pas sous la douche.

« Je te promets que je respecterais ton intimité alors. »

Je n’arrivais pu à tenir… voir le sang d’Elena m’avait complètement fait tourné la tête, évidemment j’avais déjà survécu à beaucoup plus que ça, une fois une jeune fille avait été poignardé à coup de couteau et était sur le point de mourir, j’aurais pu la tuer si ses yeux ne m’avait pas rappelé un de mes anciens amours, mais j’avais fini par la sauver. Sauf que là, pour une simple entaille au poignet que faisait Elena, je n’arrivais à rien, peut-être était-ce dû au faite que je n’étais pas sevré du sang humain depuis longtemps, avec tout ce que j’avais pu ingurgiter quand j’étais avec Klaus il allait me falloir du temps… beaucoup de temps avant de me balader parmi les humains sans avoir envie de leur sang à tout bout de champ lorsqu’il se faisait mal. Elena finit par me demander comment j’allais faire si je ne combattais pas mon envie, mais elle avait raison, je ne pourrais pas me détourner si la personne était blessé, je finirais sans doute par la mordre et la tuer, comme j’avais fait avec mon père au début de ma transformation…

« Arrête ! Je ne suis pas encore prêt Elena… il m’a fallu au moins 50 ans avant que je réussisse à me contrôler totalement ! Si je rebois du sang humain alors que j’en ai bu, il y a encore à peine quelques jours… ca va très mal se terminer, je ne veux pas te faire du mal. »

Evidemment c’était trop tard, je ne pouvais pas me retenir plus longtemps et je m’étais attaqué à Elena, l’avais mis contre le mur et je venais de commencer à boire son sang en grande quantité sans m’arrêter, j’y avais déjà gouté auparavant mais là c’était un pur délice… Elena tentait de m’éloigner mais je ne l’avais pas décidé et elle réussit néanmoins à m’écarter et me tenait à distance pour que je ne recommence pas. Sauf que la plaie saignait encore plus et le sang m’enivrait complètement, j’avais fini par me diriger vers la poche de sang que je m’étais pris tout à l’heure et l’avait vidé en moins de quelques secondes… sauf que la soif n’était pas parti, je voulais qu’elle me tue, je ne voulais pas lui faire du mal encore une fois, je voulais qu’elle vive… J’aurais dû me douter qu’elle me répondrait non, et je devais faire appel à toute ma volonté pour ne pas la tuer sur le champ. Elle me montra par la suite son poignet, me disant que si je ne l’aidais pas, c’était elle qui allait mourir. J’aurais dû la laisser partir tout à l’heure, je n’aurais jamais dû la retenir pour qu’on discute tous les deux, c’est là que j’aurais tant voulu que Damon soit là, au moins il aurait su comment faire. Sans que je puisse me contrôler je humais Elena, sentant son odeur, mes instincts de ripper était bien présent et voulait s’amuser avec elle, sauf que je me retenais pour continuer ce que ma part d’ombre voulait. Elle me prit par le menton et je n’eus pas d’autre choix que de la regarder dans les yeux, écoutant ses paroles. Je ne bougeais pas, essayant de me détendre en fermant les yeux, mon amour et mon envie de sang était égalité en ce moment… mais j’aimais tellement Elena, je ne voulais pas qu’elle soit blessé par ma faute, il fallait que je me ressaisisse, que je lutte comme je l’avais le soir ou Klaus m’avait obligé à la poursuivre et la tuer. Sauf que là, j’étais maitre de moi-même. J’inspirais doucement pour me contrôler, essayant de faire comme Lexi me l’avait appris, chassant entièrement mes pensées de tuer et je me mordis le poignet par la suite, le donnant à Elena.

« C’est toi que je choisis… le sang n’est rien comparé à ce que j’éprouve pour toi. »

Je la fis assoir pour qu’elle puisse boire tranquillement sans faire trop d’effort non plus pour se maintenir debout et me mis en mode accroupi, me retenant de prendre le sang qui trainait par terre pour le mettre à mes lèvres.

« Je suis désolé… j’aurais dû me contrôler. »

Et encore elle avait de la chance que je l’aime autant car la dernière fille que Damon m’avait présentée était morte…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Dim 12 Aoû - 0:03

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »

« Mmmh, dès que je commence un peu à le cerner, paf, il change de facette et me surprend! Parfois, je ne sais même plus sur quel pied danser avec lui mais…Au fond, je sais que c’est quelqu’un de génial, même s’il fait tout pour ne pas le montrer. » Oh non, Damon est bien trop fier pour montrer son côté gentil et doux à la face du monde! Pour lui, plutôt mourir une seconde fois que de montrer qu’il se soucie d’autre chose que de lui-même et qu’il est capable d’aimer, d’avoir des sentiments et de tenir à des choses! Ensuite, Elena fit la minuscule bêtise de parler du père des deux Salvatore. Sujet sensible à ne pas aborder, d’ordinaire. Mais Stefan avait l’air d’être intéresser par ce qu’elle avait à dire et elle haussa légèrement les épaules. Ce n’est pas comme si Damon lui avait dit grand-chose…Tout était négatif et elle en était venue à détester cet homme alors qu’elle ne l’avait même jamais vu ou connu! « Oh tu sais, rien de bien important ou même glorieux. Il m’as dit que c’était un père vieux jeu, méchant et sans cœur. Qu’il manipulait les gens et surtout ses fils…Sauf que Damon ne s’est jamais laissé faire et qu’il a essayé de te protéger au mieux. C’Est-ce que j’ai compris. » Tout comme Elena, Damon souffre du complexe de l’aîné. Comme si eux, les nés en premiers, étaient faits pour nous sacrifier pour les plus petits, comme si c’était une sorte de mission qui n’appartenait qu’à eux. Non pas que ça dérangeait Elena, au contraire: Depuis petite, elle prenait ça très au sérieux. Protéger Jeremy, l’aider et le soutenir peu importe les épreuves etc etc… « Je me suis rendue compte a quel point votre vie a été difficile et j’imagine que ce n’est pas allé en s’arrangeant avec Katherine dans le paysage. D’ailleurs je me demande comment vous faites pour supporter ma présence alors que je ressemble traits pour traits à celle qui a brisé le lien si spécial qu’il y avait entre vous. » Damon avait été jusqu’à avouer a Elena combien il adorait son frère, avant. Ils étaient proches et faisaient tout ensembles, comme deux meilleurs amis. Et pourtant, une seule femme avait réussi a foutre tout ça en l’air! Rien que d’y penser, Elena se sentait prise entre la peine et la colère. Heureusement, la jeune femme enchaina sur une anecdote que lui avait raconté Damon, a propos de Stefan et de l’anniversaire de ses seize ans. Elle aurait tout donné pour voir un Stefan complètement bourré! « J’aurais tellement aimé être là et voir tout ça!…Pas la partie où vous vous faites surprendre par votre père, hein! Juste…Vous deux, tels que vous étiez avant. Je me demande comment ça se serait passé si j’étais née bien plus tôt, à votre époque et que je vous avais connu. » Sûrement que ça aurait été assez épique! Connaitre Stefan alors qu’il n’était qu’un garçon timide et Damon un jeune homme un peu foufou. Sûr que rien n’aurait été pareil…

Mais le temps des souvenirs et des plaisanteries fut fini lorsque Elena passa aux choses sérieuses avec Stefan, en lui demandant de boire son sang. Ou plutôt en le forçant, ou presque. Ignorant ses suppliques et ses remarques, têtue qu’il soit lui-même aussi borné, elle commença à s’impatienter et à s’énerver: « Ne raconte pas de conneries Stefan! J’ai confiance en toi, tu es capable de te maîtriser! Et quand tu l’auras compris, tu pourras avancer! Lexi croyait en toi et c’Est-ce qui t’as sauvé! JE crois en tes capacités et en ce que tu es! Alors arrête de te cacher derrière l’excuse du Ripper, tu vaux tellement mieux que ça! », s’exclama Elena, perdant peu à peu patience. Elle n’était pas tellement énervée contre Stefan, mais elle cherchais simplement à lui faire comprendre que ce n’était pas une solution de se cacher derrière ses problèmes et derrière ses craintes. Après des années passées a ses côtés, elle commence a le connaitre et sait que quand il a peur, il se replie sur lui-même et essaie de ne pas trop faire de vagues de peur que ça lui retombe dessus. Mais ça, Elena se dit qu’il faut qu’il le dépasse pour pouvoir vaincre le vampire qui sommeille en lui depuis que Niklaus est revenu. Personne ne peu contrôler quelqu’un contre son gré, surtout maintenant qu’il a réussi a changer un minimum. Elle sait Stefan capable de s’en sortir et l’aidera, même si elle doit verser des litres de sang et frôler la mort des dizaines de fois pour ça. « Tu n’es pas Niklaus! Tu sais au fond de toi que tuer c’est mal! Tu te sent coupable dès que ça arrive et tu as des sentiments! Tu es le vampire le plus humain que je connaisse et personne ne peut changer ça, pas même un originel. » Mais tout comme Rome qui ne s’est pas construite en un jour, Stefan n’arrivera certainement pas à ne plus vouloir de sang humain aussi vite. Elena en est bel est bien consciente. Elle se laisse alors plaquer volontairement contre le mur et laisse Stefan faire à sa guise, espérant secrètement qu’il se maîtriserait, qu’il trouverait la force en lui de le faire. Mais non. Alors Elena finit par se débattre, le priant de la lâcher. Mais là encore, rien n’y fit. Il s’accrocha a elle comme a une bouée de sauvetage et lui pompa deux fois plus de sang, si bien qu’elle faillit s’évanouir au moins une ou deux fois. Alors, choisissant de prendre le taureau par les cornes, la jeune femme se blessa volontairement, mais réussit à se libérer de l’emprise de Stefan qui se rabattit rapidement sur la pauvre poche de sang laissée non loin de là. Voyant ensuite que le vampire avait encore bel et bien soif et commençait a dangereusement se rapprocher d’elle, Elena n’eut tout de même pas peur une seule seconde. Elle prit le visage de Stefan dans une main et lui demanda donc de faire un choix, lui lançant une sorte d’ultimatum: Elle ou le sang. Parce qu’il ne se sentait peut-être pas capable de se maîtriser seul, mais sachant que la vie de celle qu’il aime était en jeu, cela ferait sûrement pencher la balance en sa faveur. Après de longues seconde pendant lesquelles Elena se retenait de grimacer a cause de la douleur qui vrillait violemment son poignet gauche et elle entendit Stefan prendre une grande inspiration avant de se relâcher. Puis Elena le vit lever son propre poignet et le mordre, faisant couler son propre sang. Là, la brunette se sentit immédiatement soulagée: Stefan se maîtrisait! Ca avait fonctionné! Et elle aurait pu sourire et sauter de joie si seulement elle avait eu assez d’énergie et de sang dans le corps pour ça! Au lieu de cela, Elena le laissait l’aider à s’assoir et elle grimaça avant de poser ses lèvres sur le bras de Stefan. Déjà qu’elle avait vraiment du mal a voir le sang de loin, l’idée même de l’avaler la gênait…Mais il fallait bien qu’elle guérisse! Alors, fermant fort les yeux, Elena entrouvrit les lèvres et commença à aspirer avant que la blessure que Stefan s’était lui-même infligé ne se referme. La jeune femme avait déjà avalé du sang une fois ou deux et en détestait le gout: C’était fort, amer et avait un très gros arrière gout métallique. Elle avala plusieurs gorgée et sentit son énergie remonter en flèche. Même pas une minute plus tard, Elena était comme neuve et se sentait aussi en forme qu’au moment où elle était arrivé chez les Salvatore. Alors elle lâcha Stefan et ouvrit à nouveau les yeux en passant sa main sur ses lèvres et son menton au cas où un peu de liquide rouge vif aurait coulé. « Ne t’excuse pas, c’est ma faute. J’ai voulu faire avancer les choses et te prouver que tu étais capable d’y arriver…Apparemment tu as réussi, parce que c’était moi. » Osant enfin sourire, Elena se laissa glisser sur le sol pour être accroupie face à son ex petit ami puis passa ses bras autour du cou de celui-ci pour l’enlacer « Et très franchement, je ne regrette pas de l’avoir fait. Je suis fière de toi et tu devrais l’être aussi. » Ca aurait pu être bien plus grave, voir très mal se terminer, mais finalement tout allait bien. Stefan s’en était finalement sorti et du premier coup, peu importe ce qui l’avait motivé. L’important pour Elena était le résultat, rien d’autre. Souriant toujours, elle le serra très fort contre elle, heureuse de vois qu’il n’était plus hostile même s’il devait sûrement se retenir. Puis par-dessus l’épaule du vampire, elle vit tout le sang, une énorme flaque, étendue sur le sol immaculé. Au aurait dit une sorte de scène de crime, mais comme si le corps avait été enlevé de la pièce, pour ne laisser que son sang pour seule trace. Dégoutée, elle frissonna et s’accrocha encore plus a Stefan. « Je vais nettoyer tout ça…Je ne m’étais pas rendue compte que j’avais perdu tant de sang…Oh et, merci de m‘avoir choisi moi plutôt que le sang. Quand je te disais que tu en étais capable!»
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Dim 12 Aoû - 20:31

« C’est du Damon tout craché ça, il a toujours été comme ça je te rassure et encore il a changé. A nos débuts de vampire il n’a pas été tendre. »

Il m’en voulait tellement à l’époque que j’avais eu le droit à la mort de Callie, la première humaine que j’avais aimé en tant que vampire, il m’avait ensuite forcé à épouser une fille dont je n’avais aucun sentiment, tout ça parce qu’il voulait son confort et hérité de la fortune de cette famille riche tout en s’amusant. Damon était quelqu’un de très minutieux quand il avait une idée en tête, mais il pouvait vraiment être capricieux d’un certain côté. J’étais ensuite surpris par la suite quand Elena parla de notre père, je me demandais ce que mon frère avait bien pu lui raconter quand elle me dit que mon père était vieux jeu, méchant, sans cœur, qu’il manipulait tout le monde et surtout ses fils, je ne pu m’empêcher de penser que Damon gardait encore une grande rancœur envers lui, malgré qu’il soit mort, malgré que je l’ai tué… ca m’étonnait d’ailleurs qu’il ait dit à Elena qu’il avait tout fait pour me protéger de lui à l’époque.

« Il l’a bien défini, même si je pense que pour certain point, il ne le faisait que pour notre bien ou même pour la sécurité de la ville. Et en tant que fils, j’estimais à l’époque que c’était notre devoir de lui obéir, je n’avais pas envie de me fâcher contre lui, même quand il m’a promis en mariage à la fille des Cartwright. Et même quand je suis allé le voir pour lui dire que j’allais mourir, je ne lui ai pas tenu rancœur de nous avoir tiré dessus. »

Elena finit par me dire ensuite qu’elle se rendait compte que notre vie avait été difficile et que l’arrivé de Katherine n’avait rien arrangé du tout. Evidemment, tout n’avait plus été pareil entre lui et moi mais on avait fait avec et ce n’est pas parce qu’Elena ressemblait tellement à Katherine que j’allais la détester ou autre. Elle était tellement différente, tellement mieux que son ancêtre.

« Tu es différente de Katherine Elena, c’est ça qui fait la différence. Quand je te regarde, je ne pense pas à elle, je pense à toi et personne d’autre. Tu es unique. »

Je lui souriais avant qu’on parle de l’anniversaire de mes 16 ans, pourquoi Damon avait été en parler, j’en éprouvais encore une certaine honte d’avoir été complètement soul ce jour là. Je fis un sourire amusé.

« Tu n’aurais même pas voulu sortir avec moi à l’époque si tu m’avais vu dans cet état, c’est d’ailleurs la première fois ou je me dévergonder autant alors que d’habitude je ne disais rien à mon père. Mais si tu étais née à cette époque-là, tout aurait pu être différent, je t’aurais courtisé et j’aurais dit à mon père que c’était avec toi que je voulais être et personne d’autre. »

Comment la situation avait pu-t-elle changer aussi vite ? Demander à Elena, elle en était entièrement la cause et je ne savais plus ou me mettre à présent, je voulais me terrer quelques part ou le sang ne me ferait plus cette sensation, ou je pourrais sans doute mourir sans faire de mal à personne, j’avais déjà ressenti ce genre de chose quand j’avais mordu une des filles qui participer à miss Mystic Falls, j’avais complètement perdu les pédales et j’avais déblatérer pendant toute une après-midi et soirée à savoir s’allais la tuer ou pas alors que la pauvre était sous mon emprise et m’écoutait parler… j’avais l’impression de revivre ce moment, sauf que c’était Elena qui m’obliger à boire son sang en cet instant, en plus elle s’énervait, ce qui arrangeait en rien mon état.

« Tu ne sais pas ce que c’est Elena ! Je ne me cache pas derrière mon côté Ripper, il est toujours là, en sommeil tout au fond de moi et je souffre à chaque instant, chaque minute à être auprès de toi, me retenir de te faire du mal… parce que oui, c’est ce dont j’ai envie en cet instant. Planter mes crocs dans ta chaire pour te vider entièrement de ton sang… je ne supporterais pas de te tuer. »

Le fait qu’elle reparle de Lexi quand même me touchait, c’est vrai qu’elle avait eu confiance en moi dès le début, elle m’avait appris ce que c’était d’être un bon vampire, de boire du sang animal, d’aider les gens. Elle avait été une meilleure amie exemplaire et j’étais vraiment heureux qu’elle ait été là pour moi, tout comme j’étais heureux qu’Elena le soit mais là, ca allait beaucoup trop loin, je connaissais mes capacités et quand je n’étais pas sevré depuis longtemps de sang humain je pouvais faire n’importe quoi. Je serais les poings tandis qu’elle me parlait de Klaus, que je n’étais pas comme lui, étant le vampire le plus humain qu’elle connaissait et que même lui ne pourrait le changer.

« Alors ne m’oblige pas à le faire, allons soigner ta blessure. »

La suite ne se passa pas comme je l’aurais voulu et me voilà en train de boire le sang d’Elena, à une vitesse qui aurait dû m’inquiéter ou même m’effrayer, sauf que j’étais beaucoup trop concentré à boire son sang pour m’en apercevoir, tellement délicieux que même lorsqu’Elena se retira, j’en avais le gout qui restait sur mes lèvres grâce au sang qui y était resté, j’en avais plein le menton mais qu’importe, j’en voulais plus ! Sauf que je ne pouvais pas… je ne voulais plus boire le sien, je risquais de la tuer et c’est après avoir bu le sang de la poche qu’il me restait que je compris que ça n’irait pas. J’avais du mal à me contrôler, le sang d’Elena m’appelait, il continuait de couler par terre, d’ailleurs si je l’avais voulu je me serais jeté dedans pour en boire tellement j’en étais devenu dépendant. Elena m’imposant cependant un choix. Elle ou le sang. Un dilemme dont je savais déjà la réponse, c’était Elena bien sûr, je l’aimais et je ne voulais en aucun cas la perdre mais l’appel du sang était tellement trop forte que j’avais beaucoup de mal à me contrôler. Alors je fis comme je faisais à mon habitude j’avais tenté de me calmer, d’arrêter de penser au sang et de ne penser qu’à Elena et elle seule ! Je forçais petit à petit la soif sauvage de sang, visible dans mes pupilles et sur mes joues, à retourner d’où elle venait, dans les profondeurs sombres de mon être. Je m’étais mordu le poignet et l’avait donné à Elena, avec une grimace elle but mon sang, le teint pâle qu’elle avait changea de tout au tout et elle reprit des couleurs, ce qui me rassura. Je m’étais excusé par la suite, m’en voulant d’avoir perdu le contrôle, je l’avais pratiquement tué, elle s’était mise en danger et même si elle avait été inconsciente de faire une chose pareille je ne lui en voulais pas. Je baissais la tête, tentant de ne pas être retenter en m’occuper du sang qu’il y avait par terre cette fois ci, j’en avais quand même plein les mains et c’était dur de continuer à résister en cet instant, il y en avait trop. Oui j’avais réussi mais à quel prix ? Elle aurait pu mourir et si je l’avais tué je ne me le serais jamais pardonné. Elle me prit dans ses bras et je la serrais doucement contre moi, sentant les larmes me monter aux yeux, Elena était fière de moi mais je m’en voulais toujours autant.

« Tu n’aurais quand même pas dû le faire, j’aurais pu te tuer. »

Je la serrais contre moi, l’avoir dans mes bras m’aidait à me contrôler car je me sentais complètement apaisé en sa présence, je ne la quittais pas d’une semelle. Lorsqu’elle me dit qu’elle allait nettoyer, qu’elle ne s’était pas rendu compte de la quantité de sang qu’elle avait perdu je ne bougeais pas, tentant d’oublier la mare de sang qui se trouvait à côté de moi pour ne pas replonger. Mais elle était contente que je l’aie choisi elle plutôt que ma soif atroce. Je me détachais doucement d’elle pour la regarder dans les yeux.

« Je t’aiderais bien mais je ne pense pas que j’arriverais à me contrôler une seconde de plus si je me retrouve avec du sang sur les mains. J’ai été capable de me contrôler parce que je me suis forcé comme un fou, parce que je t’aime et je ne pouvais pas te tuer, je ne pourrais jamais Elena. Mais ne me refait plus jamais ça. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Ven 17 Aoû - 22:25

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »

« Je suis désolée que ça se soit passé comme ça. Autant pour lui que pour toi. Vous méritiez bien mieux. » Et Elena le pensait. Même si avoir rencontré Stefan et son frère est sans doute l’une des meilleures chose qui lui soit arrivée depuis la mort soudaine de ses parents - malgré tous les ennuis extérieurs-, eh bien elle ne peut s’empêcher de se dire qu’ils ne méritaient pas de devenir des vampires, ni même de mourir tout court. Ils étaient si jeunes a cette époque! Stefan avait pratiquement l’âge d’Elena lorsqu’il a été fusillé. Il était humain, en bonne santé et promis à un certain avenir, puis une seconde plus tard, entamait une lente et douloureuse descente aux enfers. Elena n’aurait souhaité à personne ne vivre ce par quoi il est passé avec son frère. Et finalement, elle comprend pourquoi il a voulu faire achever la transition de Damon. Qui voudrait se retrouver seul au monde, sérieusement?! Qui de normalement constitué voudrait vivre ça tout seul, sans point de repère?! Ensuite, Elena surpris Stefan en lui parlant de son père. Damon lui avait dit certaines choses lors d’une soirée qu’ils avaient passé au Mystic Grill, autour d’un verre. A ce moment là, Elena avait compris et ressenti la tristesse et la haine qu’avaient les deux Salvatore envers leur père. Même si Damon osait se rebeller, ce n’était sans doute pas pour cela qu’il devait être le seul a souffrir d’avoir un père aussi dur. « C’est parce que tu as le sens du devoir et que tu as un cœur énorme, Stefan. Qu’aurais-tu fait d’autre, après tout?!  » D’après ce qu’elle en savait, les options a cette époque étaient limitées. A part fonder une famille, trouver un boulot assez satisfaisant pour gagner correctement sa vie…Se mettre à dos son père aurait sans doute influencé son avenir, et peut-être pas en bien. Bon, sa vie avait tout de même été gâchée et subitement perturbée par Katherine et ça, Elena n’hésite pas à le dire à haute voix. Sans elle et sa présence néfaste, tout aurait été tellement mieux pour Stefan et son frère! Elle sourit à son ex petit ami quand il lui dit qu’elle ne serait jamais comme Katherine tout simplement parce qu’elle était unique. « Merci. C’est vrai que je ne m’étais jamais vraiment posé la question à propos de ma ressemblance avec Katherine. » A part au tout début, lorsqu’elle s’était rapidement demandé si Stefan ne l’aimait pas justement parce qu’elle ressemblait trop physiquement à Katherine. Puis, cessant de parler de choses qui fâchent, Elena se mit a taquiner Stefan en lui posant des questions sur son fameux anniversaire, l’année de ses seize ans. « Et qu’est-ce que tu en sais?! Peut-être que les mecs bourrés et un peu cinglés auraient pu me plaire!…Oh, et tu crois que ton père aurait accepté? Après tout, tu étais dans la ligne de mire de la fille Cartwright, non?!  », ajouta malicieusement la jeune femme, un sourire taquin au coin des lèvres.

Puis, quelques instants plus tard, ni Stefan, ni Elena n’eurent le cœur à rire. Bien au contraire. Ils étaient plantés au beau milieu du grand salon de la Pension, Elena le poigner ouvert et en sang, Stefan luttant contre lui-même pour ne pas céder à la tentation et tuer la jeune femme. Le ton montait, Elena perdant peu a peu sa patience. Elle voulait simplement que Stefan aille mieux et savait qu’il pouvait le faire, rien de plus! « Je le sais, Stefan! Mais tu es effrayé par le vampire qui est en toi, alors que tu dois simplement apprendre à vivre avec! Tu peux le faire, tu en est capable et bizarrement tu es le seul a penser le contraire! Je ne te laisserais pas me tuer et devine quoi: Tu ne me laisseras pas mourir! »Et finalement, il le fit. Il céda et se laissa aller. Et Elena ne l’en empêcha pas le moins du monde. Elle lui offrit le plus de sang possible, elle lui offrit sa vie, qu’elle déposa sagement entre les mains du vampire encore bien instable. Mais elle en était heureuse, et surtout confiante. Elena souffrait, rien que la plaie la brulait en continu, mais en plus le sang partant hors de son corps lui donnait l’impression d’être de petits grains de sable qui s’écoulaient lentement entre ses doigts sans qu’elle ne puisse rien faire pour les retenir. Heureusement, il existe la volonté et l’instinct de survie. Et Elena possède ses deux là en plus d’avoir un très fort caractère. Déterminée, elle arriva après de longues secondes, a le faire lâcher prise et parvint à se dégager. Elle lui lança ensuite l’ultimatum qui déciderait si finalement, Stefan allait changer ou se laisser sombrer encore plus…Puis la jeune femme fut très fière de le voir faire le bon choix: Il se mordit lui-même le poignet et aida Elena à s’installer le plus confortablement possible le temps de guérir. Elena obéit, vraiment à contre cœur, guère emballée à l’idée de boire du sang, même s’il s’agit de celui de Stefan! Bien vite, elle commence a voir à nouveau clairement, à entendre et son esprit s’éclaircit, ainsi libéré de toute peur et de douleur. Et même si la jolie brune ne regrette absolument pas son geste, elle s’excuse auprès de Stefan pour l’avoir forcé, pour l’avoir poussé dans ses retranchements et obligé à faire face à tout ça aussi violemment. Mais elle se sentait obligée d’essayer et ça avait apparemment fonctionné. Le prenant dans ses bras et le serrant fort, aussi fort que ses maigres forces d’humaines le lui permettaient, Elena lui dit franchement à quel point elle était fière de lui. Puis elle secoua lentement la tête lorsqu’il lui répondit qu’il aurait vraiment pu la tuer. « Non, tu l’aurais pas fait  », lui assure-t-elle, confiante. Elena avisa ensuite l’immense flaque de sang trônant au beau milieu du salon. Elle laissa Stefan se détacher d’elle, puis sourit et ignora ses yeux qui étaient en train de la brûler furieusement, préférant écouter ce que Stefan avait à lui dire. Puis, amusée et émue, elle secoua la tête: « Ne t’inquiète pas, je me débrouille. Nettoyer un peu de sang, c’est pas non plus la mer à boire! Tu n‘as qu‘à…Aller dans une autre pièce ou dehors, là où l‘odeur sera moins présente. J‘en ai pour pas longtemps.  » Ensuite, Elena se leva, chancela une seconde le temps de retrouver on équilibre après tout ça et sourit de nouveau à Stefan, passant une main dans les cheveux courts de celui-ci, comme elle adorait le faire autrefois, quand ils étaient encore ensembles. Puis elle s’avança et pris la direction de la sortie. Mais une fois dans l’encadrement de la porte, elle s’arrêta net. Le regard rivé droit devant elle, dos à Stefan, Elena dit à voix haute: « Je ne peux pas te promettre de ne jamais recommencer, Stefan. Si ça t’aide à guérir, je serais prête a me tailler les veines encore plus profondément et autant de fois qu’il le faudra. Parce que tu comptes. Tu comptes tellement pour moi que je refuse de te voir souffrir comme ça en restant les bras croisés.  » Puis elle sortit, alla chercher des produits et de quoi nettoyer puis stériliser le salon. Lorsqu’elle revint dans le salon quelques minutes plus tard, il était désert, signe que Stefan avait suivi son conseil et était sorti. Se penchant sur la flaque de liquide épais et de couleur rouge plutôt foncé, Elena grimaça. Puis elle soupira, résignée. Après tout, c’était sa faute et elle devait tout réparer avant le retour de Damon qui n’hésiterait pas à littéralement la tuer si jamais il apprenait ce qu’il venait de se passer! La jeune femme sortit une serpillère encore immaculée qu’elle avait d’abord trempée dans un seau d’eau mélangé avec une très grosse quantité de javel et commença à frotter. Le sang mis du temps à partir, mais elle en vint tout de même à bout. Au final, le sol redevint comme avant, sans plus aucune tâche ou odeur de sang. Soulagée, Elena, encore à genoux par terre, passa une main sur son front pour repousser les cheveux qui s’étaient logés là alors qu’elle frottait. Satisfaite, elle se releva et était prêt à tout ranger quand elle remarqua un détail: Son t-shirt. Même si sa plaie était réparée grâce au sang de Stefan, son haut, lui, avait toujours un énorme trou et du sang avait coulé dessus. Stefan était encore trop sensible pour qu’elle ne prenne pas ça en compte. Alors, résignée, Elena se contenta de tout simplement retirer son t-shirt, terminant ainsi en sous vêtements. Heureusement qu’il n’y avait personne sinon elle aurai vraiment l’air cruche! Elle plaça son vêtement à présent inutilisable dans la cheminée non loin de là et y mis le feu. Ensuite, elle gravit les escaliers et prit tout naturellement la direction de la chambre de Stefan, sachant qu’il ne lui en voudrait pas si elle lui empruntait ses vêtements. Une fois dans la chambre, elle opta pour un t-shirt noir tout simple et s’apprêtait à le mettre quand soudain, une voix l’appelant la fit sursauter. La jolie brune se retourna et lâcha le vêtement qui s’échoua sur le sol alors qu’elle posait une main contre son cœur qui battait à mille à l’heure.« Stefan! Merde, tu m’as fais peur!…Attends, tu étais déjà ici quand je suis entrée?! Je croyais que tu étais sorti de la maison! »
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
▶ Tâches de sang : 1016
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 02/03/2012
▶ Age : 26
avatar
Stefan Salvatore
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Dim 19 Aoû - 0:29

Je regardais Elena alors qu’elle me disait qu’elle était désolée que ce soit passé comme ça et qu’on méritait mieux. Je ne savais pas vraiment ce que je devais croire, on était des vampires, des créatures de la nuit et nous avions fait tellement de mal autour de nous, moi en particulier lorsque je ne me contrôlais pas.

« Ne t’en fais pas, on a fini par vivre avec. Et je pense que si on n’avait pas fait les même choix, je ne t’aurais pas rencontré. »

J’en voulais encore à Damon pour certaine chose, en particulier toutes les fois où il avait pu me faire du mal en s’en prenant à quelqu’un que j’aimais particulièrement. C’était arrivé très peu dans notre existence mais j’avais toujours en souvenir Callie… elle était une fille très enjoué, très déterminé et intelligente, un peu comme Elena. Et lorsqu’elle nous avait sauvé tous les deux du cirque de son père ou nous étions séquestré, Damon n’avait pas hésité à la tuer en sachant que ça me ferait mal. Il avait par la suit essayer de me tuer, il aurait réussi son coup si Lexi n’était pas arrivé à temps pour me sauver. Elle arrivait toujours à point nommé ce qui ne serait plus le cas maintenant. Damon avait fait des mauvais choix, mais je n’en étais pas moins innocent d’une certaine façon. Je l’avais obligé à finir sa transformation alors qu’il n’en voulait pas, mais à l’époque j’aimais mon frère, je ne voulais pas le perdre, je ne voulais pas être seule non plus, j’avais agis comme un égoïste et le fait d’avoir du sang humains dans mes veines n’avaient pas arrangé mon caractère. Si je n’avais pas trouvé Lexi, rectification, si elle ne m’avait pas trouvé, je serais un vampire tueur. Avec Elena on parlait par la suite de l’époque ou je n’étais qu’humain, ou Damon se rebeller contre notre père et moi qui ne faisait que lui obéir. Au moins Elena comprenait ma position à l’époque.

« Pas grand-chose, j’aimais mon père et je dois avouer que même si je voulais devenir médecin ou même architecte, reprendre Véritas en héritage était un honneur pour moi. »

J’avais par la suite rassuré Elena sur le fait qu’elle ne ressemblait en rien à Katherine, cette dernière était vraiment égoïste et ne pensait qu’à son amusement alors qu’Elena pensait aux autres, c’était une fille au grand cœur et quand je l’avais observé lors de sa sortie à l’hôpital, j’avais été rassuré en voyant à quel point elle ne ressemblait pas à ma créatrice.

« Tu as tous les droits de te poser des questions mais tu as bien vu comment elle est, ça ne sera jamais ton cas. »

Damon avait raconté à Elena l’anniversaire de mes 16 ans, il allait que j’ai une discussion avec lui, bien sur la discussion m’amusait mais quand même, il aurait pu me demander mon avis avant de lui dire. Elle me fit rire lorsqu’elle me dit que les mecs bourrés et un peu cinglés auraient pu lui plaire. C’est vrai que Damon lui, avait beaucoup de succès auprès des femmes à l’époque. Il en a toujours d’ailleurs, ça n’a pas changé. Elle me demanda ensuite si mon père aurait accepté, je ne savais pas mais il aurait peut être consenti en voyant à quel point Elena était merveilleuse.

« Le Stefan timide de l’époque qui racontait tout un tas de poésie t’aurais aussi forcément plût. Quant à mon père, peut être qu’en voyant la femme que tu étais il aurait accepté, au début Rosalyn n’avait même pas en tête l’idée de m’épouser. C’est sorti de l’imagination de nos deux pères qui étaient des hommes d’affaires assez importantes dans la ville. Mais le mariage ne s’est pas fait, le jour même où je lui ai demandé ma main, elle est morte. Katherine a fait en sorte dès le départ que je sois à elle. »

Je me retrouvais coincé comme un lion en cage, ne sachant par ou sortir pour éviter un tel massacre. Le sang d’Elena avait une odeur tellement alléchante qu’il était dur pour moi de me retenir, mais je me devais de sortir, de ne pas lui faire du mal. Sauf que plus les secondes passaient, plus le sang coulait encore et plus j’en avais envie. Une petite goutte de sang ne me tuerait pas… au contraire, je me sentirais plus fort, plus… moi ? Je ne regardais plus Elena désormais, seul son poignet m’intéressait.

« C’est ce que tu crois… tu ne sais pas à quel point la soif de sang peut être difficile Elena… »

Et me voilà en train de céder, me délectant entièrement de son sang dans ma gorge, c’était un vrai délice et je me régalais au fur et à mesure que le sang d’Elena atteignait ma bouche. Evidemment elle était trop confiance dans ma façon de faire, elle pensait que j’allais la laisser en vie mais ce n’était pas moi qui décidait, mon côté vampire était tellement mis en avant en cet instant que j’avais beaucoup de mal à m’arrêter. Grace à son obstination je réussis néanmoins à le faire alors qu’elle reculait mon visage de son poignet, me posant un gros dilemme. C’était soit elle, soit le sang, mais pas les deux. Le choix avait été dur à prendre, j’avais tellement besoin de sang, j’en voulais plus… mais mon amour pour Elena était tellement fort que je ne voulais pas la tuer, c’est après avoir pris une grande respiration pour tenter de me calmer que je mordis mon poignet pour lui donner. Je la fis assoir contre le mur et je la regardais boire, lorsqu’elle eut fini elle me prit dans ses bras et je la serrais contre moi, me retenant de penser au sang qui coulait dans ses veines, de ce que je pourrais faire si je ne me retenais pas comme un fou. J’aurais pu la tuer, elle persistait à croire que non mais je ne voulais pas reprendre ce risque. Je restais dans ses bras, fermant les yeux pour tenter de me calmer, notre proximité me faisait du bien et un léger sourire s’afficha sur mes lèvres avant de me détacher d’elle pour la regarder. Je fis oui de la tête.

« D’accord, je te rejoindrais après. »

Je la regardais se lever pour sortir du salon et elle s’arrêta, ne se retournant pas. Je me redressais tandis qu’elle me disait qu’elle n’hésiterait pas à recommencer. Elena était vraiment adorable dans sa détermination de vouloir aider les gens mais je ne voulais en aucun cas qu’elle mette sa vie en danger et c’était exactement ce qu’elle faisait avec moi, je me demandais même si c’était une bonne idée… je ne l’avais peut être pas tué aujourd’hui mais qui sait ce qui peut arriver. Elle finit par sortir et je fis de même, à vitesse vampirique, allant dans ma chambre, retirant mon t-shirt qui était imprégné de l’odeur du sang. Un bon lavage en machine devrait faire l’affaire, en attendant je regardais mon armoire et sorti une chemise à carreaux que je mis directement. Je me demandais ou était Damon, j’aurais aimé qu’il soit là, ça m’aurait empêché de perdre les plombs face à Elena mais en attendant je savais comment il aurait réagi, il se serait pris la tête avec elle et ce n’est pas ce que je cherchais. Je pris un stylo, mon journal et m’installa à mon bureau, silencieux je commençais à marquer tout ce qui me passait par la tête. Elena avec son envie de m’apprendre à me contrôler d’une manière assez risqué, de mon envie de sang qui continuait de se perpétuer… de tout. J’entendais même Elena qui s’amusait à nettoyer le sang en bas mais je ne bougeais pas, pas la peine que je sois de nouveau tenté. Par la suite j’étais tellement absorbé dans mes écris que je ne fis pas attention au fait qu’Elena montait dans ma chambre, c’est lorsque je la vis entrer, en petite tenue, que je fus assez surpris. Je devais avouer que j’adorais la vue mais… qu’est-ce qu’elle faisait comme ça ?

« Elena ? »

Je me levais et m’approcha un peu. Le cœur d’Elena s’accéléra, elle avait eu peur et s’était retourné, laissant échapper le t-shirt qu’elle venait de prendre dans les mains. Elle me demanda ensuite si j’étais déjà ici quand elle était entré, je fis oui de la tête.

« Désolé je ne voulais pas te faire peur. Je n’ai pas quitté la maison, j’avais besoin d’écrire dans mon journal, c’est un bon moyen de me détendre quand ça ne va pas. Qu’est-ce que tu fais sans tes vêtements ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▶ Tâches de sang : 8482
▶ Arrivé(e) à Mystic Falls le : 21/12/2011
▶ Age : 26
▶ Localisation : Mystic Falls
▶ Emploi/loisirs : Baby Vampire. Liée a Damon.
avatar
Elena Gilbert
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   Lun 20 Aoû - 20:54

Elena Ҩ Stefan
« Une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. Oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. Je ne veux pas avoir ces sentiments. Mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi. »

Elena regarda furtivement l’heure sur sa montre. Les cours avaient recommencé depuis pas mal de temps maintenant et oui, elle était définitivement en retard! Mais finalement, la jeune femme s’en moquait pas mal. Avec tous les cours qu’elle avait manqué dans l’année, en comptant la précédente a cause de toutes ces histoire de vampires et de magie, un de plus ou un de moins ne serait pas la fin du monde! Puis finalement, Elena préfère largement rater ses deux heures d’anglais et rester en compagnie de Stefan, prenant le risque de se faire remonter les bretelles par Bonnie et taquiner par Caroline! Cela lui faisait du bien de parler sans tabous avec Stefan, comme avant. Ca lui rappelait vaguement la journée qu’ils avaient passé dans la maison près du lac. L’un des plus beaux jours qu’à passé Elena, sans aucun doute. Stefan s’était livré à elle, lui avait raconté des souvenirs et partagé des secrets. D’ailleurs, Elena avait fait à peu près la même chose, sachant qu’elle n’avait rien a lui cacher finalement. Tout était encore assez facile a ce moment là. Ils avaient passé des heures a se parler ou à se contenter de rester ensembles sans rien faire. Ils plaisantaient, se taquinaient et riaient. Se sentir libre comme ça manque beaucoup à Elena et elle se dit qu’il faudra le refaire. Prendre un week end, lorsque tout ira mieux et partir au lac, là où elle allait lorsqu’elle était enfant. Pure utopie pour le moment, malheureusement! Avec Stefan, elle parla de Damon, de la transformation en vampire. Il est clair que Stefan se sent encore coupable à propos de ça, mais sur le moment, avait sûrement pensé agir pour le mieux. Elena est pourtant certaine que tout s’arrangera un jour: entre eux, le lien est encore bel et bien présent et fort, quoi qu’ils en pensent ou disent. Puis Elena se surpris à se demander comment ça aurait été si elle avait vécu à leur époque. Est-ce que ça aurait été différent?! Forcément, parce qu’il n’aurait pas été question de vampires, ni de sorciers, ni de loup-garous. Il n’y aurait eu que Stefan et elle…Ca aurait été probablement bien mieux! Stefan lui dit qu’ils auraient été ensembles a coup sûr et qu’ils se seraient mariés. Sans doute que c’était vrai. Là, ils auraient pu avoir une vie totalement normale, un vrai mariage, une belle maison et des enfants. Un avenir. Alors qu’aujourd’hui, l’un comme l’autre savent que si jamais ils devaient former à nouveau un couple un jour, ça irait droit dans le mur. Elena continuerait a vieillir, années après années, alors que Stefan serait toujours un homme coincé à la vingtaine, jeune et beau. « C’est vrai tu étais du genre poète avant?! J’aurais aimé voir ça! Sans doute que tu m’aurais bien plu alors! Et si tu ne te serais pas trop mal débrouillé, j‘aurais éventuellement accepté de t‘épouser! », dit Elena avec un petit sourire malicieux au coin des lèvres. Mais son sourire s’envola lorsqu’elle su que Katherine avait osé tuer la fiancée de Stefan pour être sûre de ne l’avoir que pour elle. Et puis elle se demanda pourquoi encore elle se laissait encore surprendre par son ancêtre sachant que celle-ci est sans cœur, qui ne pense qu’à son propre bonheur. « Ah. Et un point pour Katherine, hein. Cette femme était ignoble et bizarrement , plus les années passent, pire elle est! J‘ai de la chance d‘encore être en vie alors, j‘imagine! » poursuivit Elena en posant son menton contre son poing replié, l’air pensive. Mais bizarrement, la jeune femme se sentit étrangement heureuse de penser que Katherine devait fulminer dans son coin en les voyant Stefan et elle lorsqu’ils étaient ensembles! Oui, parfois, penser aux malheurs que vit Katherine peut se révéler très thérapeutique!

Puis, quelques minutes plus tard, après s’être relevée pour offrir son sang si précieux a Stefan, Elena s’effondra à nouveau sur le sofa, épuisée. Le poignet largement ouvert à cause de la morsure toute fraiche que lui a infligé Stefan, elle boit le sang de celui-ci sans discuter ou protester, sentant sa vie lui échapper petit à petit. La jeune femme se confondit en excuses, ne sachant pas quoi dire d’autre. Mais en même temps, elle ne regrette rien et serait prête à le refaire, encore et encore, si elle le devait. Après avoir serré fort Stefan dans ses bras, elle lui demanda de quitter la pièce pour qu’elle puisse tout nettoyer sans qu’il ne soit trop tenter. Puis elle se releva, ignorant son corps encore lourd du à ce qu’il venait de se passer et sortit de la pièce. Elena se sentait comme…anesthésiée, un brin déconnectée. Mais cette sensation lui est légèrement familière. De même que l’euphorie qu’elle ressent. Le sang de vampire peut guérir mais produit également beaucoup de sensation chez l’être humain, qui varient souvent selon les personnes. Et a ce qu’on lui a dit, pris trop souvent, ça peut devenir une sorte de drogue dont on ne peut se passer…Heureusement, Elena est encore loin s’y être! Après avoir pris de quoi nettoyer le sol du salon, elle s’y était attelée en silence, réfléchissant surtout à ce qu’il venait de se passer. Et surtout elle réalisa combien elle était fière de Stefan, du fait qu’il ai pu faire face a son angoisse…Même s’il y a encore beaucoup de chemin à faire, c’est un grand pas, une bonne avancée. Ensuite, prenant conscience que son t-shirt est tâché de sang, elle se contente d’hausser les épaules et le jette dans le feu, regardant un instant le tissu brûler dans l’habitacle de la cheminée. Jamais elle n’aurait pensé à faire ça avant. Quand ses parents étaient encore vivants, ses vêtements lui étaient précieux, étant donné qu’elle ne pensait qu’à ça…Et aux garçons aussi, bien sûr. Maintenant, elle jette vingt cinq dollars au feu sans même s’en soucier, se sentant même libérée de ne plus avoir de sang sur elle. Mais se sentant quand même un peu nue, Elena décida d’emprunter quelque chose à Stefan, chose que la jeune femme avait pris l’habitude de faire lorsqu’ils étaient encore en couple. Sauf que la brunette ne s’attendait absolument pas à ce que Stefan soit dans sa chambre! Certaine qu’il avait quitté la maison avant qu’elle le vienne nettoyer le sang, elle n’avait même pas réfléchi et était entrée comme ça. Puis lui était tellement silencieux aussi, qu’elle n’avait même pas remarqué sa présence! Il l’interpela et elle fut tellement surprise qu’elle en lâcha le vêtement qu’elle venait de prendre dans l’armoire de Stefan. Gênée, Elena détoura le regard un instant et croisé les bras, croyant dur comme fer que cela suffirait à cacher sa poitrine et son sous-vêtement. « C’est pas grave, j’ai juste failli faire un attaque!  » dit-elle pour plaisanter. Puis elle sentit le regard de Stefan sur elle et parut tout de suite moins sûre d’elle. « Euh…Il y avait du…du sang sur mon haut alors je l’ai brûlé pour que tu ne sois pas a nouveau tenté.  » Elle s’éclaircit la gorge, ne comprenant pas pourquoi elle était si mal à l’aise. Après tout, ce n’était que Stefan! Il l’avait déjà vue même totalement nue et plus d’une fois! Mais ça faisait un petit moment déjà et se retrouver à moitié à poil devant lui était un peu étrange, c’est tout. « Pardon de t’avoir dérangé, mais je pensais que tu étais sorti à cause de l’odeur mais ça devrait aller maintenant, il n’y a plus une seule trace de sang! Et je voulais juste t‘emprunter des vêtements histoire de ne pas avoir à faire profiter tout le monde de la vue!  » Puis Elena se pencha et ramassa le t-shirt de Stefan avant d’aller s’assoir sur le lit. Durant l’absence de celui-ci, la jeune femme avait souvent dormi ici, respirant son odeur, rien que pour avoir un semblant de sa présence. Ses cheveux longs chatouillant la peau nue de son dos, elle passa une main dedans et les ramena sur son épaule gauche, ses yeux fixant le sol. « Je t’ai fais du mal, n’est-ce pas?  », demanda-t-elle ensuite d’une voix légèrement brisée. Puis elle releva le regard vers Stefan, le t-shirt noir toujours entortillé dans ses mains. « Tu as dit que tu écris dans ton journal quand tu vas mal. Alors je t’es fait souffrir en te forçant la main? » La dernière chose qu’Elena veut, c’est fait du mal a Stefan. Au contraire, elle ne lui souhaite que du bien et est prête à se battre pour le voir en pleine forme et mieux dans sa peau.
fiche par century sex.



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whowillhaveherheart.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We really need to talk ♔ feat Stefan.   

Revenir en haut Aller en bas
 

We really need to talk ♔ feat Stefan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comme au bon vieux temps ! (feat Stefan)
» I just want to talk ▲ feat Derek
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Who Will Have Her Heart? :: C'est Mystic Falls! Rien de spécial n'arrive ici. :: Les Habitations. :: Manoir des Salvatore.-